[DEMARBAIX (Charles-Joseph)].

Manifeste du Pays et Comté de Hainaut.

Mons, Bocquet, 1790.
[A Mons, / Chez N. J. Bocquet, par ordre exclusif / de Messeigneurs les États. / Et se trouve à Bruxelles, / Chez Lemaire, Imprimeur-Libraire. / 1790.]

In-8° plein-simili moderne, 53, [1 bl.] p., exemplaire en bon état, rare.

   Hippolyte Rousselle précise qu'une autre édition en 55 p. fut imprimée la même année et par le même éditeur.

À propos de Charles-Joseph Demarbaix, par Bertrand Federinov :
   Après avoir suivi ses humanités à Mons au Collège de Houdain, [Charles-Joseph de Marbaix (Mons, 1735-1811)] étudie la philosophie, puis le droit, à l'Université de Louvain (diplômé en 1758). Il devient avocat, puis conseiller au Conseil souverain de Hainaut (1777), juge des barrières et chaussées (1783) et juge des impôts et des moyens courants du Hainaut. Défenseur des privilèges du comté, farouchement opposé aux réformes judiciaires de Joseph II, il rédige, avec la collaboration des membres du Comité spécialement constitué par les États (1787), l'Exposition de la constitution des loix fondamentales, libertés, franchises et privilèges du pays et comté de Hainau, et des principales infractions qui y ont été faites. Le 2 février 1789, il est suspendu de sa charge de conseiller et destitué le 18 mai suivant. En novembre, après un bref exil à Maubeuge, il revient à Mons suite au départ des Autrichiens. Avec la proclamation des États Belgiques Unis, il récupère ses fonctions et est désigné député du Hainaut auprès du Congrès souverain. Il publie alors son Manifeste du pays et comté de Hainau (1790). Il participe à la députation envoyée à La Haye pour négocier le retour des Habsbourg. Après un court séjour forcé à Liège, il revient à Mons – l'empereur Léopold II ayant proclamé une amnistie générale – et assiste pour la dernière fois, le 23 mars 1791, à une séance du Conseil souverain, car il n'accepte pas les nouvelles atteintes portées aux privilèges du pays. Le 28 décembre 1792, après la première invasion française, il est nommé, par l'Assemblée du peuple, juge au Tribunal supérieur constitué provisoirement, mais décline l'offre. Sous le régime français, il refuse la charge de conseiller au Tribunal de cassation de France, préférant consacrer les dernières années de sa vie à ses travaux et recherches relatifs au droit.

Bibliographie :
   - De le Court (Jules-Victor), Dictionnaire des anonymes et pseudonymes, p. 335, n° 318.
   - Rousselle (Hippolyte), Bibliographie montoise, n° 1006 (31 mars).
   - Federinov (Bertrand), Quatre siècles d'imprimerie à Mons, p. 15 (pour l'édition en 55 p.).
   - Federinov (Bertrand), De Marbaix, Charles-Joseph, dans 1000 personnalités de Mons & de la région, p. 237.

75 euros (code de commande : 29028).



Demarbaix (29028)
Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à propos de ce livre
ou le commander,
indiquez ci-dessous vos références :
Prénom et nom :
Adresse électronique :
Pays de destination du colis :
Question éventuelle :

Cliquez sur
En réponse, nous vous communiquerons les informations que vous souhaitez obtenir ainsi que les modalités de livraison et de paiement.


Au cas où il vous serait impossible d'envoyer votre message via ce formulaire,
n'hésitez pas à nous contacter à l'adresse :
courrier@loiseaulire.com

N.B. : les informations que vous nous donnerez ne seront en aucun cas communiquées à des tiers.

CONDITIONS DE VENTE
de la Librairie L'Oiseau-Lire
rue du Hautbois 36
7000 MONS (Belgique)
T.V.A. : BE0619836631
Tél.: +32 (0)65 31 28 73.
courrier@loiseaulire.com

   Les prix sont exprimés en euros (toutes taxes comprises). Les éventuels frais de port sont pris en charge par le destinataire. Nous garantissons un emballage approprié, cependant les ouvrages voyagent aux risques et périls du destinataire et nous ne pourrons intervenir en cas de détérioration ou de perte.
   Les livres sont réservés 14 jours, passé ce délai, ils seront remis en vente.
   Le paiement est exigible à la commande : le client non satisfait a un délai de 14 jours s'il veut renvoyer son achat.
   Pour nos clients belges, les factures seront réglées par virement bancaire.
   Pour nos clients résidant à l'étranger, les factures seront réglées en euros de préférence par virement bancaire international (IBAN) ou par carte de crédit (« Visa » ou « Eurocard »).
   Nous disposons d'un C.C.P. en France, nos clients français pourront (sans frais) effectuer leurs paiements par chèques libellés en euros.
   En cas de non paiement de la facture dans le délai prescrit, il sera dû à partir de la date d'échéance, de plein droit et sans mise en demeure préalable, un intérêt de retard égal au taux légal. En outre, il sera du une indemnité forfaitaire de 10% du montant total de la facture.
   Tant que les biens n'ont pas été payés, ils restent propriété du vendeur.
   Toutes les informations sur les taux de change peuvent être obtenues sur le site :
The XE.com Universal Currency Converter

Retour à la page consacrée aux
Livres anciens.
.