TASTU (Mme Amable). Poésies nouvelles.
Paris, Denain et Delamare, 1835.
In-12 demi-basane verte, dos lisse orné, tranches marbrées, [1 (faux-titre)], [1 (mention d'imprimeur)], [1 (titre frontispice)], [1 bl.], 378 p., charmantes vignettes gravées, rousseurs, édition originale.
@ Sabine-Casimire-Amable Voïart (1798-1885) était l'épouse de l'écrivain Joseph Tastu. Baignée dès son enfance dans l'univers des livres, elle voua sa vie à la littérature et composa de nombreux livres parmi lesquels quantité de livres destiné à la jeunesse et à son éducation.
À propos du recueil présenté ici, le Grand dictionnaire universel précise :
« Dans son deuxième et dernier recueil de vers [...], les qualités nobles, sages de l'auteur sont plus accentuées encore que dans le premier ; on y découvre aussi une plus grande habileté, un plus grand sentiment de l'art ; rie de plus gracieux, de plus ingénieux que Peau d'âne, poëme allégorique qui ouvre le volume ; rien de plus largement écrit que l'Étude de Dante, ...

& Vicaire, Bibliographie de la littérature du XIXe siècle, t. VII, col. 761 ; Carteret, Le trésor du bibliophile romantique et moderne, t. II, p. 385.

85 euros (code de commande : 48/64).


En tête de Une chronique d'amour,
p. 199.

Fermer cette page et retourner aux éditions du XIXe siècle.