BILLAUT (Adam). Oeuvres de Maitre Adam Billaut, menuisier de Nevers ;
Édition soigneusement revue d'après celle originale de 1644, ornée du portrait de l'auteur, gravé par
Bovinet, augmentée de quelques notes ; et précédée d'une notice historique sur cet homme extraordinaire, par N. L. Pissot.
Paris, Hubert et Compagnie, 1806.
[A Paris, Chez Hubert et Compagnie, Libraires, rue des Grands-Augustins, n° 21. M.DCCC.VI.]
In-12 (107
´ 176 mm.) plein veau d'époque, dos lisse orné, encadrement de roulettes dorées sur les plats, coiffe abîmée, mors frottés, XLI, [1 bl.], 324 p., portrait en frontispice.

@ Bien que menuisier à Nevers, c'est comme poète et chansonnier qu'Adam Billaut (1602-1662) est passé à la postérité. « Ses poésies, libres inspirations d'un génie inculte, mais original, le contraste de ses occupations manuelles et de son talent poétique, la gaieté franche et populaire de ses refrains, sa verve et son naturel, lui donnèrent de son temps une vogue dont le souvenir n'est pas encore effacé. Richelieu lui fit une pension, le grand Condé le protégea, Corneille écrivit son éloge, Voltaire le compta parmi les écrivains du Grand Siècle, et l'on poussa l'engouement jusqu'à le décorer du titre pompeux de Virgile du rabot. » Son succès fut considérable : « les grands seigneurs lui demandèrent des rondeaux, des odes, des sonnets. » Peut-être mû par la jalousie, un autre artisan, boulanger celui-là, écrivit :

« Tu souffriras pourtant que je me flatte un peu :
Avecque plus de bruit tu travailles sans doute,
Mais, pour moi, je travaille avecque plus de feu. »

& F. Denis, Maître Adam surnommé le menuisier de Nevers, dans Poésies de Maître Adam Billaut, Nevers, 1842, pp. I-XV.

90 euros (code de commande : 10198).
.

.
Fermer cette page et aller à celle consacrée aux
Éditions du XIXe siècle,
à la page d'accueil des
Livres illustrés.
ou à la page des ouvrages illustrés par
Bovinet.

.