[HAINAUT].

Recueil de plusieurs placcarts fort utiles au Pays de Haynnau, dont les chartes dudit Pays renvoient a quantité d'iceux. Avec le Decret de l'An 1601, l'Edit Perpetuel, le Reglement de la navigation, mesures des heritages du susdit Pays & d'autres circonvoisins, aussi la largeur des chemins & voyes d'iceluy. Le tout fait pour l'utilité des Practiciens.

Mons, De La Roche, 1664.
[A Mons, / De l'Imprimerie de Simeon de la Roche, / ruë des Clercqs. / M DC. LXIV.]

In-8° plein veau d'époque, dos à 5 nerfs orné de fers dorés, premier plat fendu, [4 (titre, armoiries du comté de Hainaut, épître)], 246, [12 (table)] p.

À propos de l'éditeur :
   Siméon de la Roche naquit à Soignies le 1er janvier 1621 ; il songea, à embrasser l'état ecclésiastique et reçut la tonsure ; mais, il abandonna cette carrière et épousa, le 27 août 1644, Germaine de Waudré, fille de François.
   Le 7 février 1656, on le trouve qualifié marchand de vin, dans un acte par lequel il donne caution à l'administration communale de Mons « pour la reprise de la cave de police du vin de la dite ville ».
   Par suite d'arrangements de famille, l'établissement typographique de la famille de Waudré, les presses, les caractères et tout le matériel de l'imprimerie furent, en 1659, attribués en partage, à Germaine de Waudré et à Siméon de la Roche, son mari. Dès lors, ce dernier se trouva dans l'obligation de solliciter du gouvernement des lettres patentes l'autorisant à imprimer ou faire imprimer sous son nom. À l'appui de sa requête, il produisit une attestation datée du 5 septembre, de libraires et relieurs de Mons « affirmant qu'il y at cinc à six ans seulement qu'il exerce en sa maison, sur le nom néanmoins de François Waudré, son beau-père authorisé par S. M., le stil d'imprimerie, auquel il at encore esté paravant instruit en la maison de son dit beau-père, le tenant par ainsy capable. » Ce certificat porte les signatures de Ferry Delaigle, Ernest de la Bruyère et François Stiévenart.
   La cour souveraine de Hainaut ne se montra pas favorable à la requête, car en déclarant, le 10 octobre, tenir « ledit la Roche pour homme d'esprit, de jugement et bonne conduite », elle faisait cette réserve, « délaissant touttesfois sy ce seroit le bien du publique de luy accorder sa demande, prenant esgard à ce qu'il y at icy un imprimeur juré et peu d'ouvrages à faire, de plus que ledit la Roche tient la cave aux vins de ceste ville et à ceste occasion semble assés occupé et sa vocation peu compatible avec l'art d'imprimerie. »
   Nonobstant ces observations qui peut-être en firent ajourner la délivrance, des lettres patentes d'imprimeur lui furent octroyées le 19 avril 1660.
   De la Roche s'installa comme imprimeur et libraire, rue des Clercs, dans la maison qu'avait occupée son beau-frère Philippe de Waudré. On a catalogué 12 de ses publications de 1661 à 1665 [...]
   La profession d'imprimeur et libraire n'empêchait pas de la Roche de s'occuper activement des autres affaires commerciales de la famille de Waudré ; en 1650, il accompagnait les convois de chevaux achetés sur les marchés des Pays-Bas et que sa belle-mère faisait vendre en France, notamment à Reims.
   Après la mort de Siméon de la Roche survenue le 1er septembre 1665, sa veuve continua l'exploitation de l'imprimerie jusqu'en 1686, année de son décès. Il lui restait douze enfants des quatorze qu'elle avait eus, de 1645 à 1666.

Bibliographie :
   - Rousselle (Hippolyte), Bibliographie montoise, n° 383.
   - Federinov (Bertrand), Quatre siècles d'imprimerie à Mons, pp. 39-40.
   - Poncelet (Édouard) et Matthieu (Ernest), Les imprimeurs montois, pp. 63-65.

60 euros (code de commande : 26587Vit1b).



Recueil de plusieurs placcarts (26587)
Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à propos de ce livre
ou le commander,
indiquez ci-dessous vos références :
Prénom et nom :
Adresse électronique :
Pays de destination du colis :
Question éventuelle :

Cliquez sur
En réponse, nous vous communiquerons les informations que vous souhaitez obtenir ainsi que les modalités de livraison et de paiement.


Au cas où il vous serait impossible d'envoyer votre message via ce formulaire,
n'hésitez pas à nous contacter à l'adresse :
courrier@loiseaulire.com

N.B. : les informations que vous nous donnerez ne seront en aucun cas communiquées à des tiers.

CONDITIONS DE VENTE
de la Librairie L'Oiseau-Lire
rue du Hautbois 36
7000 MONS (Belgique)
T.V.A. : BE0619836631
Tél.: +32 (0)65 31 28 73.
courrier@loiseaulire.com

   Les prix sont exprimés en euros (toutes taxes comprises). Les éventuels frais de port sont pris en charge par le destinataire. Nous garantissons un emballage approprié, cependant les ouvrages voyagent aux risques et périls du destinataire et nous ne pourrons intervenir en cas de détérioration ou de perte.
   Les livres sont réservés 14 jours, passé ce délai, ils seront remis en vente.
   Le paiement est exigible à la commande : le client non satisfait a un délai de 14 jours s'il veut renvoyer son achat.
   Pour nos clients belges, les factures seront réglées par virement bancaire.
   Pour nos clients résidant à l'étranger, les factures seront réglées en euros de préférence par virement bancaire international (IBAN) ou par carte de crédit (« Visa » ou « Eurocard »).
   Nous disposons d'un C.C.P. en France, nos clients français pourront (sans frais) effectuer leurs paiements par chèques libellés en euros.
   En cas de non paiement de la facture dans le délai prescrit, il sera dû à partir de la date d'échéance, de plein droit et sans mise en demeure préalable, un intérêt de retard égal au taux légal. En outre, il sera du une indemnité forfaitaire de 10% du montant total de la facture.
   Tant que les biens n'ont pas été payés, ils restent propriété du vendeur.
   Toutes les informations sur les taux de change peuvent être obtenues sur le site :
The XE.com Universal Currency Converter

Retour à la page consacrée aux
Livres anciens.
.