MÉRY. Héva par Méry.
Nouvelle édition revue et augmentée par l'auteur.
Paris, L. Hachette et Cie, 1861.
Grand in-16
(122 ´ 183 mm.) demi-chagrin brun, dos lisse, [1 (faux-titre)], [1 (mention d'éditeur)], [1 (titre)], [1 bl.], 301, [1 bl.], [1 (table)], [1 (mention d'imprimeur)], 4 (catalogue de la collection « Bibliothèque des Chemins de Fer ») p., rousseurs.

@ Joseph Méry (1798 (ou 1802)-1866) était originaire des Bouches-du-Rhône ; il collabora à des journaux marseillais et parisiens bonapartistes dont Le Nain jaune. Il publia de nombreux romans qui paruent d'abord en feuilletons dans les journaux.
« Méry jouissait [...] de la réputation du plus spirituel causeur et brillait au premier rang dans le salon de Mme de Girardin et dans les divers cercles littéraires. Il avait le don de l'improvisation, et les ouvrages les plus divers, ceux mêmes qui semblaient réclamer des connaissances spéciales et presques techniques, sortaient sans effort de son cerveau et de sa plume. Plaçant à volonté la scène de ses nouvelles et romans, en amérique, dans l'Inde, en Chine, dans l'Océanie, il prodiguait la couleur locale et le luxe du pittoresque, comme s'il avait habité ces pays. [...] En prose, comme en vers, son style brillait d'un éclat et d'une couleur qui répondent à la vivacité toute méridionale de son imagination. »
Héva est la première partie d'une trilogie qui comportait La Floride et La guerre du Nizam. Le succès de cette série qui fut publiée en feuilleton dans La Presse permit la survie de ce journal à l'époque en mauvaise posture. L'édition originale en volume de Héva parut en 1843. L'édition présentée ici est la première réellement conforme au manuscrit original : Méry avait dû remanier son texte pour les besoins de la publication en feuilleton.
Après la préface (pp. 1-2), le texte de Méry est précédé (pp. 3-23) par l'étude « L'Orient » de Méry de Georges Bell (pseudonyme de J. Houneau).

& Gustave Claudin, Méry, sa vie intime, anecdotique et littéraire.

10 euros (code de commande : 22/65).

.


Fermer cette page et retourner aux éditions du XIXe siècle.