THOMSON. Les Saisons de Thomson.
Traduites par J.P.F. Deleuze.
Nouvelle édition, avec une figure de Roger.
A Paris, Levrault, Schoell et Compe, An XIV (1806).
In-12 (90
´ 148 mm.) plein parchemin, dos lisse, pièce de titre de maroquin noir, [1 (faux-titre)], [1 (mention d'imprimeur)], [1 (titre)], [1 bl.], 400 p., un beau frontispice, ex-libris au premier contreplat.
@ Les Saisons est probablement l'ouvrage le plus fameux de James Thomson (ou Thompson, 1700-1748) qui, proche de Pope et de Cowper, « ramena avec éclat dans la poésie anglaise le sentiment de la nature, un peu emphatique dans la forme, mais sincère et sympathique dans son chaleureux enthousiasme. »
On doit la traduction de cette œuvre (en 1801) au naturaliste français Jean-Philippe-François Deleuze qui fut bibliothécaire au Museum d'Histoire naturelle et qui est essentiellement connu pour ses travaux sur le magnétisme animal ; il traduisit également les Amours des plantes de Darwin.

40 euros (code de commande : 8936).

Fermer cette page et retourner aux éditions du XIXe siècle.