HÉRODIEN.

Histoire d'Hérodien, Traduite du Grec en François. Avec des remarques sur la traduction.

Paris, Veuve Barbin, 1700.
[A Paris, / Chez la Veuve de Claude Barbin, / au Palais, sur le second Perron de la / Sainte Chapelle. / M. DCC. / Avec privilege du Roy.]

In-12 plein veau d'époque, dos à 5 nerfs orné, tranches rouges, reliure usagée (manques à la coiffe, à la queue et sur les plats), [1 (titre)], [1 bl.], [34 (préface, table, approbation et privilège)], 363, [1 (errata)] p.

   La première traduction en français de l'Histoire d'Hérodien fut réalisée par Pierre Le Pesant de Boisguilbert, en 1675. C'est à l'abbé Nicolas-Hubert Mongault que l'on doit celle présentée ici.

Extrait de la préface, à propos de la méthode du traducteur :
   Graces aux excellens ouvrages qui ont paru dans ce genre, il n'est plus besoin d'avertir que les traductions trop littérales sont non-seulement les moins polies, mais encore les moins fideles, puis qu'elles expriment toujours fort imparfaitement les pensées des Auteurs. On est revenu de ces versions barbares, où, sous des mots François on sentoit une phrase toute grecque ou toute latine ; semblables à ces étrangers qui avec nos habits ne peuvent prendre notre air & nos manieres. On a reconnu que cette servitude, en faisant perdre aux anciens les beautés qui sont propres à leurs langues, ne leur communiquoit point les agréments de la nôtre.
   Cette heureuse hardiesse a produit des traductions qui ne cedent guère aux originaux par la force du stile, & qui les surpassent peut-être par la précision, la justesse, & la netteté. Le françois aïant la suprême clarté en partage, & étant ennemi des moindres équivoques, il porte par tout avec luy quelque nouveau jour. Il n'en est pas de même des traductions de grec en latin ; on se sauve à la faveur de la conformité qui se trouve entre ces deux langues, & les passages difficiles demeurent souvent aussi obscurs dans la version que dans le texte.
   Il faut pourtant rendre jusiice au célébre traducteur d'Hérodien. Sa politesse l'a mis souvent au dessus des petits scrupules des grammairiens ; ce qui n'a pas peu servi à donner à son stile ce tour libre & aisé qu'on y admire. H. Estienne pouvoit se dispenser en plusieurs endroits de substituer une version plus littérale : quoiqu'il ait quelquefois redressé Politien avec fondement, je ne puis m'empêcher de dire qu'il y a plus de grammaire que de véritable exactitude dans la plûpart des corrections de ce savant imprimeur.
   J'ay pris une autre sorte de liberté qui, quoique moins commune, ne manque pas d'exemples fort approuvés, & qui me paroît aussi essentielle que la premiere. J'ai trouvé dans mon auteur des circonstances repetées plusieurs fois dans une même narration, des pensées qui revenoient trop souvent, & plusieurs autres petites negligences qui luy sont communes avec beaucoup de Grecs, & qui sont supportables dans les originaux ; soit que l'emphase & la fecondité de leur langue les soûtiennent, soit que le respect que l'on a pour l'antiquité nous rende moins difficiles. Mais les anciens, par la traduction devenant comme modernes, on ne leur passe plus rien ; & l'on sent beaucoup mieux les redites dans une langue qui ne peut les souffrir ni dans les mots ni dans les choses.
   J'ay donc retranché toutes les repetitions les plus marquées. Par exemple, à la fin de plusieurs Livres Hérodien reprend les principaux faits qu'il contient, & au commencement du Livre suivant, il fait la même recapitulation presque dans les mêmes termes. Il y a beaucoup d'apparence qu'il donnoit son Hstoire Livre à Livre. C'est une sorte d'impatience qui a été de tout tems assez ordinaire aux auteurs. Ainsi ces doubles recapitulations étoient alors aussi necessaires, qu'elles seroient maintenant inutiles & désagreables.
   J'ay fait un petit nombre de transpositions pour donner à la narration plus de suite & de netteté. J'ay quelquefois subsiitué des équivalens à la place de certaines expressions favorites qu'Hérodien remanioit trop souvent & de trop prés. J'ay encore exprimé d'une façon plus naturelle quelques phrases emphatiques, où il ne disoit que des choses fort simples, ce qui dans nôtre langue luy auroit donné un air de declamation dont il n'est pas tout-à-fait exempt dans la sienne. Comme il est bon neanmoins qu'on puisse reconnoître même dans une traduction le caractere de l'original, j'en ay laissé quelques-unes qui ne seront peut-être pas du goût de ceux qui aiment & étudient la nature.
   J'ay cru qu'en faisant paroître Hérodien en françois, il falloit le rapprocher de nos manières, sans toutefois le rendre méconnoissable ; & je suis persuadé qu'il m'avouëroit luy-même de toutes les libertez que j'ay prises dans cette vûë. Mais afin de contenter tout le monde, j'ay tâché de justifier les principales dans mes Remarques. Pour les autres moins considérables, il faut s'en rapporter à un traducteur. On doit être persuadé qu'on ne chicane point son auteur, & qu'on ne se chicane point soy-même à plaisir ; & je confesse en mon particulier que je suis fort d'humeur à m'épargner toute peine inutile. Je n'ay pas fait le moindre changement que je n'aye auparavant rendu les passages à la lettr, & que je n'aye examiné avec soin le bon & le mauvais effet de ces différentes manières de traduire : j'ay même souvent consulté des personnes habiles pour me déterminer. Mais il est auffi aisé de sentir toutes ces minuties, qu'il seroit long & ennuyeux d'en rendre compte dans les Remarques.
   On trouvera peut-être que je suis trop clairvoyant sur les petites imperfections de mon Auteur. J'avoüe que l'estime que j'en ay toûjours faite ne m'a point empêché de le lire avec des yeux critiques. Ses bonnes qualitez couvrent si fort ses défauts, qu'on peut les laisser voir sans hazarder sa reputation, qui est trop generale & trop bien établie pour avoir rien à craindre de la censure. J'espere enfin luy gagner les suffrages des bons esprits, plûtôt par des louanges sobres & éclairées, que par un entêtement aveugle & outré.

Bibliographie :
   - Blanc (Joseph), Bibliographie italico-française universelle, col. 65.

90 euros (code de commande : 28196).



Histoire d'Herodien (28196)
Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à propos de ce livre
ou le commander,
indiquez ci-dessous vos références :
Prénom et nom :
Adresse électronique :
Pays de destination du colis :
Question éventuelle :

Cliquez sur
En réponse, nous vous communiquerons les informations que vous souhaitez obtenir ainsi que les modalités de livraison et de paiement.


Au cas où il vous serait impossible d'envoyer votre message via ce formulaire,
n'hésitez pas à nous contacter à l'adresse :
courrier@loiseaulire.com

N.B. : les informations que vous nous donnerez ne seront en aucun cas communiquées à des tiers.

CONDITIONS DE VENTE
de la Librairie L'Oiseau-Lire
rue du Hautbois 36
7000 MONS (Belgique)
T.V.A. : BE0619836631
Tél.: +32 (0)65 31 28 73.
courrier@loiseaulire.com

   Les prix sont exprimés en euros (toutes taxes comprises). Les éventuels frais de port sont pris en charge par le destinataire. Nous garantissons un emballage approprié, cependant les ouvrages voyagent aux risques et périls du destinataire et nous ne pourrons intervenir en cas de détérioration ou de perte.
   Les livres sont réservés 14 jours, passé ce délai, ils seront remis en vente.
   Le paiement est exigible à la commande : le client non satisfait a un délai de 14 jours s'il veut renvoyer son achat.
   Pour nos clients belges, les factures seront réglées par virement bancaire.
   Pour nos clients résidant à l'étranger, les factures seront réglées en euros de préférence par virement bancaire international (IBAN) ou par carte de crédit (« Visa » ou « Eurocard »).
   Nous disposons d'un C.C.P. en France, nos clients français pourront (sans frais) effectuer leurs paiements par chèques libellés en euros.
   En cas de non paiement de la facture dans le délai prescrit, il sera dû à partir de la date d'échéance, de plein droit et sans mise en demeure préalable, un intérêt de retard égal au taux légal. En outre, il sera du une indemnité forfaitaire de 10% du montant total de la facture.
   Tant que les biens n'ont pas été payés, ils restent propriété du vendeur.
   Toutes les informations sur les taux de change peuvent être obtenues sur le site :
The XE.com Universal Currency Converter

Retour à la page consacrée aux
Livres anciens.