LA WALLONIE

 Page de la section "Belgique"
proposée par la librairie
L'Oiseau-Lire

Pour commander

Généralités - Histoire
Arts - Patrimoine
Mouvement wallon
Folklore - Linguistique
Littérature

 

NOUVELLE(S) ENTRÉE(S)

 

Le patrimoine industriel de Wallonie. Sous la coordination de Pierre Paquet, Anne-Françoise Cannella et Gaëtane Warzée-Lammertyn. Liège, Région Wallonne, 1994. Fort in-4° sous reliure et jaquette d'éditeur, 539 p., nombreuses illustrations en noir et en couleurs, exemplaire en bel état, épuisé au catalogue de l'éditeur.
Table des matières :
   - Le patrimoine industriel de Wallonie.
   - L'architecture industrielle : évolution ou révolution.
   - Liste des auteurs.
   - Avertissement.
   La construction électrique, mécanique et métallique.
      - Dour. La S.A. des Câbleries et Corderies du Hainaut.
      - La Louvière, Manage, Haine-Saint-Pierre. La construction ferroviaire.
      - Herstal, Liège, Jupille. L'armurerie liégeoise.
      - Nessonvaux. Les usines Impéria.
   L'industrie agro-alimentaire.
      - Mont-Saint-Guibert. Le Moulin Al Poudre.
      - Rebecq, Quenast. Les moulins d'Arenberg.
      - Waterloo. La S.A. Raffinerie Nationale de sucre indigène et exotique.
      - Anderlues, Estinnes, Le Rœulx. Les brasseries Ponselet, Canart-Bougard et Friart.
      - Ath. Le moulin Mollet et la minoterie devenue « Les silos de la Dendre ».
      - Charleroi, Marchienne-au-Pont. La Brasserie des Alliés.
      - Dour. La brasserie Cavenaile Frères.
      - Mons. L'abattoir de la rue de la Trouille.
      - Morlanwelz. La S.A. Le Bon Grain.
      - Tournai. Les abattoirs de la rue de l'Arsenal.
      - Tournai. La Brasserie Saint-Yves Gustave Carbonnelle et Fils.
      - Liège. Les Glacières liégeoises réunies ou la Glacière Koelman.
      - Liège, Jupille. La tour de la Brasserie Piedbœuf.
      - Visé, Argenteau. La Minoterie Bastin-Moureau et le Moulin Bruyère.
      - Beez. La S.A. des Anciens Moulins de Namur et de Jambes.
      - Vresse-sur-Semois, Alle, Bohan. L'industrie du tabac.
      - Yvoir, Purnode. La brasserie du Bocq.
   L'industrie chimique.
      - Charleroi, Couillet. Solvay et Cie.
      - La Louvière, Houdeng-Gœgnies. La S.A. pour la fabrication des engrais azotés.
      - Doische, Matagne-la-Grande. La S.A. de Dynamite de Matagne.
   L'industrie extractive et les activités dérivées.
      - Rebecq, Quenast. La S.A. des Carrières de Porphyre de Quenast.
      - Antoing, Calonne, Tournai, Allain, Chercq. Les fours à chaux du Pays blanc.
      - Ath, Maffle. La Société Rivière frères et sœurs, la S.A. des carrières et fours à chaux de la Dendre et la carrière dite Trou du Baron.
      - Binche, Péronnes. La tour d'extraction et le bâtiment du triage-lavoir de la S.A. des Charbonnages de Ressaix, Levai, Péronnes, Sainte-Aldegonde et Genck.
      - Morlanwelz, Mont-Sainte-Aldegonde. La S.A. des Cimenteries Portland artificielles de Cronfestu.
      - Boussu. La cheminée du siège Vedette de la S.A. des charbonnages de l'Ouest de Mons.
      - Boussu, Hornu. La Société civile des Usines et Mines de Houilles du Grand-Hornu et la cité ouvrière.
      - Charleroi, Marcinelle. La S.A. des Charbonnages du Bois du Cazier.
      - Colfontaine, Wasmes. Le Charbonnage dit « Les Wagnaux » de la Société d'Hornu-Wasmes.
      - Dour, Élouges. La S.A. des Charbonnages de Belle-Vue, Baisieux, Dour et Thulin et le Grand Bureau.
      - Dour. Le châssis à molettes en béton du charbonnage dit de Sauwartan.
      - Farciennes. Le siège Sainte-Catherine et le triage-lavoir de Tergnée de la S.A. des Charbonnages Réunis de Roton-Farciennes & Oignies-Aiseau.
      - Frameries. Le charbonnage de Crachet-Picquery.
      - La Louvière, Houdeng-Aimeries. Le charbonnage de la Société du Bois-du-Luc.
      - Merbes-le-Château, Labuissière. La S.A. de Merbes-Sprimont, la carrière et la marbrerie.
      - Saint-Ghislain, Tertre. Les puits n° 3 et 3 bis de la S.A. des Charbonnages du Hainaut.
      - Sivry, Rance. La marbrerie Valentin Chardon.
      - Soignies. La centrale électrique de la S.A. des Carrières du Hainaut, et la centrale électrique de la S.A. des Carrières Gauthier-Wincqz.
      - Soignies. La S.A. des Carrières du Hainaut.
      - Soignies. La S.A. des Carrières Gauthier-Wincqz.
      - Blegny, Trembleur. La S.A. des Charbonnages d'Argenteau-Trembleur.
      - Fléron, Romsée. La S.A. des Charbonnages de Wérister.
      - Soumagne. Le charbonnage du Bas-Bois de la S.A. Crahay.
      - Sprimont. L'ancienne centrale électrique de la S.A. des Carrières de Sprimont.
      - Visé, Cheratte. La S.A. des charbonnages du Hasard, la cité ouvrière et le château Saroléa.
      - Neufchâteau, Warmifontaine. Les ardoisières.
      - Vielsalm, Salmchâteau. L'industrie du coticule.
      - Wellin. Le four à chaux du Fond des Vaulx.
      - Beez. Les fours à chaux des Grands Malades.
      - Cerfontaine, Senzeille. La carrière de Beauchâteau.
   L'industrie manufacturière.
      - Braine-l'Alleud. La filature Allard.
      - Genappe, Bousval. La filature Breuer.
      - Grez-Doiceau. La S.A. des Papeteries de Gastuche.
      - La Hulpe. Les papeteries du Grand Étang.
      - Rixensart, Genval. La S.A. des Papeteries de Genval.
      - Braine-le-Comte, Hennuyères. Les Tuileries et les Briqueteries du Progrès.
      - La Louvière. La manufacture Royal Boch.
      - Mouscron. L'industrie textile.
      - Mons, Obourg, Saint-Denis. La filature de coton de l'abbaye de Saint-Denis en Brocqueroie.
      - Dison. La S.A. La Vesdre.
      - Liège. La linière Saint-Léonard.
      - Malmédy. Les Papeteries Steinbach et Cie, la S.A. des Papeteries du Pont de Warche, et la cartonnerie de Refat.
      - Pepinster. La S.A. La Textile de Pepinster.
      - Verviers. La fabrique Bettonville, anciennement Dethier.
      - Verviers. Les bâtiments de traitement des déchets Bouchoms.
      - Verviers. La filature Hauzeur-Gérard Fils.
      - Verviers. L'atelier textile Peltzer dit Maison Closset.
      - Verviers. L'usine Simonis dite Au Chat.
      - Verviers, Stembert. La S.A. Iwan Simonis dite Les Surdents.
      - Gouvy, Cierreux. Le moulin banal, la tannerie Beaupain, l'huilerie et la centrale électrique.
      - Virton. La scierie hydraulique.
      - Andenne. Les faïenceries et la piperie.
      - Viroinval, Dourbes. La tannerie Théodore Houben.
   L'industrie métallurgique et sidérurgique.
      - Court-Saint-Étienne. La S.A. Usines Émile Henricot.
      - Tubize, Clabecq. Les Forges de Clabecq, la cité et le château des Italiens.
      - Charleroi, Marchienne-au-Pont. La S.A. des Laminoirs, Forges, Fonderies et Usines de la Providence.
      - La Louvière. La S.A. Usines Gustave Boël.
      - Amay, Flône, Esneux, Tilff, Liège, Angleur, La Calamine. La S.A. des Mines et Fonderies de Zinc de la Vieille-Montagne.
      - Liège. La Société Dieudonné Dothée et Cie.
      - Seraing. La S.A. Cockerill.
      - Châtillon, Saint-Léger, Étalle, Habay, Florenville, Lacuisine, Orval. Le patrimoine sidérurgique préindustriel sud-ardennais et gaumais.
      - Florenville, Muno. La platinerie.
      - Léglise, Mellier. Les forges.
      - Saint-Hubert. Le Fourneau Saint-Michel.
      - Tellin. La fonderie de cloches.
      - Couvin. Le Château et les Forges Saint-Roch.
      - Couvin. La Société des Hauts Fourneaux et Forges de Couvin, Hanonnet-Gendarme et Cie.
      - Walcourt, Thy-le-Château. Les Usines métallurgiques de Saint-Éloi.
   L'industrie verrière.
      - Ittre, Virginal-Samme. La S.A. des Verreries de Fauquez.
      - Braine-le-Comte. La S.A. Verreries-Gobeleteries de Braine-le-Comte.
      - Charleroi, Dammpremy, Jumet, Lodelinsart, Roux. L'industrie verrière.
      - Manage. La S.A. des Verreries de Scailmont.
      - Soignies. La gobeleterie Durobor.
      - Seraing. La S.A. des Cristalleries du Val Saint-Lambert et les maisons formant la cour du Val Saint-Lambert.
      - Namur, Beauraing, Vonêche, Jambes. Les verreries et cristalleries en Namurois.
   Les sites particuliers et les équipements liés à l'industrialisation.
      - Aiseau-Presles, Roselies. Le phalanstère du Panama de la S.A. du Charbonnage d'Aiseau-PresIe.
      - Charleroi, Montignies-sur-Sambre. Les Grands bureaux de la Société Métallurgique de Sambre et Moselle.
      - Charleroi, Ransart. Le Coron d'Appaumée de la S.A. des Houillères Unies du Bassin de Charleroi.
      - Hensies. La cité ouvrière des Sartis de la S.A. des Charbonnages d'Hensies-Pommerœul.
      - La Louvière, Houdeng-Aimeries, Houdeng-Gœgnies, Bracquegnies, Le Rœulx. Les ascenseurs du Canal du Centre.
      - Mons. La machine à eau.
      - Morlanwelz, Mariemont. La cité de l'Olive de la S.A. des Charbonnages de Mariemont et de Bascoup.
      - Flémalle-Haute, Ivoz-Ramet, Saint-Nicolas, Tilleur, Seraing, Jemeppe, Vivegnis, Oupeye. Les stations de pompage d'eaux usées du Bassin liégeois.
      - Liège. L'ancien siège administratif du Charbonnage de Bonne-Espérance, Batterie, Bonne-Fin et Violette.
      - Liège. Le boulevard Montéfiore.
      - Seraing. Les bureaux de la S.A. des ateliers de construction de la Meuse.
      - Verviers. La cour Magnée.
      - Verviers. Les Grandes Rames.
      - Aubange, Athus. Le logement des ouvriers sidérurgiques.
      - Andenne, Sclayn. La cité de la Villette.
      - Viroinval, Mazée. La cité de Najauge.

95 euros (code de commande : 28636).

 

Aller au début de la page

GÉNÉRALITÉS - HISTOIRE

 

BOLOGNE (Maurice) — Notre passé wallon. Esquisse d’une histoire des événements politiques des origines à 1940. Institut Jules Destrée, 1972. In-12 broché, 115 p., jaquette.

7,50 euros (code de commande : 13694).

 

Le choix de la deuxième langue dans l'enseignement en Wallonie par la Commission de la deuxième langue de l'A.P.I.A.W. Liège, Association pour le Progrès Intellectuel et Artistique de la Wallonie (A.P.I.A.W.), [post après 1947]. In-8° broché, 32 p., (collection « Les Études de l'A.P.I.A.W. »), couverture passée.

9 euros (code de commande : 13664).

DELMELLE (Joseph) — L’expansion wallonne hors Europe. Charleroi, Institut Jules Destrée, 1967. In-12 broché, 93 p., (collection « Connaître la Wallonie », n° 12).

6 euros (code de commande : 13696).

DELMELLE (Joseph) — L’expansion wallonne hors Europe. Charleroi, Institut Jules Destrée, 1967. In-12 broché, 104 p., (collection « Connaître la Wallonie », n° 13).

6 euros (code de commande : 13699).

 

[DESTRÉE (Jules)]. Autour de Jules Destrée. [Mont-sur-Marchiennes], Institut Jules Destrée, 1986. In-8° carré broché, 130 p., illustrations en noir et en couleurs.
   Ouvrage publié à l'occasion de l'exposition organisée pour le 50e anniversaire de la mort de Jules Destrée.
Table des matières :
   - Jules Destrée : une Wallonie à conjuguer au futur..., par Jean-Pol Demacq.
   - Avant-propos, par Philippe Monfils.
   - Préface, par Jean-Pierre Grafé.
   - Jules Destrée : l'humanisme à la conquête du cœur, par Pierre-Jean Schaeffer.
   - Jules Destrée et les lettres, par Jean-M. Horemans.
   - Jules Destrée : un combat pour l'art wallon, par Jean-Pierre Hubert.
   - Jules Destrée et Henry de Groux : analyse d'une correspondance, par Laurent Busine.
   - Catalogue des œuvres présentées.
   - Orientation bibliographique.xxx

18 euros (code de commande : 19480).

 

DOPPAGNE (Albert) — Les Sarrasins en Wallonie. [Gembloux], Duculot, 1977. In-8° broché, 72 p., 16 illustrations hors texte, (collection « Wallonie, Art et Histoire », n° 39).
Introduction :
   Si l'on ne se fondait que sur les seules données de l'histoire, cette étude ne devrait même pas être entreprise : les Sarrasins n'ont jamais mis le pied dans nos régions. Les multiples mentions de tours, de châteaux, d'églises, de murs ou de champs de Sarrasins que nous notons en Wallonie relèvent donc d'un domaine différent de celui de l'histoire.
   Ceci nous amène à envisager d'autres champs de recherche que ceux de l'histoire proprement dite.
   Comme l'indiquent prudemment certaines signalisations touristiques, il s'agit, en effet, dans nos régions, de tours « dites » de Sarrasins, de trous « dits » de Sarrasins. Il y a, en marge de l'histoire, un phénomène de langue qui doit nous retenir et qui mérite investigation.
   Ce que la langue reflète pourra n'être que tradition populaire, légendes et croyances.
   Que faut-il entendre par Sarrasins ? Les auteurs eux-mêmes, selon les époques, selon les disciplines, sont-ils toujours d'accord entre eux ?
   Pour saisir dans son ensemble le phénomène « sarrasin », il est de la plus haute importance de ne pas négliger cet aspect, qui lui aussi, tout aussi bien que l'histoire, est un des aspects de la réalité : réalité linguistique et non plus réalité historique.
   Cette réalité linguistique nous introduit de plain-pied dans le troisième domaine : celui des traditions, des croyances et des légendes, celui de la littérature, qu'elle soit orale ou écrite. Il n'est guère concevable que le pays même qui, si l'on en croit la légende, a donné le jour à Charles Martel n'ait été également le théâtre de croyances et de traditions : Charles Martel est un héros de chez nous, la légende le fait naître à Andenne ; c'est à Andenne aussi qu'une fontaine commémore encore son premier exploit, sa victoire contre un ours.
   De Pépin de Landen à Charlemagne, toute la lignée des Pippinides gravite dans nos régions : Herstal, Jupille, Andenne, Seilles, Chèvremont, Nivelles en sont les plus hauts lieux.
   Or, Poitiers et la date de 732, sont inséparables du nom de Charles Martel et de celui des Arabes ou Sarrasins qui ne vont pas tarder à entrer dans la tradition populaire.
   Si notre objet se limite aux traditions relatives aux Sarrasins que nous pouvons noter en Belgique romane, nous ne pouvons nous dispenser de deux précautions indispensables : la première sera de ne pas ignorer les données historiques, la seconde de nous documenter sur les traditions linguistiques françaises afin de pouvoir, en dernière analyse, préciser ce qui est propre à notre pays et non pas commun à une bonne partie de la France.
   La définition même de Sarrasin est un problème compliqué. À titre de point de départ ; nous reproduisons celle que donne le volume 14 (1968) de l'Encyclopedia Universalis :
      « La dénomination de Sarrasins, Sarraceni, servit dès l'époque romaine tardive à désigner certaines populations arabes en contact avec l'Empire.
      » Au Moyen Âge, elle est l'un des nombreux noms que l'Occident latin applique aux musulmans.
      » L'historiographie moderne l'a réservée à ceux des musulmans qui, une fois achevée la grande poussée islamique des VIIe et VIIIe siècles, combattirent contre les chrétiens dans les divers pays du bassin occidental de la Méditerranée, sans y former d'établissements durables. Aux côtés des Vikings et des Hongrois, ils prennent part à la vague d'invasions déclenchée contre les États successeurs de l'Empire carolingien.
      » La majorité de leurs entreprises se place entre le début du IXe siècle et le milieu du XIIe, avec une culmination entre 850 et 1000 environ. Toutes n'ont pas encore fait l'objet d'études critiques satisfaisantes. »
   On le voit, le problème historique lui-même ne peut se libérer de considérations linguistiques ou sémantiques : que faut-il entendre, exactement, par Sarrasins ?
   En tenant compte des témoignages de Ptolémée, de Stephanos de Byzance, d'Ulpianos et d'Uranios qui, tous, parlent des
Sarakhnog on peut affirmer qu'à l'origine il s'agissait d'une tribu arabe nomade dont le berceau fut la presqu'île du Sinaï.
   Dès le IIIe siècle de notre ère, cette tribu avait imposé sa domination sur d'autres nomades dans les steppes de Syrie et l'appellation de Sarrasins s'étendait à toutes ces tribus.
   Au IVe siècle, selon les données fournies par Ammien Marcellin, tous les peuples de l'Arabie ne sont pas encore englobés sous cette appellation.
   Des témoignages chrétiens permettent de considérer comme Sarrasins les tribus arabes de la Jordanie orientale et de la Palestine du sud mais en s'arrêtant à la frontière de l'Arabie proprement dite.
   Ce sera le fait de l'époque byzantine d'établir l'extension définitive de l'appellation de Sarrasins à tous les peuples islamiques qui sont sous la domination des califes.
   De Byzance, cette acception va gagner tout l'Occident.
   Ce sont là des acquisitions de la science historique contemporaine. Jusqu'au XXe siècle, la notion de Sarrasin est restée relativement floue et il est indispensable, pour traiter notre sujet, de donner quelques détails au sujet des interprétations données au terme Sarrasin.
   L'étymologie est un luxe qui semble nécessaire aux anciens. Elle passionne le peuple qui croit et qui, surtout, veut y trouver une explication.
   Au IVe siècle, l'historien ecclésiastique Sozomène nous offre le premier exemple d'explication romanesque : les Sarrasins se seraient appelés ainsi « pour se donner une origine plus noble, ils voulaient faire croire qu'ils descendaient de Sara, femme d'Abraham, ayant honte de descendre d'Agar, sa servante » ; mais, ajoute Pierre Larousse qui rapporte cette proposition, les Arabes n'ont jamais rougi de se proclamer les descendants d'Israël et d'Agar.
   Autre explication facile et passionnée proposée par Scaliger : le mot sarrasin viendrait de l'arabe sarik, voleur, de la famille du verbe saraka, dérober. On aurait donné ce nom aux Sarrasins à cause de leurs vols et de leurs brigandages.
   Dans Bescherelle, nous trouvons en outre une explication par l'arabe sarak, désert, pauvreté.
   La science moderne, avec toutes ses possibilités, n'est pas encore parvenue à la certitude sur ce point, mais il paraît vraisemblable d'admettre pour origine du terme sarrasin le mot arabe charqîyîn, pluriel de charqî, et qui ne signifierait rien d'autre que oriental.
   Par une étrange coïncidence, la naissance de la langue française est contemporaine, aux VIIIe et IXe siècles, de grands chocs avec le monde arabe sur le front sud ; l'affirmation de la littérature française, à l'aube du XIIe siècle, est contemporaine d'autres grands chocs avec les musulmans sur le front de l'est : les croisades.
   Le fait est capital : la littérature épique et romanesque du Moyen Âge et des débuts de la période moderne est littéralement envahie, baignée par les Sarrasins. Depuis l'incident d'arrière-garde de Roncevaux jusqu'au théâtre de marionnettes liégeois du XXe siècle, le Sarrasin est un personnage permanent dans certains compartiments de la littérature française, compartiments parfois dominants, parfois secondaires, mais ce qu'il convient de reconnaître et d'affirmer, c'est un millénaire de tradition, que celle-ci soit savante ou populaire.
   Comme la littérature ne peut exister sans la langue, il sera presque impossible de distinguer, dans certains cas, ce qui est littéraire de ce qui est exclusivement linguistique.
   La conception que l'on se fera des Sarrasins va évoluer en fonction de divers facteurs : les rapports que l'on aura avec eux, la qualité de l'information à leur sujet.
   La langue française, à ses débuts, reçoit le concept de Sarrasin tel que nous l'avons vu diffusé par Byzance : l'ensemble des peuples musulmans. Nous allons voir la suite.
   Dans une première partie, nous verrons l'aventure sémantique du terme sarrasin, en la suivant d'abord d'une façon générale dans le domaine français tout entier, en l'étudiant de plus près ensuite pour ce qui concerne spécialement la Wallonie ou, plus exactement, la Belgique romane.
   Il nous est apparu que la seule étude du mot sarrasin ne couvrait pas la totalité du phénomène des rapports de nos régions avec le monde islamique ; une seconde partie complétera l'enquête : elle sera consacrée à Mahomet, à Allah et au Coran.

13 euros (code de commande : 28579).

 

FOUSS (Madeleine) — La vie romaine en Wallonie. Gembloux, Duculot, 1974. In-8° broché, 64 p., 19 illustrations hors texte, (collection « Wallonie, Art et Histoire », n° 24).
Table des matières :
   - Avant-propos.
   I.
La pénétration romaine.
      - Le réseau routier.
      - La romanisation des populations.
   II. Connaissance de la civilisation gallo-romaine.
      - L'importance des coutumes funéraires.
         - Les cimetières.
         - Les tumuli.
         - Les piliers funéraires.
   III. La vie gallo-romaine.
      - Les agglomérations.
      - Les villas, centres économiques.
      - La vie à la campagne.
      - L'artisanat.
      - Les échanges.
      - Les loisirs.
      - Les croyances religieuses.
   IV. La défense contre le monde barbare.
      - Les troubles de la paix romaine.

13 euros (code de commande : 28578).

RAXHON (Philippe) — Histoire du Congrès wallon d'octobre 1945. Un avenir politique pour la Wallonie ? Préface de Paul Gérin. Charleroi, Institut Jules Destrée, 1995. In-8° broché, 131 p., (collection « Notre Histoire »), exemplaire en parfait état.
Table des matières :
   - Introduction, par Paul Gérin.
   - D'un Congrès national à l'autre, ou comment se forge une identité.
   - Les préparatifs : de l'ombre au grand jour.
      - Le rôle de Wallonie libre.
      - Organiser le Congrès national wallon.
      - Représentativité du Congrès : la question des participants.
      - La question des votes.
   - Le Congrès national wallon des 20 et 21 octobre 1945.
      - La folle journée.
      - Le maintien de l'unité belge avec des modifications.
      - L'autonomie de la Wallonie dans le cadre de la Belgique.
      - L'indépendance complète de la Wallonie.
      - La réunion de la Wallonie à la France.
      - L'heure du vote.
      - Une parole d'honneur et un choix pour l'avenir.
      - Le Congrès a voté.
      - Des lendemains qui chantent la Marseillaise ?
      - Le Congrès, moment fondateur ?
   - Conclusion.
   - Bibliographie sommaire.
   - Annexe : une interview d'André Cools.

13 euros (code de commande : 20662GL).

 

ROBERT (Yves)Wallonie. Un art de vivre entre villes et campagne. Tournai, La Renaissance du Livre, 2003. In-4° sous cartonnage et jaquette d'éditeur, 282 p., nombreuses reproductions en couleurs, (collection « L'Esprit des Lieux »), bel exemplaire.
En quatrième de couverture :
   La Wallonie est une région de contrastes et de paradoxes. Tantôt urbaine et industrielle, tantôt rurale et sauvage avec une concentration de patrimoine culturel (châteaux, églises, sites urbains anciens, traditions festives, cuisine chaleureuse) et naturel (rivières et vallées encaissées, réserves naturelles, vastes forêts) étonnants pour une si petite région. Malgré les stigmates de l'ère industrielle et les difficultés de la Wallonie au sortir des années de crise, la région possède de réels atouts et exerce une véritable séduction sur ceux qui veulent se donner la peine de la connaître.
   Au cœur de l'Europe, entre France, Allemagne et Hollande, la Wallonie est souvent considérée comme un « jardin » à l'intention des dizaines de millions d'habitants des grandes villes qui l'entourent. Mais ce « jardin » n'est pas qu'un espace de délassement aussi séduisant sort-il.
   La Wallonie est également une terre où la créativité s'exerce dans des domaines aussi divers que la recherche aéronautique, la biologie et la physique, les télécommunications, la mode ou la création architecturale, une région composée où un véritable art de vivre subsiste et s'exprime tout au long de l'année.
   Ce sont ces facettes – traditionnelles et nouvelles – que ce beau livre veut restituer.

20 euros (code de commande : 25994).

La Wallonie. Numéro spécial de la Revue française de l'Élite européenne. Juin 1963. In-4° broché, 95 p., nombreuses illustrations en noir et en couleurs, nombreuses publicités d'entreprises wallonnes.

12 euros (code de commande : 13670).

Wallonie. Atouts et références d'une région. Ouvrage réalisé à l'initiative du Ministre-Président de la Région wallonne Robert Collignon, sous la direction de Freddy Joris assisté de Natalie Archambau. [Namur], Gouvernement Wallon, 1995. In-4° sous reliure et jaquette d'éditeur, 463 p., nombreuses illustrations en noir et en couleurs.
Sur la jaquette :
   Carte de visite de la Région wallonne, à destination des Wallons eux-mêmes autant que du public étranger, cet ouvrage est une œuvre collective : avec leur Ministre-Président, vingt-cinq spécialistes y ont collaboré généreusement, chacun y développant un thème qu'il maîtrise par la pratique ou par ses travaux scientifiques.
   Dans le cadre de l'objectif commun fixé lors de la conception du volume – fournir sous une forme aussi accessible et agréable que possible un panorama de grande qualité de la Wallonie dans ses aspects les plus divers – chaque auteur a rédigé sa contribution de manière autonome. Les sujets traités étant parfois connexes, des recouvrements sont possibles, le maître de l'ouvrage ayant opté en parfait accord avec l'équipe des collaborateurs pour accepter les risques de la liberté d'écriture plutôt qu'imposer des canevas trop rigides et des frontières trop hermétiques.
   Le livre comprend dix-neuf chapitres s'articulant autour de cinq grands thèmes : histoire, cadre de vie, économie, culture et ouverture sur le monde. Autant d'atouts pour la Région wallonne.
   Les trois premiers chapitres retracent l'histoire de la Wallonie depuis ses origines en insistant sur les combats wallons et l'évolution institutionnelle qui ont construit la Région. Les trois chapitres suivants présentent la population wallonne dans son cadre de vie naturel et tel que les Wallons l'ont forgé.
   La troisième partie de l'ouvrage évoque les spécificités et les atouts de l'économie régionale, ses travailleurs, et les apports wallons au progrès scientifique et technologique. La vie culturelle wallonne, au sens large, fait l'objet d'une quatrième partie : les lettres françaises et dialectales, les arts plastiques, la musique et la photographie mais aussi les sports et les traditions de la Région y sont largement présentes. Enfin, les deux derniers chapitres soulignent l'ouverture au monde de la Wallonie et des Wallons, autant aujourd'hui qu'hier.

35 euros (code de commande : 16104*).

Aller au début de la page

ARTS - PATRIMOINE

 

L'art populaire en Wallonie. Liège, Musée de la Vie wallonne, 1970. In-4° sous reliure, jaquette et étui d'éditeur, 556 p., nombreuses illustrations en noir et en couleurs, exemplaire en très bel état de ce livre de référence.
Table des matières :
   - Avant-propos.
   - L'art populaire en Wallonie.
   - Le foyer.
   - Éléments de l'habitation.
   - Le mobilier.
   - La vie domestique.
   - Le luminaire.
   - La céramique.
   - La verrerie.
   - Tissus, dentelles, vêtements et parures.
   - Le matériel de la vie agricole.
   - Outils et produits artisanaux.
   - Les enseignes.
   - Travaux de patience.
   - L'enfance.
   - Les marionnettes.
   - Manifestations folkloriques.
   - L'art religieux populaire.
   - L'imagerie populaire.
   - Répertoire des illustrations avec commentaire des objets reproduits et citation des ouvrages consultés.

60 euros (code de commande : 20498).

 

 

Les arts anciens du Hainaut. Conférences publiées sous la direction de Jules Destrée. Bruxelles, Van Oest, 1911. In-8° plein simili vert moderne, couverture conservée, 407 p., planches hors texte, rousseurs.
   Ouvrage publié dans le cadre des manifestations organisée à l'occasion de l'Exposition de Charleroi, en 1911.
Table des matières : 
   - Introduction, par Jules Destrée.
   I. Le Hainaut, terre d'art et de travail, par Camille Lemonnier.
   - Architecture.
   
   II. L'architecture en Wallonie et particulièrement dans le Hainaut, par Marcel Laurent.
   - Peinture.
      III. La contribution wallonne à la peinture des XVe et XVIe siècles, par Ernest Verlant.
      IV. Le portrait : de Lucidel à Navez, par GustaveVan Zype.
      V. Le Paysage : du XVe au XXe siècles, par H. Fierens-Gevaert.
      VI. Les peintres des fêtes galantes : Watteau et Pater, par Jules Destrée.
   - Sculpture.
      VII. Des ymaigiers à Victor Rousseau, par Maurice des Ombiaux.
   - Gravure.
      VIII. Les graveurs wallons, par Robert Sand.
   - Arts industriels.
      IX. Les arts industriels en Hainaut, par Léon Hennebicq.
   - Littérature.
      X. L'ancienne littérature du Hainaut, par Maurice Wilmotte.
      XI. Les Wallons et l'esprit européen : le prince de Ligne et Octave Pirmez, par Louis Dumont-Wilden.
      XII. Les écrivains français de Wallonie de 1880 à 1911, par Louis Delattre.
   - Musique.
      XIII. Les maîtres wallons dans l'école du contrepoint néerlandais, par Ernest Closson.
      XIV. Les musiciens wallons du XVIIe à nos jours, par Ernest Closson.
      XV. La chanson populaire du Hainaut, par Louis Piérard.

15 euros (code de commande : 24334).

 

Au chant du coq. Autour de la collection de Jean-Claude Van Cauwenberghe. Sous la direction de Jean-Louis Delaet et Christelle Dethy. Photographies de Paul Louis. Bruxelles, Luc Pire, 2004. In-4° sous reliure et jaquette d'éditeur, 159 p., très nombreuses illustrations en couleurs, (collection « Belles Voix »).
Sur la jaquette :
   Coq symbole universel, coq symbole religieux, coq de combat, chant de coqs, coq comme sujet de création... Autant d'aspects représentés par de nombreuses pièces rares ou originales dont le rassemblement en un même ouvrage revêt un caractère assez exceptionnel. Qu'il soit chantant, hardi ou combattant, en métal, en verre ou en bois, le coq peut satisfaire le plus exigeant des collectionneurs.
   Et s'il est bien un symbole de la Wallonie, un élément qui la représente, une référence qui l'identifie, c'est inévitablement le coq. Saviez-vous que le coq dut affronter le sanglier, l'alouette, l'étalon et l'écureuil avant de s'imposer ? Bref, tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'emblème de la Wallonie, sans pouvoir oser le demander, vous sera révélé dans ce beau livre.
Table des matières :
   - Préface.
   - Le coq, symbole de la Wallonie, par Jean-Claude Van Cauwenberghe.
   - Le coq, symbole universel, par Yves D. Papin.
   - Les coqs de clocher, par Guy De Plaen.
   - Les combats de coqs, par Pierre Mory.
   - Les chants de coqs, par Christelle Dethy.
   - Le coq dans l'imaginaire, par Jean-Louis Delaet.
   - Conclusion.
   - Bibliographie.

20 euros (code de commande : 28418 - vendu).

 

Bach et son temps. la vie musicale en Wallonie et à Bruxelles. Namur, Centre d'Action Culturelle de la Communauté d'Expression Française, 1985. In-8° agrafé, 67 p., illustrations, (collection « Cahiers du Cacef », n° 120).

6 euros (code de commande : 13666).

BUSINE (Laurent) — Trésors anciens et nouveaux de Wallonie. Ce curieux pays curieux. Anvers - Bruxelles, Fonds Mercator - Palais des Beaux-Arts, 2008. In-4° sous cartonnage d'éditeur, 247 p., nombreuses illustrations en couleurs, exemplaire en parfait état.
   Ouvrage publié à l'occasion de l'exposition éponyme organisée au Palais des Beaux-Arts, à Bruxelles, du 14 février au 18 mai 2008.
En quatrième de couverture :
   A priori s'il voulait parler de la Wallonie, Laurent Busine aurait dû tout naturellement l'aborder par les versants qu'il connaît le mieux : l'histoire sociale, qu'incarne l'ancien charbonnage du Grand-Hornu, ou l'Art contemporain de son musée qui s'y abrite. Mais c'était sans doute mal connaître cet homme qui aime avant tout à se laisser surprendre, à se défaire des automatismes réducteurs. Ce serait donc l'Art ancien. Des gisants, des transis, des encensoirs, des vies de saints, savamment organisés selon le tracé de plans de basilique. Et encore, rien de chronologique dans cette chasse opérée parfois dans des trésors d'église d'habitude obstinément clos. Pas même de thème fédérateur, sinon l'émotion de cet humanisme qui éclot, entre le XIIe et le XVIe siècle, dans la sensuelle carnation des sculptures d'albâtre de Jacques Du Brœucq, dans la joie intime des miniatures divines de l'orfèvre Hugo d'Oignies. Et ce Beau Dieu de Huy de laisser choir délicatement sa souffrance vers un fidèle devenu individu, après des siècles de hiératisme. Le but est ailleurs encore ; dans l'agencement subtil des œuvres qui n'a d'autre but que de leur faire raconter une histoire. L'histoire de Laurent Busine peut-être, la vôtre, curieux visiteur curieux, et les récits familiers et fabuleux des gens de cette Wallonie de fiction, qui s'appropriaient le monde pour vivre tout en lui rendant sa singularité. En le rebaptisant et en le coiffant d'une mitre, les habitants du pays de Liège ne faisaient rien d'autre que de s'approprier saint Sébastien. Et pourquoi sinon pour lui adresser leurs suppliques les plus existentielles. Une émotion intemporelle que Laurent Busine ne peut s'empêcher d'ouvrir à un contrepoint contemporain. Car hier comme aujourd'hui et demain, dans ce Curieux pays curieux comme ailleurs dans le vaste monde, l'être humain n'a de cesse de poser les mêmes questions. Et l'An, d'avoir l'audace de vouloir y répondre.
Table des matières :
   - J'aime l'étranger qui me visite et l'étranger que je fréquente, par Laurent Busine.
   - À ma mère, par Max Elskamp.
   - Le mystère wallon, par Eugène Savitzkaya.
   - Le contemporain sans âge, par Claude Lorent.
   - Ce curieux pays curieux, par Laurent Busine et Denis Gielen.
   - Entre Ève et Vénus, la grâce de Marie, par Jérôme André.
   - Princes et manants face à sainte Véronique, par Bernard Bousmanne.
   - Les peintures de chevaux de la grande galerie du château de Boussu, par Marcel Capouillez.
   - Hugo d'Oignies, par Jacques Jeanmart.
   - Orfèvrerie mosane et... communauté française, par Albert Lemeunier.
   - L'attraction d'un « autre monde » et l'invention personnelle, par Catherine Périer-D'Ieteren.
   - Henrico Blesio Bovinati pictori, par Jacques Toussaint.
   - Waha et son curieux maître, par Jacques Toussaint.
   - Voyage avec retour ?, par Benoît Van Caengem.
   - Biographies - Index.

25 euros (code de commande : 20894).

 

[COGNIOUL (Jules)]. DEMEURE (René) — Une vie en chansons, Jules Cognioul, chantre de Wallonie. Charleroi, 1952. In-8° broché, 102 p., illustrations, exemplaire numéroté, la couverture a été recouverte d'adhésif, cachet de bibliothèque sur la page de titre.

10 euros (code de commande : 13674).

DRUEZ (Laurence) — Chaque maison a son histoire. Guide des sources relatives au patrimoine immbilier privé. Namur, Institut du Patrimoine Wallon, 2016. In-8° broché, 232 p., nombreuses illustrations en couleurs, (collection « Les Dossiers de l'IPW », n° 19).
En quatrième de couverture :
   Ce livre abondamment illustré invite le lecteur à un parcours à travers les différents types de sources permettant de retracer l'évolution d'un bien immobilier privé, de sa conception, de son environnement, de ses affectations et de ses occupants successifs. Au départ de la situation la plus récente attestée par un acte notarié ou une déclaration de succession, il présente en deux parties de nombreuses options de recherches en procédant à rebours, du XXIe siècle à la Révolution française d'une part, sous l'Ancien Régime de l'autre. Le lecteur y découvrira toute la variété et la richesse des documents – écrits ou figuratifs – exploitables pour mieux comprendre l'histoire matérielle et humaine d'une maison en Wallonie.
Exposition à Mons :
   Chaque maison a son histoire.
   Découlant directement du livre de Laurence Druez, cette exposition invite le visiteur à un parcours entre les différents types de sources permettant de retracer l'évolution d'un bien immobilier privé, de sa conception, de son environnement, de ses affectations et de ses occupants successifs. En partenariat avec les Archives de l'État à Mons, la Faculté d'Architecture et d'Urbanisme de l'UMons et la Ville de Mons, l'Agence wallonne du Patrimoine vous convie à partir à la découverte de la richesse et de la diversité de ces documents, écrits ou figuratifs, connus et moins connus, et dont certains ne sont nullement dénués de qualités esthétiques.
   Salle du Bélian (rue d'Havré, 88 à Mons).
   Du jeudi 26 avril 2018 au dimanche 17 juin 2018.
   Ouvert du jeudi au dimanche de 12h à 18h.
   Fermé le samedi 26 mai, le dimanche 27 mai et le jeudi 7 juin.
Table des matières :
   - Préface, par Sébastien Dubois et Freddy Joris.
   - Introduction.
   - Première partie. L'époque contemporaine.
      - Le transfert de propriété : l'acte de référence.
         - L'acte notarié.
         - La déclaration de succession.
      - L'administration fiscale.
         - L'Enregistrement.
         - Les Hypothèques.
         - Le Cadastre.
            - Les plans Popp.
         - Le cadastre « primitif ».
            - Le cas particulier des cantons de l'Est, par Els Herrebout.
               - Le registre foncier allemand et les dossiers fonciers.
               - Le rôle de ferme héritée (Erbhofrolle) et le dossier de ferme héritée [Erbhofakte).
      - Les archives communales.
         - Les permis de bâtir.
         - Les ventes de terrains communaux.
         - La fiscalité communale.
         - Les registres de population.
      - Les archives architecturales.
      - L'iconographie.
         - Les éléments décoratifs : les vitraux.
      - Les maisons sinistrées.
         - Les dommages de guerre
            - Première Guerre mondiale.
           - Seconde Guerre mondiale.
         - Mon abri de jardin a aussi une histoire les « maisons du comité» en province du Luxembourg, 1914-1918, par Thierry Scholtès.
         - Les dégâts miniers.
         - Les catastrophes naturelles.
         - Schéma de recherches pour l'époque contemporaine.
   Deuxième partie. L'ancien Régime.
      - Remarque liminaire.
      - État des sources.
         - Institutions centrales et locales.
      - Localiser et contextualiser : la géographie historique.
         - Exemple de « carte d'identité spatio-temporelle » : le village de Chaumont, dans le Brabant, par Marie Van Eeckenrode.
      - Le cadastre thérésien.
      - L'Ancien Régime à reculons : les premières sources écrites.
         - La politique de Joseph II et les mesures révolutionnaires.
         - L'application des mesures républicaines françaises.
         - La vente des biens nationaux.
            - Procès-verbal d'expertise d'une maison ayant appartenu au chapitre de la cathédrale Saint-Lambert et située a Liège, entre la place Verte et celle aux Chevaux, portant le n° 41, 14 décembre 1796.
      - Les notaires.
      - Les cours foncières.
         - L'exemple du village de Saintes, par Marie Van Eeckenrode.
         - Les sermentages.
         - Scabmatus 4000 : du manuscrit à l'internet. Une clé d'accès et de navigation dans les registres aux œuvres
de la Souveraine Justice des Échevins de Liège, par Geneviève Coura.
         - Les rendages proclamatoires.
         - La pratique des rentes.
      - Les archives ecclésiastiques et hospitalières.
      - Les sources fiscales.
         - La taille.
         - La capitation.
         - Les impôts sur les signes extérieurs de richesse.
      - La législation et les sources contentieuses en matière immobilière.
      - Les archives de famille.
      - L'approche archéologique du bâti.
      - Un moyen de répression : la confiscation des biens immobiliers.
   - Conclusion.
   - Bibliographie sélective.

20 euros (code de commande : 26858).

DUPIERREUX (Richard) — La sculpture wallonne. Bruxelles, van Oest, 1914. In-12 sous cartonnage d'éditeur (passé), III, 253 p., illustrations hors texte, (collection « Les Amis de l'Art Wallon », n° 1).

15 euros (code de commande : 13675).

 

Le patrimoine industriel et sa reconversion. Wallonie - Bruxelles. Bruxelles, Crédit Communal, 1986. In-4° broché, 247 p., nombreuses illustrations en noir et quelques-unes en couleurs, exemplaire en très bel état.
   
Il s'agit de la publication éditée à l'occasion de l'exposition éponyme organisée à l'ancienne église Saint-André, à Liège, du 17 janvier au 15 mars 1987.
Table des matières :
   - Préface, par François Narmon.
   - Avant-propos, par Gauthier Jacob et Pierre Frankignoulle.
   - La protection du patrimoine industriel : cadre légal et action des pouvoirs publics et des associations volontaires, par Jacques Barlet.
   - L'archéologie industrielle et l'assainissement des sites charbonniers, par René Leboutte et Henri Delree.
   - Approche urbanistique de la reconversion des sites industriels désaffectés, par Jean Barthelemy.
   - La réaffectation des anciens sites industriels à des fins économiques : bilan et propositions, par Bernadette Merenne-Schoumaker.
   - Une croissance industrielle et urbaine : Seraing, par Luc Lejeune.
   - Architectures d'industries, par Marina Frisenna.

25 euros (code de commande : 27599).

Le patrimoine majeur de Wallonie. Liste du « patrimoine exceptionnel » arrêtée par le Gouvernement wallon le 8 juin 1993 sur la proposition de la Commission royale des Monuments, Sites et Fouilles. Ouvrage réalisé sous la coordination de Freddy Joris, Nathalie Archambeau et Pierre Paquet. Liège, Région Wallonne, 1993. Fort in-4° sous reliure et jaquette d'éditeur, 495 p., nombreuses illustrations en noir et en couleurs, exemplaire en très bon état.
   L'inventaire est réalisé par province et le sous-classement par ordre alphabétique des lieux.
Sur la jaquette :
   Il existe en Wallonie plus de 3.500 biens protégés par une mesure de classement : monuments, ensembles architecturaux, sites ou sites archéologiques. Sur proposition du Ministre Robert Collignon, le Gouvernement wallon a récemment fait établir pour la Wallonie une liste du « patrimoine exceptionnel » par la Commission royale des Monuments, Sites et Fouilles de la Région wallonne, en collaboration avec son Administration. Cette liste regroupe les biens classés jugés remarquables, dans l'esprit des recommandations faites par l'UNESCO à ce sujet : les 122 biens ainsi sélectionnés pourront faire l'objet de subsides plus importants, pouvant aller jusqu'à 95 % du montant des travaux et quelquefois « d'accords-cadres » qui permettront d'étaler les travaux sur plusieurs années, sans menaces d'interruption au gré des circonstances.
   Les 122 biens de ce patrimoine majeur font l'objet de cet ouvrage pour lequel les meilleurs spécialistes ont collaboré à la rédaction des notices. Ces dernières contiennent un aperçu historique, une description du bien et son affectation. Elles proposent parfois une présentation de ceux qui prennent en charge le bien classé pour son entretien ou sa mise en valeur. La plupart sont illustrées par un cliché original en couleur et par plusieurs clichés en noir en blanc.
   Tous les amoureux de notre patrimoine trouveront dans cette remarquable publication un panorama détaillé, rigoureux et richement illustré des plus intéressants joyaux du patrimoine wallon. Cet ouvrage, à la portée de tous, permettra de découvrir ou de redécouvrir agréablement les trésors de notre héritage commun et complétera utilement la bibliothèque du passionné.

40 euros (code de commande : 24297).

 

Aller au début de la page

MOUVEMENT WALLON

 

Congrès de concentration wallonne. Liège 27-28 septembre 1930. Compte-rendu officiel. [Liège], s.n., [1930]. In-8° broché, 141 p., exemplaire en bon état.
Extrait du discours de Charles Defrêcheux :
   En cette année du Centenaire de notre Indépendance, de multiples et grandioses cérémonies ont magnifié à juste titre la gloire et la prospérité de la Belgique.
   Nos deux splendides expositions internationales se sont ouvertes cependant dans un malaise politique, qui, malgré la trêve des fêtes, n'est pas encore dissipé.
   Cette inquiétude générale provient de la prédominance racique d'une partie du pays sur l'autre.
   L'Action Wallonne, qui depuis de nombreuses années, s'efforce de créer en Wallonie un mouvement de résistance, a estimé qu'il était opportun de coordonner les efforts de tous. Elle a invité les Wallons de tendances les plus diverses, depuis les extrémistes utopistes jusqu'aux modérés les plus calmes, à participer à un Congrès de Concentration Wallonne, qui affirmera l'Unilinguisme de la Terre Wallonne et examinera les griefs linguistiques, matériels et moraux de tous les Wallons.
   Au reste, de toute part, on ressent la nécessité de s'unir : L'Assemblée Wallonne a établi le cahier des revendications wallonnes et les organismes politiques étudient ce grave problème.
   L'Administration Communale de la Ville de Liège, cette forteresse de la culture latine, ne pouvait rester indifférente à notre mouvement et nous a accordé son bienveillant patronage.
   Nous vous sommes très reconnaissants, Monsieur le Bourgmestre, du large appui moral et matériel que vous avez bien voulu nous accorder en cette circonstance et que d'ailleurs nous avons toujours trouvé auprès du Conseil Communal de notre Ville.
   Il m'est agréable de souligner aussi que nos assises se tiendront dans notre antique Palais Provincial obligeamment mis à notre disposition par M. le Gouverneur Pirard.
   Cette bienveillance des Pouvoirs Publics est pour nous un précieux encouragement.
   Elle se justifie par les difficultés de l'heure.
   De plus en plus, en Wallonie, se développe l'impression que l'intégrité racique des Wallons est menacée et qu'il est urgent de réaliser le front unique afin d'éviter l'absorption ou la bilinguisation.
   Notre appel a été entendu par plus de trois cents adhérents, venus de toutes les régions wallonnes du pays et représentant la plupart des associations de défense wallonne. J'ai l'honneur de vous présenter les délégations arrivées ce matin. Beaucoup d'autres, à cause de l'éloignement, ne peuvent être présentes que cet après-midi.
   Ce succès nous réjouit profondément. Il est la preuve que l'opinion publique s'émeut enfin. Le Gaulois, qui sommeille au fond du cœur de tout Wallon, ne laissera pas se perdre l'héritage que lui ont laissé ses ancêtres. Il se souviendra du vers célèbre de Schiller, dans Wallenstein : « Respectez-le, c'est un Wallon ! »
   Nous nous défendrons donc contre l'emprise germanique, mais nous n'avons cependant aucune intention révolutionnaire. En commémorant les événements de 1830, on a rendu hommage à la part prépondérante des Wallons dans l'érection du Royaume de Belgique. Indépendamment des raisons internationales, qui exigent son maintien, la patrie belge a depuis cent ans une histoire trop glorieuse pour la rayer de gaîté de cœur de la carte du monde.
   Ce sera la tâche de notre Congrès d'aider à la recherche de la solution, qui conciliera tous les intérêts.
   Déjà, les lois linguistiques votées indiquent les réalisations désirées par les Flamands ; en outre, l'un de leurs organismes les plus puissants et les plus autorisés vient d'affirmer son intention d'arriver à la séparation administrative des deux parties du pays.
   Les Wallons marqueront-ils leur accord sur une organisation que les Flamands peuvent leur imposer ? Peut-être, mais à la condition que ce changement se fasse honnêtement, sans spoliation des droits des Wallons.
   Au lieu d'un divorce, une séparation de biens équitable n'est-elle pas désirable et ne réalisera-t-elle pas la formule lapidaire de M. le député Bovesse : « Pour l'Union Nationale, par le Régionalisme » ?
   Lourde est la responsabilité des mandataires Wallons.
   La Belgique n'est peut-être pas sérieusement menacée, mais il n'en est pas de même de notre culture latine : Que notre cri de ralliement soit donc : « Vive la Wallonie » !

15 euros (code de commande : 24257).

 

DUVIEUSART (Étienne) — Pour l'indépendance de la Wallonie. [Charleroi], [Chez l'Auteur], 1980. In-8° broché, 134 p.
En quatrième de couverture :
   L'auteur, ancien député et sénateur, ancien membre d'assemblées parlementaires européennes et vice-président du Conseil Culturel Français, fondateur d'Indépendance Wallonie et membre fondateur du parti indépendantiste wallon Front Démocratique Wallon, poursuit une action politique en vue de la renaissance et de la reconnaissance de la Wallonie.
   Juriste, il réclame pour cette reconnaissance la formulation la plus claire : l'Indépendance.
   Économiste, licencié en sciences économiques U.Lv., il s'attache à démontrer combien cette reconnaissance est indispensable au renouveau de la Wallonie et à son redressement compromis par l'hémorragie que lui fait subir le régime belge
Praticien, il répugne aux constructions doctrinaires et au verbalisme qui trop souvent les accompagne.
   Son livre ne procède ni d'un cocorico flamboyant ni d'un défaitisme stérile ; il donne aux Wallons les raisons d'optimisme qu'inspiré une observation scrupuleuse des faits, jointe à une objectivité qui lui est reconnue même par nos compatriotes flamands.

13 euros (code de commande : 14585).

DUVIEUSART (Jean) — Wallonie 1938. Liège, Action Wallonne, 1938. In-8° agrafé, 14 p., exemplaire défraîchi.
   
Extrait de la Revue catholique des Idées et des Faits, XVIIIe année, n° 33 et 34.

5 euros (code de commande : 13684).

L'Église devant la Question wallonne. Le cas de l'abbé Mahieu. Jumet, Pètre-Dandoy, 1934. In-8° agrafé, 47 p.
   
Il s'agit d'une des publications de la Ligue Wallonne de Charleroi.

12 euros (code de commande : 13685).

FABRY (Camille) — À l'aube d'un monde nouveau. Liège, Éditions Biblio-Liège, 1932. In-8° broché, 31 p., exemplaire numéroté.

13 euros (code de commande : 13686).

FONTAINE (José) — Le discours anti-wallon en Belgique francophone 1983-1998. Devenir citoyens. Graty, Toudi, 1998. In-4°agrafé, 58 p., illustrations.
@ Il s'agit ci du numéro 13-14 fructidor, septembre 1998, tome II de la revue Toudi.
Table des matières :
   Chapitre I : Une Wallonie dépendante.
   Chapitre II : La Wallonie absente ou niée.
   Chapitre III : Aveuglement et morcellement.
   Chapitre IV : Disqualification.
   Chapitre V : Lynchage de J. Happart.
   Chapitre VI : La Wallonie suspecte.
   Chapitre VII : Dernières observations.
   Chapitre VIII : Les causes du discours antiwallon.

10 euros (code de commande : 13656).

PATRIS (André) Wallonie '70. Naissance d'un peuple. Bruxelles, Vie Ouvrière, 1970. In-8° broché, 83 p., (collection « Questions Économiques Sociales et Politiques »).
En quatrième de couverture :
« Le véritable écueil pour l'État non-homogène qu'est la Belgique ne tient pas à une prétendue incompatibilité entre le legs du passé et les espérances d'un avenir diversifié. Ce qui le mine, c'est l'opposition obtuse de maints de ses dirigeants à l'émancipation de ses composantes.
   La Wallonie, pour sa part, ne cessera pas la lutte avant d'avoir trouvé, dans une association économique et culturelle avec la France en particulier, des garanties réelles contre un autoritaire dynamisme thiois, dont elle a déjà pâti. Le jour où celui-ci aura édifié, dans le delta des trois fleuves, une des plus riches zones industrielles du monde, que deviendrait la Wallonie sans un puissant contrefort méridional ?
Pour parvenir à l'équilibre souhaité, il est des procédés moins brutaux que ceux de 1830 et plus conformes au style du siècle. La marche française de Wallonie peut être, à la satisfaction de tous, un intermédiaire qui, loin de se fermer à qui que ce soit, se prête à toutes les formes modernes du dialogue et de la coopération. Le fédéralisme est un concept assez souple pour répondre aux besoins spécifiques de la Wallonie. »

12 euros (code de commande : 11485).

Pour renaître. Liège, Association pour le Progrès Intellectuel et Artistique de la Wallonie, [1945]. In-12 broché, 71 p., on joint deux exemplaires du tract résumant le livre.

13 euros (code de commande : 13690).

 

QUÉVIT (Michel) — La Wallonie : l'indispensable autonomie. Paris, Entente, 1982. In-8° broché, 190 p., (collection « Minorités »).
En quatrième de couverture :
   Histoire, économie, sociologie convergent dans l'analyse de Michel Quévit pour éclairer le véritable enjeu de la Belgique d'aujourd'hui. Derrière le conflit linguistique qui oppose les Flamands aux Wallons, se profile une question plus fondamentale : l'incapacité des États-nations à résoudre les problèmes économiques et sociaux des régions.
   La Wallonie – 3 200 000 habitants, 6e producteur d'acier d'Europe, vaste région agricole avec ses 785 000 hectares – est à la recherche de son identité dans l'Europe des régions. Subissant une crise économique grave, abandonnée par les groupes financiers nationaux, elle est soumise à la tutelle d'un État national dominé depuis plus d'un quart de siècle par la classe dirigeante flamande, qui a su faire de la Flandre une « nation » dans l'État belge.
   Une analyse rigoureuse montre que si les Wallons veulent redresser leur économie, ils doivent compter sur eux-mêmes, se définir des objectifs de développement, s'ouvrir vers le monde extérieur. Pour leur survie, l'autonomie est indispensable.

10 euros (code de commande : 24840).

THIRY (Marcel) — Lettre aux jeunes Wallons. Pour une opposition wallonne. S.l., Éditions de la Nouvelle Revue Wallonne, 1960. In-8° agrafé, 13 p.

5 euros (code de commande : 13667).

VAN BELLE (François) — Les problèmes wallons. Charleroi, Éditions W[allonie] L[ibre], 1945. In-8° agrafé, 12 p., rousseurs et papier jauni.

8 euros (code de commande : 13691).

La Wallonie, son histoire, son avenir. Bruxelles, Édition du Mouvement Catholique Wallon, [ca 1946]. In-8° agrafé, 31 p., cachet d'appartenance.
En introduction :
   Le Mouvement Wallon Catholique est un groupement constitué pendant l'occupation allemande et qui comprend des ecclésiastiques, des ingénieurs, des avocats, des fonctionnaires, employés et artisans, des professeurs d'université et d'enseignement moyen. Ce groupement démocratique a rédigé un clandestin La Wallonie Catholique qui, tout en menant de bon combat contre Allemands, s'est préoccupé des intérêts vitaux du peuple wallon.
   Le Pays étant libéré, le Mouvement Wallon Catholique se propose de faire paraître une série de brochures où seront étudiés les divers aspects de la question wallonne.
   La présente brochure envisage plus particulièrement les points de vue historique et culturel.

10 euros (code de commande : 12090).

Wallonie libre. Vade-mecum du militant. Deuxième édition. Charleroi, Éditons W.L., [1946]. In-8° agrafé, 23 p.

6 euros (code de commande : 13669).

Y a-t-il une question wallonne? Bruxelles, 1945. In-8° agrafé, 16 p.

9 euros (code de commande : 13692).

Aller au début de la page

FOLKLORE - LINGUISTIQUE

 

Atlas linguistique de la Wallonie. Tableau géographique des parlers de la Belgique romane d'après l'enquête de Jean Haust et des enquêtes complémentaires. Tome 3. Les phénomènes atmosphériques et les divisions du temps (208 notices, 70 cartes) par Élisée Legros. Liège, Vaillant-Carmanne, 1955. In-4° sous reliure d'éditeur, 381 p., cartes, bel exemplaire.
Texte du bulletin de souscription :
   L'Atlas linguistique de la Wallonie, œuvre majeure de la dialectologie wallonne due à l'initiative de feu Jean Haust, a commencé de paraître en 1953 : M. L. Remacle a publié alors un premier volume de 100 cartes et de 100 notices consacré aux aspects phonétiques des parlers de la Belgique romane. Le même auteur rédige actuellement un second volume, qui concernera la morphologie.
   M. Élisée Legros, directeur scientifique de l'atlas wallon, vient d'en achever le tome 3. C'est le premier de la longue série qui doit embrasser l'examen du vocabulaire des parlers romans de Wallonie. En un volume de 384 pages in-4°, M. Legros réunit 208 notices et 70 cartes relatives aux phénomènes atmosphériques et aux divisions du temps. Dans un texte dense et copieux, il étudie les différents aspects de la matière considérée : il classe et analyse les éléments lexicologiques proprement dits, qui sont souvent d'une étonnante variété ; il joint à ce tableau des remarques phonétiques, morphologiques et syntaxiques ; en outre, il relève des dictons et des proverbes, et il apporte, notamment à propos des principales fêtes de l'année, des données folkloriques parfois très riches ; la matière elle-même ressortit du reste plus d'une fois (noms des constellations, feux traditionnels, etc.) au folklore comme à la linguistique.
   Dans ce troisième volume, ainsi qu'on l'aura remarqué, le nombre des notices est plus élevé que celui des cartes. Fidèle aux principes formulés dans l'introduction du tome 1, M. Legros donne, en effet, des notices non accompagnées de cartes. Pour des raisons diverses, que l'auteur expose dans l'introduction de ce troisième volume, il arrive qu'il y ait moins de profit à reporter sur carte certaines données recueillies par l'enquête. Dans ce cas, M. Legros fournit au lecteur un texte qu'aucune carte ne vient illustrer, mais qui localise les documents avec les précisions souhaitables.

50 euros (code de commande : 21198).

 

Atlas linguistique de la Wallonie. Tableau géographique des parlers de la Belgique romane d'après l'enquête de Jean Haust et des enquêtes complémentaires. Tome 8. La terre, les plantes et les animaux (3e partie). 194 notices, 100 cartes par Marie-Guy Boutier. Liège, Université de Liège, 1994. In-4° sous reliure d'éditeur, 445 p., cartes, exemplaire en parfait état.
Table des matières :
   Introduction.
   Bibliographie.
   Notices et cartes.
   Généralités : 1. Bête. 2. Mâle. 3. Femelle. 4. Oiseau. 5. Poisson. 6. Patte. 7. Aile. 8. Plume. 9. Aiguillon. 10. Arête (de poisson). 11. Foie. 12. Jabot. 13. Gésier. 14. Nid. 15. Abandonné (d'un nid). 16. Dénicher. 17. Chanter. 18. Siffler (d'un merle). 19. Hurler (de la chouette). 20. Bourdonner. 21. Piquer (d'un insecte).
   Mammifères : 22. Singe. 23. Cerf. 24. Biche. 25. Chevreuil. 26. Sanglier. 27. Loup. 28. Louve. 29. Renard. 30. Loutre. 31. Blaireau. 32. Martre. 33. Fouine. 34. Belette. 35. Putois. 36. Loir. 37. Souris. 38. Rat. 39. Mulot. 40. Écureuil. 41. Lièvre. 42. Gîte (du lièvre). 43. Chauve-souris. 44. Taupe. 45. Taupinière. 46. Musaraigne. 47. Hérisson. 48. Piquant (du hérisson).
   Oiseaux : 49. Corbeau. 50. Corneille. 51. Choucas. 52. Pie. 53. Geai. 54. Loriot. 55. Étourneau. 56. Bergeronnette. 57. Alouette des champs. 58. Cochevis. 59. Moineau. 60. Pinson. 61. Chardonneret. 62. Tarin. 63. Linotte. 64. Verdier. 65. Sizerin flammé. 66. Bouvreuil. 67. Bruant. 68. Hirondelle. 69. Mésange. 70. Pie-grièche. 71. Grive. 72. Merle. 73. Traquet. 74. Rouge-queue. 75. Rossignol. 76. Rouge-gorge. 77. Roitelet et troglodyte. 78. Fauvette. 79. Martin-pêcheur. 80. Engoulevent. 81. Pic. 82. Coucou. 83. Hibou. 84. Chouette. 85. Épervier. 86. Autour et buse. 87. Autres rapaces. 88. Pigeon ramier. 89. Tourterelle. 90. Perdrix. 91. Caille. 92. Autres oiseaux.
   Reptiles : 93. Serpent. 94. Vipère. 95. Couleuvre. 96. Lézard. 97. Orvet.
   Batraciens : 98. Salamandre et triton. 99. Grenouille. 100. Couvain (de grenouille). 101. Tétard (de grenouille). 102. Rainette verte. 103. Crapaud. 104. Crapaud accoucheur.
   Poissons : 105. Chabot. 106. Anguille. 107. Chevesne. 108. Ablette. 109. Vairon. 110. Goujon. 111. Gardon. 112. Nase ou hotu. 113. Alose. 114. Truite. 115. Saumon. 116. Brochet. 117. Lamproie marine et lamproie fluviatile. 118. Petite lamproie ou lamproie de Planer. 119. Autres poissons.
   Insectes : 120. Bourdon. 121. Fourmi. 122. Fourmilière. 123. Guêpe. 124. Guêpier. 125. Frelon. 126. Calandre des grains. 127. Hanneton. 128. Man (larve du hanneton). 129. Bousier. 130. Coccinelle. 131. Ver luisant. 132. Carabe doré. 133. Mouche. 134. Hypoderme du bœuf. 135. Taon. 136. Moustique, cousin. 137. « Moucheron du soir ». 138. Puce. 139. Papillon. 140. Chenille. 141. Nid de chenilles. 142. Écheniller. 143. Mite. 144. Puceron. 145. Punaise. 146. Grillon. 147. Courtilière. 148. Sauterelle. 149. Blatte. 150. Perce-oreille. 151. Pou. 152. Lente. 153. Morpion. 154. Libellule. 155. Éphémère. 156. Autres insectes.
   Arachnides : 157. Araignée. 158. Toile d'araignée. 159. Fils de la vierge. 160. Faucheux.
   Crustacés : 161. Écrevisse. 162. Cloporte.
   Mollusques : 163. Moule. 164. Escargot. 165. Limace.
   Vers : 166. Sangsue. 167. Ver de terre.
   Chasse : 168-170. Chasser, Chasse, Chasseur. 171. Braconner. 172. Braconnier. 173. Garde-forestier. 174. Fusil. 175. Poudre. 176. Piège (pour mammifères).
   Tenderie : 177-178. Tendre (aux grives, aux oiseaux), Tendeur. 179. Piège (pour oiseaux). 180. Lacet. 181. Filet (de tenderie). 182. Glu. 183. Cage. 184. Attirail (du tendeur). 185. Aveugler (un oiseau). 186. Apprivoisé.
   Pêche : 187-189. Pêcher, Pêche, Pêcheur. 190. Ligne. 191. Hameçon. 192. Amorce. 193. Amorcer. 194. Filets (de pêche).
   Index.

80 euros (code de commande : 20359).

 

BOXUS (Robert) — Vocabulaire wallon namurois des noms d'animaux suivi des Tables alphabétiques wallonne, française et latine. Huy, Degrâce, 1938. In-8° agrafé, 66 p.
Avant-propos :
   Dans notre entreprise du Vocabulaire wallon namurois des noms d'animaux, nous nous sommes uniquement placés au point de vue zoologique et non au point de vue lexical. Nous soulignons de plus le mot vocabulaire que nous avons employé, afin de faire ressortir que nous n'avons ainsi visé qu'à classer des mots par ordre alphabétique, accompagnés d'une courte définition, qui est ici la traduction française et la traduction latine.
   Si nous avons poursuivi ce but, c'est qu'il nous parait intéressant de grouper tous les vocables wallons du pays de Namur. se rapportant à la faune, vocables qui s'oublient et se perdent de plus en plus.
    Évidemment, sous le qualificatif « namurois », il ne faut pas comprendre la ville de Namur isolément. Notre aire de recherches s'étend à toute une région qui est bornée : au nord, par les villages de Saint-Denis, Warisoulx, Marchovelette ; à l'est, par Franc-Waret, Mozet et Assesse ; au sud. par Crupet. Godinne, Rivière et Lesves ; à l'ouest, par Sart-Saint-Laurent, Malonne, Floriffoux, Spy et Isnes.
  MM. les professeurs Juils Feller, Jos. Warland et A.-L.Corin, nos éminents confrères à la Société de Littérature Wallonne, que nous avions consulté au sujet de cette faible contribution à l'étude de la faune wallonne ont bien voulu nous donner des avis précieux auxquels nous attachons le plus grand prix. M. Jules Feller qui nous a témoigné si souvent sa paternelle sympathie et à qui nous devons tant de gratitude pour ses directives et ses judicieux conseils dans l'élaboration de nos modestes travaux, a daigné, une fois de plus, nous marquer sa sollicitude et ses encouragements en signalant la compétence dont nous avions fait preuve et en qualifiant notre effort de formidable. Toutefois, le vénérable doyen de notre Académie Wallonne conclut que, tel quel, notre vocabulaire serait plus utile à une société de zoologie qu'à la Société de Littérature Wallonne. Nous comprenons la pensée du grand savant. Évidemment, notre Alma Mater envisage pour la rédaction de son Dictionnaire Général des Parlers romans de Belgique, de réunir des matériaux tout prêts, tant au point de vue étymologique qu'au point de vue des mots dont elle voit surtout les traits dans les croyances, les superstitions, les formules enfantines, les remèdes populaires, etc. Pour M. Jos. Warland. notre nomenclature est soignée ; le distingué secrétaire aux publications de la Société de Littérature Wallonne trouve particulièrement précieux nos trois index et montre que l'index wallon établit l'homonymie alors que les index français et latin fixent la synonymie des noms d'animaux ; il déduit que notre travail doit être rangé dans la lignée de nos Glossaire wallon et Dictionnaire des dictons et proverbes wallons namurois qui nous ont valu deux Médailles d'argent au concours de 1934. de la Société de Littérature Wallonne. Enfin, l'éminent germaniste qu'est M. A.-L. Corin déclare que notre vocabulaire est un répertoire copieux d'un grand intérêt, tout en relevant que si nous avons négligé de parti-pris toute indication étymologique, il y aurait lieu de compléter notre œuvre en établissant l'origine des mots que nous avons recueillis.
   On voit tout de suite la pertinence des remarques de ces trois savants lorsqu'il s'agit d'un dictionnaire proprement dit. Mais comme ce n'était pas là notre dessein et que nous savons l'urgente nécessité qu'il y a de placer dans les mains de nos écrivains et, en général, de tous nos wallonisants, un arsenal de mots dont la plupart ne sont pas d'usage fort courant mais qu'il importe de remettre dans la circulation afin qu'ils y poursuivent leur existence, nous avons décidé de ne pas soumettre notre travail à une refonte qui demanderait plusieurs années de grand labeur. Toutefois, afin de parfaire autant que possible sa forme première, nous avons fait suivre la traduction française de chaque mot wallon, du nom de la localité où il a été recueilli et où il est généralement employé.
   Nous ne nous flatterons donc pas, malgré nos efforts, de donner un parfait vocabulaire namurois des noms d'animaux, mais peut-être le plus habituellement utile, le plus réellement universel, enfin, celui qui comprend, pour le dialecte du pays de Namur, le plus de mots relatifs à la faune.

13 euros (code de commande : 18756).

 

 

Les Dialectes de Wallonie. Tome double 21-22 (1993-1994). Liège, Société de Langue et de Littérature Wallonnes, 1996. In-8° broché, 309 p., exemplaire non coupé.
Ce volume contient :
   - 
Lessive et repassage traditionnels à Jauchelette (Ni 67), par Jean-Jacques Gaziaux ;
   - Le jubilé de Marie-Jeanne Pondant, par Martine Willems ;
   - Les noms belgoromans de la rougeole, par Marie-Guy Boutier ;
   - wall. Mosselète, par Jean Lechanteur ;
   - Le nom du sculpteur Rutxhiel, par Louis Remacle ;
   - absoute : singulier ou pluriel ?, par Louis Chalon ;
   - Remarques sur l'étymologie de quelques mots bastognards, par Jean Lechanteur ;
   - De houille à Hullos, par André Goosse ;
   - sotdwèrmant ou sosdwèrmant ou sodwèrmant ?, par André Goosse.

15 euros (code de commande : 12997).

 

Les Dialectes de Wallonie. Tome 34 (2012). Liège, Société de Langue et de Littérature Wallonnes, 2012. In-8° broché, 135 p.
Ce volume contient :
   
Avant-propos.
   - L'œuvre en prose d'Henri Bragard
, par Renée Sedyn.
   - Poésie et traduction, par Jean-Marie Kajdanski.
   - Taisez-vous, vos bavards ! Documents sur un particularisme syntaxique du français de Belgique, par Jean Lechanteur.
   - L'âlion, une coutume folklorique boraine, disparue à la fin du 19e siècle. Les chansons d'âlion, par André Capron.
   - Qu'est-ce qu'un tchouktchouk ?, par Guy Belleflamme.
   - Le terme wallon biriboutche, une facétie érotique de tailleurs de pierre ?, par Jean Germain.

15 euros (code de commande : 20392).

 

DOPPAGNE (Albert) — Les grands feux. Gembloux, Duculot, 1972. In-8° broché, 72 p., illustrations hors texte, (collection « Wallonie, Art et Histoire », n° 11).
En quatrième de couverture :
   Introduction.
   Première partie. Les feux de Carême.
      I. La « hirâde » ou « churôde ».
      II. Le Grand Feu.
         - Les noms et les dates du Grand Feu.
         - Les quêtes.
         - Le transport du bois.
         - Le bûcher.
         - Le cérémonial.
         - Le saut.
         - La perche.
         - La « soudée » ou « saudée ».
         - Mets traditionnels.
         - Les cendres.
         - Fin de soirée.
      III. Le « feûreû ».
      IV. La « bûle ».
      V. Les « boûres ».
      VI. les formes modernes.
      VII. Usages et croyances.
   Deuxième partie. Les autres feux.
   Troisième partie. La signification des feux.
   Bibliographie sommaire.

12 euros (code de commande : 17882).

Enquêtes du Musée de la Vie Wallonne. Tome VIII - 34e-35e années - N° 85-92. Janv. 1957-Déc. 1958. Description des salles provisoires du Musée. Liège, Musée Wallon, 1958. In-8° broché, 264 p., illustrations, exemplaire en bel état.
Plan général du catalogue :
   lre partie : le milieu. 1. Le pays. - 2. Les sites. - 3. Les monuments.
   2e partie : la vie matérielle. 4. L'habitation. - 5. Le mobilier. - 6. Le feu. - 7. La cuisine et la table. - 8. Les aliments. - 9. Le tabac. - 10. Vêtements et parures. - 11. Transports et voyages.
   3e partie : la vie familiale. 12. L'enfance. - 13. Amour et mariage. - 14. La mort. - 15. La famille.
   4e partie : le travail. 16. Travaux domestiques. - 17. Petits métiers. - 18. Petites industries locales. - 19. Professions et métiers. - 20. Travaux agricoles. - 21. Travaux forestiers, travaux de la Fagne. - 22. Mine, houillère, carrière. - 23. La vie ouvrière. - 24. Le commerce.
   5e partie : le plaisir. 25. Les fêtes. - 26. Jeux, sports, délassements. - 27. Villes d'eaux, villégiatures, guinguettes. - 28. humour.
   6e partie : la vie sociale. 29. Armée. - 30. Armes privées. - 31. Criminalité, droit pénal. - 32. Droit privé. - 33. Droit public. - 34. Administration. - 35. Poids, mesures, monnaies. - 36. associations. - 37. Rapports sociaux.
   7e partie : la vie politique. 38. Politique générale. - 39. Mouvement wallon.
   8e partie : la vie intellectuelle. 40. Religion. - 41. Magie. - 42. Folklore proprement dit (science populaire). - 43. Science. - 44. Langue.
   9e partie : la vie artistique. 45. Littérature populaire. - 46. Littérature. - 47. Marionnettes. - 48. Théâtres et spectacles. - 49. Art populaire. - 50. Art et art appliqué. - 51. Musique populaire. - 52. Musique.
   10e partie : l'histoire. 53. Histoire légendaire. - 54. Histoire générale. - 55. La guerre de 1914-1918. - 56. L'après-guerre. - 55bis. La guerre de 1940-1945. - 56bis. L'après-guerre. - 57. Biographie. - 58. Journaux et périodiques. - 59. Monographies (histoire, archéologie, géographie). - 60. Emblèmes. - 61. Petite histoire. - 62. Histoire pittoresque.
   11e partie : le Musée. Les classes 63 à 75 concernent l'organisation intérieure du Musée : bibliothèque, renseignements, enquêtes, musées étrangers. Ethnographie et folklore comparés, iconographie, etc.

18 euros (code de commande : 19570).

 

Enquêtes du Musée de la Vie Wallonne. Tome XVII - N° 201-208. 69e-70e années. Liège, Musée de la Vie Wallonne, 1992. In-8° broché, [198 (pp. 201-398)] p., illustrations, bel exemplaire.
Ce volume contient :
   - 
Commerce de détail de la houille et concurrence, par Marinette Bruwier (pp. 203-217).
   - Le jugement d'un porc à Flémalle-Haute en 1530, par René Leboutte et Roger Pinon (pp. 218-244).
   - Mahomets, marmousets, marmots et bonshommes dans le folklore juridique de Wallonie, par Roger Pinon (pp. 245-304).
   - « Dji sés bin on nid, » dit-st-i Louwis : Analyse d'une formulette de Wallonie, par Roger Pinon (pp. 305-339).
   - La magie des prières et incantations de guérisseurs de Wallonie, par Roger Pinon (pp. 340-355).
   - Enquêtes en continuation : Le sermoneur d'enterrement autrefois - La tradition wallonne desco(m)pèzias (pp. 356-387).
   - Nouvelles enquêtes : Une statue de saint Lambert à Wéris - L'œuvre originale d'un tonnelier de Wéris - Le bavolet de la cheminée de l'âtre (pp. 388-398).

12 euros (code de commande : 27044).

 

Enquêtes du Musée de la Vie Wallonne. Tome XIX - n° 225-232 - 75e-76e années - 1997-1998. Liège, Musée de la Vie Wallonne, 1999. In-8° broché, [180 (pp. 185-364)] p., illustrations, exemplaire en très bel état.
Table des matières :
   
- Articles :
      - Du « Tchant dès Walons » au « Chant des Wallons », par Corinne Godefroid.
      - « Lès tchènônes di Sint-Lambièt ». Essai d'interprétation de l'unique notation d'une chanson, par Roger Pinon.
      - Un unicum de Wallonie : lg. « diâle-bat'-si-mère » pour désigner le cournouiller sauvage, par Roger Pinon.
      - Du schiste houiller aux pieds des vignes, par Georges Gabriel.
      - « Le jeu de bricot à Oeudeghien », par Jacques Vandewattyne et Roger Pinon.
   - Enquêtes nouvelles :
      - Un petit-conte-enfantine en wallo-picard : « Bê,bèdot », par Roger Pinon.
      - « La polka des bébés au pays de Charleroi et à Liège », par Roger Pinon.
   - Enquêtes en continuation :
      - L'incendie dénommé « le coq rouge » ou « la chèvre rouge », par Roger Pinon.

12 euros (code de commande : 26209).

 

[FOULON (Pierre-Jean) et HERZET (Madeleine)] — Les tabliers brodés portés par les sapeurs des marches de l'Entre-Sambre-et-Meuse. Bilan d'une enquête. Avant-propos d'Ignace Vandevivere. Bruxelles, Ministère de la Communauté Française, 1981. In-8° broché, 109 p., illustrations, (collection « Commission Royale Belge de Folklore - Folklore et Art Populaire de Wallonie »).
Table des matières :
   - Avant-propos
   I. Le tablier brodé et la marche actuelle : importance de l'objet et signification de l'enquête.
      1. Les mutations de la tradition.
      2. Justification de l'enquête.
   II. Résultats de l'enquête.
      1. L'origine des tabliers brodés.
      2. L'aire d'extension actuelle des tabliers brodés.
      3. Le porteur du tablier brodé.
      4. La créatrice, la technique et l'iconographie du tablier brodé.
      5. Inventaire des tabliers brodés recensés lors de l'enquête de 1979.
   Tableau récapitulatif.

10 euros (code de commande : 16714).

 

Géants et dragons. Mythes et traditions à Bruxelles, en Wallonie, dans le nord de la France et en Europe. Tournai, Casterman, 1996. In-4° sous cartonnage et jaquette d'éditeur, 155 p., illustrations en noir et couleurs, (collection « Les Beaux Livres du Patrimoine »), exemplaire en très bon état.
Sommaire :
   
Préface, par Roger Dehaybe et Henry de Lumley.
   I. Géants et dragons, du plus profond de nos mémoires.
      - Dragons au cœur des mythologies, par Yvonne de Sike.
      - Géants entre dieux et hommes, par Yvonne de Sike.
   II. Géants de fêtes et dévotion.
      - Dragons, géants et cités par Yvonne de Sike.
      - Les géants processionnels, un phénomène européen, par Jean-Pierre Ducastelle.
   III. Des conquérants fondateurs aux communiers pacifiques. La France du Nord, par Marie-France Gueusquin.
   IV Héros de légende et saints protecteurs en Wallonie et à Bruxelles.
      - Ath ou la force des traditions, par Jean-Pierre Ducastelle.
      - Bruxelles, renouveau et dragons de légendes, par Brigitte Twyffels.
      - Mons et le combat du Lumeçon, par Jean-Pierre Ducastelle.
      - Namur et ses Aurdjouwants, par Jacques Willemart.
      - La famille Argayon de Nivelles, par Jean-Pierre Ducastelle.
      - Géants et dragons contemporains, regain de traditions en Wallonie, par Jean-Pierre Ducastelle.
   Annexes.
      - Confection et portage des géants de cortège, par Hervé Cabezas.
      - Tableau des manifestations en Belgique et dans le nord de la France.
      - Carte des apparitions des géants Samson, Goliath et Saint Christophe au XVe siècle.
      - Carte de la Wallonie et du nord de la France.
      - Glossaire.
      - Bibliographie.
      - Index des noms de lieux et de personnalités.

30 euros (code de commande : 19139*).

 

GENAUX (Ben) — 27 au Quautron. Fables wallonnes. Deuxième édition. 30 illustrations de l'auteur. [Charleroi], Éditions du Bourdon, 1952. In-8° broché, 62 p., cachet ex-libris à la page de faux-titre, couverture un peu défraîchie.
Introduction :
   Vos pinsèz p't-ète d'awè vinte-sèt'.
   Mins avou mi, rén d' cû, bèrwète !
   Contèz lès mènes si vos l' voulèz :
   sins ç' tèle-ci, l' vaurén d' fabricant
   n' d-a mîs qu' vinte-chîj'...
   Moralité :
                                       Dins lès vikants,
   gn'a pu' dès voleûrs èt dès volès !

10 euros (code de commande : 22191).

 

HENRY (Albert) — Esquisse d'une histoire des mots Wallon et Wallonie. Troisième édition revue et augmentée. Mont-sur-Marchienne, Institut Jules Destrée, 1990. In-8° broché, 152 p., (collection « Notre Histoire »).
Extrait de la préface :
« Albert Henry fait plus qu'esquisser l'histoire de ces mots Wallon et Wallonie. Il remonte le fil du temps et des civilisations qui ont chevauché nos vallées, traversé nos bois et nos forêts, sillonné nos ruisseaux et nos fleuves. Chaque méandre de l'histoire lui apporte un signe, une trace, un mot. De walha à gualonica, de walesc(h) à wallon, en passant par valona, l'image se forme, imprécise encore, liant notre passé aux formes d'un « patois » qui serait resté proche de la terre, tandis que le français évoluait avec la belle société de Paris. Le peuple Ion serait-il façonné comme un reflet de son langage ? »

6,50 euros (code de commande : 8370).

 

LEMPEREUR (Emile) — Calendrier culturel dialectal [wallon]. Volume I : les dialectes. Tome 1 : Janvier-juin. Tome 2 : Juillet-septembre. Tome III : Octobre-décembre. [Loverval], Cercle royal d'Art et de Littérature du Canton de Châtelet, 1968 - 1971 - 1974. Trois volumes in-4° agrafés, 64, [39] et 30 p.

      

Les trois fascicules : 10 euros (code de commande : 13659).

 

LEMPEREUR (Françoise) — Du Doudou au Remoudou. Arts et traditions populaires de Wallonie. Bruxelles, Labor, 1999. Grand in-8° broché, 158 p., illustrations en couleurs, exemplaire en très bel état.
Table des matières :
   Avant propos.
   Vous avez dit « folklore » ?

      Le temps des pionniers - La « belle époque » - L'avenir.
   Le cadre de vie.
      L'habitat - Les matériaux - Le sauvetage de l'architecture traditionnelle.
   De l'agropastoral à l'industrie.
      L'agriculture et l'élevage - En forêt - Au village - En ville - L'artisanat wallon - L'alimentation - Les boissons.
   De bouche à oreille : la tradition orale.
      Les veillées - Le dialecte - Contes et légendes - Les êtres surnaturels - La chanson traditionnelle wallonne - Les chansons « calendaires » - Les enfantines et les chansons de jeux - Les chansons d'amour et de mariage - Les chansons de travail et de la vie sociale - Les chansons de divertissement - Les chansons d'actualité.
   Le temps de vivre.
      La musique traditionnelle - Les instruments « primitifs » - Fifres, tambours, harmonies et fanfares - Les instruments pour faire danser - Le meneur de danse - La danse traditionnelle wallonne - Les danses antérieures au XVIIIe siècle - Les danses du XVIIIe siècle - Les danses du XIXe siècle - Les danses locales ou régionales - Les jeux populaires - Les sports traditionnels - Les jeux spectaculaires - Les combats et chants de coqs - La colombophilie - Les jeux d'intérieur - Les marionnettes.
   Au fil de l'année : fêtes et rites calendaires.
      Le solstice d'hiver et la fête de Noël - Entre Noël et les Rois - L'Épiphanie ou le jour des Rois - La Saint-Antoine - La Chandeleur - Les carnavals - Le carnaval de Binche - Le carnaval de Malmedy - Dans la vallée du Viroin - Dans la vallée du Geer - Le carnaval de Jalhay - Le carnaval de Sart-lez-Spa - Le carnaval de Stavelot - Le carnaval de Fosses-la-Ville - Le « grand feu de la Quadragésime » - Les coutumes pascales - Le mois de mai - Les « tours » et les processions - Les « marches militaires » d'Entre-Sambre-et-Meuse - Les fêtes de l'été - La ducasse - Les coutumes particulières de ducasse - Les fêtes de l'automne.
   Sciences et croyances.
      Les saints populaires - Saints protecteurs et guérisseurs - Les saints patrons - Les objets de piété et les pèlerinages - La divination et les sorts - Les guérisseurs - Les magiciens - La sorcellerie.
   Du berceau à la tombe.
      La naissance - La « première communion » - La Jeunesse - La Conscription - Le mariage - La mort.
   Bibliographie.
   Index des noms de lieux.

25 euros (code de commande : 20337).

 

Limes I. Les langues régionales romanes en Wallonie. Bruxelles, Traditions et Parlers Populaires Wallonie-Bruxelles, 1992. In-8° broché, 156 p., illustrations, cartes, (collection « Tradition Wallonne », n° 4), bel exemplaire.
Sommaire :
   - Avant-propos, par Willy Bal.
   - Aspects socio-linguistiques. La vitalité des langues régionales en Wallonie. Les parlers romans, par Michel Francard.
   - La notation courante des langues régionales romanes : « l'orthographe Feller », par Jean-Marie Pierret.
   - Le gaumais, par Philippe Barthélémy.
   - Le picard de Wallonie, par Pierre Ruelle.
   - Le wallon, par Jean-Marie Pierret, avec la collaboration de Jean-Jacques Gaziau et de Jean Germain.
   - Orientation bibliographique.
   - Annexes.
   - Tables.

12 euros (code de commande : 19892).

 

   Tradition Wallonne   
Revue annuelle de la Commission royale belge de Folklore.
Cette revue publiée par Le Ministère de la Communauté française contient des articles et enquêtes divers sur le folklore et les traditions, ainsi qu'une bibliographie importante.

 

La Vie Wallonne. Revue mensuelle illustrée. 8e année, n° 7 (XCI). 15 mars 1928. Liège, La Vie Wallonne, 1928. In-8° broché, [30 (pp. 189 à 218)] p., quelques illustrations, couverture défraîchie.
Sommaire :
   - Le château &la chapelle de Chanxhe-sur-Ourthe à l'occasion de leurs transformations, notice historique, par George Laport (avec trois illustrations).
   - Nos industries de jadis. La fabrication du fer au charbon de bois au pays de Luxembourg. Le rôle des « facteurs » dans les principales usines (suite et fin), par René Papier.
   - Chronique wallonne et bibliographie, par Ubert Krains.

5 euros (code de commande : 21531).

 

La Vie Wallonne. Revue mensuelle illustrée. 10e année, n° 5 (CXIII). 15 janvier 1930. Liège, La Vie Wallonne, 1930. In-8° broché, [30 (pp. 135 à 164)] p., quelques illustrations, couverture un peu défraîchie.
Sommaire :
   - Médaillons d'artistes. Robert Crommelynck, par Charles Delchevalerie (avec un portrait et cinq illustrations).
   - Le bilan dramatique wallon à Liège en 1928 (suite et fin), par Oscar Pecqueur.
   - Le folklore des paysages. Le faix de Rahier, par George. Laport.
   - Chronique wallonne.
      - Notes et enquêtes.
         - Hubert Goffin et l'art dramatique, par Henri Heuse.
         - Deux orfèvres liégeois du XVIIIe siècle établis dans le Midi de la France, par Jacques Breuer.
      - Bibliographie.

10 euros (code de commande : 21567).

 

La Vie Wallonne. Revue mensuelle illustrée. 11e année, n° 1 (CXXI). 15 septembre 1930. Liège, La Vie Wallonne, 1930. In-8° broché, [30 (pp. 5 à 34)] p., quelques illustrations, couverture un peu défraîchie.
Sommaire :
   - La maîtresse du paysan, par Hubert Krains.
   - Le folklore des paysages. Le loup garou de Commanster, par George Laport.
   - La petite histoire. De Florennes à l'île de Ré (1798-1799), par Émile Dony (suite).
   - Contes de la vallée du Hoyoux. Le laid homme du Hoyoux, par Émile Dantinne.
   - Chronique wallonne.
      - Notes et enquêtes.
         - Chansons wallonnes de 1830 : tchanson novèle, Paskèye so l'froumadje de Holanden paskèye lidjwèye, avec une introduction de Lucien Maréchal.
         - Spicilège liégeois. La mésaventure d'un racoleur en 1791, par Pierre Debouxhtay.
      - Bibliographie.

10 euros (code de commande : 21568).

 

 

La Vie Wallonne. Revue mensuelle illustrée. 11e année, n° 10 (CXXX). 15 juin 1931. Liège, La Vie Wallonne, 1931. In-8° broché, [32 (pp. 419 à 450)] p., quelques illustrations.
Sommaire :
   - Pierre Kersten (1789-1865). Essai d'étude biographique sur un grand patriote et publiciste wallon, par Félix Magnette.
   - Images de Wallonie. Malmedy, par Elisabeth Jungblut.
   - Le folklore des paysages. Le Trou du Coq, par George Laport.
   - Vieilles choses d'Ardenne. Les pistolets d'autrefois, par Ch. Dubois.
   - Chronique wallonne.
      - Notes d'actualité.
         - La manifestation Jules Feller.
         - À la mémoire d'Isi Collin.

      - Bibliographie.
   - Chronique de la section liégeoise des Amis de l'Art wallon. Les Amis de l'Art wallon à Tournai.

10 euros (code de commande : 21570).

 

La Vie Wallonne. Revue mensuelle illustrée. 11e année, n° 11 (CXXXI). 15 juillet 1931. Liège, La Vie Wallonne, 1931. In-8° broché, [50 (pp. 451 à 500)] p., quelques illustrations.
Sommaire :
   - Nos industries. La fabrication des canons de fusil en damas, par George Laport.
   - Pierre Kersten (1789-1865), Essai d' étude biographique sur un grand patriote et publiciste wallon (suite et fin), par Félix Magnette .
   - Vieilles choses d'Ardenne. Le maréchal ferrant et le rétameur de casseroles, par Charles Dubois.
   - Le pain de coucou, par Arsène Soreil.
   - Notes d'actualité. Hommage de la conférence du jeune barreau aux Constituants liégeois avec les textes des discours prononcés par H. Heuse et Xavier Neujean.
   - Bibliographie.

10 euros (code de commande : 21622).

 

La Vie Wallonne. Revue mensuelle illustrée. 11e année, n° 12 (CXXXII). 15 août 1931. Liège, La Vie Wallonne, 1931. In-8° broché, [56 (pp. 501 à 556)] p., quelques illustrations.
Sommaire :
   - Une évocation folklorique des Ardennes françaises : La Saudée, par Jean-Paul Vaillant.
   - Nos industries. La fabrication des canons de fusil en damas (suite et fin), par George Laport.
   - La petite histoire. Régicides et proscrits à Liège, sous la Restauration, par Henri Heuse.
   - Spicilège liégeois. Marcellin Lagarde, romancier et satirique, par Pierre Debouxtay.
   - Bibliographies.
   - Chronique de la section liégeoise des Amis de l'Art wallon. Commémoration de la mort d'Aug. Donnay.

10 euros (code de commande : 21623).

 

La Vie Wallonne. Revue mensuelle illustrée. 12e année, n° 1 (CXXXIII). 15 septembre 1931. Liège, La Vie Wallonne, 1931. In-8° broché, 48 p., quelques illustrations.
Sommaire :
   - La petite histoire. La levée des gardes d'honneur dans le département de l'Ourthe (1813), par H. Couvreur.
   - Quelques conseils d'Auguste Donnay extraits de sa correspondance.
   - Vieilles choses d'Ardenne. Les sifflets, par Charles Dubois.
   - Une grande figure de la spiritualité wallonne : le poète Fernand Severin, par Charles Delchevalerie.
   - Notes d'actualité : on a inauguré à Tournai un monument à la chanson wallonne.
   - Provence et Wallonie.
   - Bibliographie.

10 euros (code de commande : 21624).

 

La Vie Wallonne. Revue mensuelle illustrée. 12e année, n° 7 (CXXXIX). 15 mars 1932. Liège, La Vie Wallonne, 1932. In-8° broché, [32 (pp. 229 à 260)] p., quelques illustrations.
Sommaire :
   - Un statuaire wallon : Joseph Rulot, par Paul Jaspar.
   - Compte rendu de Gustave Charlier sur la manifestation en l'honneur de Maurice Wilmotte.
   - Bibliographie.
   - Chronique de la section liégeoise des Amis de l'Art wallon. Audition des œuvres d'Antoine van Ulft, par Jean Quitin.

10 euros (code de commande : 21625).

 

La Vie Wallonne. Revue mensuelle illustrée. 13e année, n° 2 (CXLVI). 15 octobre 1932. Liège, La Vie Wallonne, 1932. In-8° broché, [30 (pp. 37 à 67)] p., quelques illustrations, couverture défraîchie.
Sommaire :
   - 
Autour de la généalogie de Verlaine, par Alfred Bastin.
   - Médaillons d'artistes. Victoire Pirenne-Keppenne, par L. Jeanclair.
   - À la mémoire de Théo Beauduin : le Wallon - Au pays de la vendetta, par Carlo Bronne.
   - Français en pays wallon au XVIIIe siècle. Francçois-Joachim Duport-Dutertre (1714-1759), par F. Leuridant.
   - Bibliographie.

 

10 euros (code de commande : 21717).

 

La Vie Wallonne. Revue illustrée paraissant tous les trois mois. Tome XXI - n° 1 Nouvelle série (n° 237). 1er trimestre 1947. Liège, La Vie Wallonne, 1947. In-8° broché, 80 p., illustrations, bel exemplaire.
   Premier numéro qui reparaît après la guerre.
Sommaire :
   - Avis au lecteur.
   - Jean Haust ou la philologie vivante, par Maurice Piron.
   - Tournai sinistrée et vaillante, par Carlos Roty.
   - Les archives de la Wallonie et la guerre, par Camille Tihon.
   - Réparations artistiques, par Jules Bosmant.
   - Chant de la quarantaine, par Paul Dresse.
   - En wallon. Cinq poèmes de Jean Guillaume (dialecte de Fosses [Namur]).
   - Notes et enquêtes.
      - La petite histoire. Trois aspects de la justice directoriale à Huy, par Henri Heuse.
      - Folklore. L’assassinat du « hot’lî », par Alfred Duchesne.
      - Lettres et Arts. Une correspondance d’Auguste Donnay, par Alfred Duchesne.
   - Intermédiaire wallon.
   - Chronique wallonne.
   - Bibliographie.

10 euros (code de commande : 21718).

 

La Vie Wallonne. Revue illustrée paraissant tous les trois mois. Tome XXI - n° 2. Nouvelle série (n° 238). 2e trimestre 1947. Liège, La Vie Wallonne, 1947. In-8° broché, [80 (pp. 81-160)] p., illustrations, bel exemplaire.
   Premier numéro qui reparaît après la guerre.
Sommaire :
   - Le sculpteur Alex Daoust (1886-1947), par Jean Servais.
   - Œuvres d'art de l'ancienne abbaye de Stavelot exilées en Allemagne, par William Legrand.
   - Anthologie dialectale. Poèmes choisis d'Henri Bragard (dialecte de Malmedy), par Maurice Piron.
   - À propos du wallon à l'école, par Élisée Legros.
   - Notes et enquêtes. Quelques cas d'enfants sorciers au XVIIe siècle, par Émile Brouette.
   - Intermédiaire wallon. À propos de l'introduction de la bôukète à Liège, par M. Piron.
   - Chronique wallonne.
   - Bibliographie.

10 euros (code de commande : 21793).

 

La Vie Wallonne. Revue illustrée paraissant tous les trois mois. Tome XXI - n° 3. Nouvelle série (n° 239). 3e trimestre 1947. Liège, La Vie Wallonne, 1947. In-8° broché, [80 (pp. 161-240)] p., illustrations, bel exemplaire.
Sommaire :
   - Pays de Malmedy, par G.J.
   - Malmedy et les cantons de l'Est, par E. Legros.
   - Survivances françaises en Wallonie malmedienne, par Georges Jarbinet.
   - Nouvelles tapisseries de Tournai, par Carlos Roty.
   - Sur le cougnou de Noël.
   - Chronique et bibliographie.

10 euros (code de commande : 21958).

 


La Vie Wallonne.
Revue illustrée paraissant tous les trois mois. Tome XXIII - Nouvelle série (n° 245). 1er trimestre 1949. In-8° broché, 78 p., illustrations, bel exemplaire non coupé.
Sommaire :
   - La maison tournaisienne, par Florian Monnier.
   - Aux origines du mouvement wallon : sentiments liégeois et sentiments français en 1830 et 1831, par Léon L. Guillaume.
   - Un musicien namurois : Félix Godfroid (1818-189), par E. Godfroid.
   - Encore l'affaire Veleruck- Raynal-Bassenge, par P. Harsin.
   - Vers inédits d'Henri Simon.
   - Chronique et Bibliographie.

10 euros (code de commande : 21960).

 

La Vie Wallonne. Revue illustrée paraissant tous les trois mois. Tome XXIII - Nouvelle série (n° 247). 3e trimestre 1949. In-8° broché, [86 (pp. 157 à 242)] p., illustrations, bel exemplaire en partie non coupé.
Sommaire :
   - 
Le journal de voyage de Robert Southey (1815), itinéraire wallon, par Étienne Hélin.
   - À propos des lutins et des fées, par Élisée Legros.
   - Le dictionnaire français-liégeois, par M. Piron.
   - Léopold Harzé le sculpteur diaclectal liégeois (1831-1893), par J. Philippe.
   - Posteûres, poème par Robert Rafé.
   - Julien Harzé, dessinateur liégeois (1851-1884), par J.A. Servais.
   - Vestiges médiévaux au château des comtes de Namur, par J. Muller.
   - Chronique et Bibliographie.

10 euros (code de commande : 21962).

 

 

La Vie Wallonne. Revue illustrée paraissant tous les trois mois. Tome XXIV - Nouvelle série (n° 251). 3e trimestre 1950. In-8° broché, [84 (pp. 158 à 242)] p., illustrations, bel exemplaire en partie non coupé.
Sommaire :
   - 
Une dynastie d'imprimeurs-librairies : les Desoer, par J. Stiennon.
   - Joseph Delfosse, par G. Étienne.
   - Les sobriquets en usage à Ham-sur-Heure, par W. Bal.
   - Pierre Denis, ferronnier d'art (1658-1733), par E. Poumon.
   - Une dalle funéraire du XIIIe dans l'église de St-Denis de Namur, par E. Brouette.
   - Chronique et Bibliographie.

10 euros (code de commande : 22044).

 

 

 

La Vie Wallonne. Revue illustrée paraissant tous les trois mois. Tome XXVII - Nouvelle série (n° 261). 4e trimestre 1953. In-8° broché, 72 p., quelques illustrations, bel exemplaire en partie non coupé.
Sommaire :
   - Chansonniers tournaisiens. Les quatre Adolphe du terroir [Adolphe Le Ray, Adolphe Delmée, Adolphe Prayez et Adolphe Wattiez], par Carlos Roty.
   - Joseph Bonvoisin, par Victor Moremans.
   - En wallon. Quatre poèmes inédits de Louis Remacle.
   - Blason populaire au pays de Jodoigne et de Wavre, par E. Legros.
   - Trois hussards wallons de Napoléon, par J. Couvreur.
   - Chronique et bibliographie.

10 euros (code de commande : 22161).

 

La Vie Wallonne. Revue illustrée paraissant tous les trois mois. Tome XXVII - Nouvelle série (n° 262). 2e trimestre 1953. In-8° broché, [88 (pp. 73-160)] p., quelques illustrations, bel exemplaire en partie non coupé.
Sommaire :
   - La destinée romanesque d'une chanoinesse de Nivelles (1ère partie), par F. Dumont.
   - In memoriam. Franz Dewandelaer et son œuvre, par M. Piron.
   - Une source possible de Lèyîz-m' plorer, par G. Charlier.
   - Chronique et bibliographie.

10 euros (code de commande : 22162).

 


La Vie Wallonne. Revue illustrée paraissant tous les trois mois. Tome XXVII - Nouvelle série (n° 263). 3e trimestre 1953. In-8° broché, [84 (pp. 161-244) p., quelques illustrations, bel exemplaire en partie non coupé.
Sommaire :
   - La destinée romanesque d'une chanoinesse de Nivelles (2e partie), par F. Dumont.
   - Pierre Rousseau et le Journal encyclopédique à Liège (1756-1759) (1ère partie), par G. de Froidcourt.
   - Notes sur l'imprimerie à Liège au XVIIIe siècle, par L. Halkin.
   - La musique wallonne en deuil : Joseph Jongen (1873-1953), par Jean Servais.
   - Chronique et bibliographie.

10 euros (code de commande : 22163).

 

La Vie Wallonne. Revue illustrée paraissant tous les trois mois. Tome XXVII - Nouvelle série (n° 264). 4e trimestre 1953. In-8° broché, [84 (pp. 245-328)] p., quelques illustrations, bel exemplaire.
Sommaire :
   - L'Atlas linguistique de Wallonie, par E. Legros.
   - Pierre Rousseau et le Journal encyclopédique à Liège (1756-1759) (2e partie), par G. de Froidcourt.
   - Portrait peint de dom Paul Dubois, abbé de Lobbes, décédé en 1778, par Léonce Deltenre.
   - Chronique et bibliographie.

10 euros (code de commande : 22164).

 

La Vie Wallonne. Revue illustrée paraissant tous les trois mois. Tome XXVIII - Nouvelle série (n° 266). 2e trimestre 1954. In-8° broché, [76 (pp. 71-146)] p., quelques illustrations, bel exemplaire.
Sommaire :
   - La vie liégeoise au XVIIIe siècle, par Carlo Bronne.
   - Robertson, physicien et aéronaute liégeois (2e partie), par Pierre Delrée.
   - Eugène et Théo Isaye à Berlin, par Maurice Kunel.
   - Meyerbeer et les eaux de Spa, par B. Dujardin.
   - Rayonnement du folklore tournaisien, par Carlos Roty.
   - Un texte de 1860 sur le théâtre liégeois de marionnettes, par Élisée Legros.
   - Note sur le commerce hollando-belge au XVIIIe siècle : l'importation du sucre, par Maurice Yans.
   - Chronique et bibliographie.

10 euros (code de commande : 22165).

 

La Vie Wallonne. Revue illustrée paraissant tous les trois mois. Tome XXVIII - Nouvelle série (n° 268). 4e trimestre 1954. In-8° broché, [84 (pp. 231-314)] p., quelques illustrations, bel exemplaire.
Sommaire :
   - Un Liégeois entreprenant aux Pays-Bas en 1819, par Robert Demoulin.
   - Les quatre auto-portraits de Lombard, par Jules Bosmant.
   - Une évocation de Liège d'hier, par Maurice Beerblock.
   - À la recherche de l'étymologie de Paweilhar, par Jules Herbillon.
   - Passe-temps de greffiers, par Jules Herbillon.
   - L'imprimerie du Journal encyclopédique de Pierre Rousseau, par Maurice Yans.
   - Chronique et bibliographie.

10 euros (code de commande : 22166).

 

La Vie Wallonne. Tome LXV. Nouvelle série (n° 413). 1991. Liège, Les Amis de la Revue La vie Wallonne, 1991. In-8° broché, 64 p., quelques illustrations.
Outre la chronique et la bibliographie, ce volume contient :
   - 
Pourquoi « six cents » Franchimontois ? Glose sur le récit contesté de Philippe de Commynes, par Alex Doms (pp. 5-36, illustrations).
   - Jean Tousseul journaliste, par Michel Hannotte (pp. 36-54, illustrations).

7 euros (code de commande : 18578).

 

 

 

La Vie Wallonne. Tome LXVIII. Nouvelle série (n° 425-428). 1994. Liège, Les Amis de la Revue La vie Wallonne, 1994. In-8° broché, 238 p., quelques illustrations.
Sommaire :
   Études :

      - « Frères d'armes en cette courte campagne ». La correspondance échangée par Oscar Colson et Arille Carlier entre 1919 et 1925, par Corinne Godefroid (pp. 5-200, illustrations, index).
   Chronique wallonne :
      - À l'occasion du soixantième anniversaire de la mort de Hubert Krains, par Jean Marie Chartry d'Heur et Charles Foulon (pp. 201-210).
      - Le souvenir de Robert Vivier, grand écrivain liégeois du XXe siècle, par Théo Pirard (pp. 211-223, illustrations).
      - In memoriam Idel Ianchelevici (1909-1994), par Théo Pirard (pp. 224-226, illustrations).
      - Degrelle au Pérou ?, par Philippe Raxhon (pp. 227-229).
      - Considérations actualisées reprises à une brochure ignorée [Quelques considérations sur le problème culturel en Wallonie], par Roger Pinon (pp. 230-234).
   Bibliographie (pp. 235-238).

10 euros (code de commande : 19026).

 

La Vie Wallonne. Tome LXX. Nouvelle série (n° 435-436). 1996. Liège, Les Amis de la Revue La vie Wallonne, 1996. In-8° broché, [76] p., quelques illustrations, pli au premier feuillet de couverture.
Outre la Chronique et la bibliographie, ce volume contient :
   - Histoire curieuse du chant des étudiants wallons, par Berthold Neefs (pp. 145-158).
   - Moi aussi j'étais au Congrès national wallon de 1945, par Jean Leclercq (pp. 159-174).
   - Traces principautaires liégeoises et alliances de la famille Philippe, souche de Surlemont, par Joseph Philippe (pp. 175-188).
   - L'épreuve de la chaussette noire, par Christine Madon (pp. 189-197).

7 euros (code de commande : 18186).

Aller au début de la page

LITTÉRATURE

 

ATTENELLE (Léon) De ceci De cela. Illustrations de Fernand URBAIN. Préface de Marius RENARD. Bruxelles, Charles Bulens, 1944. In-4° broché, 230 p., exemplaire non coupé.

15 euros (code de commande : 6364).

COTTON (Gérard)Val Fresnoy, village wallon. Illustré par Huguette Byls. Bruxelles, Durendal, 1939. In-8° broché, 95 p., (collection « Roitelet »).

7,50 euros (code de commande : 13682).

[DESTRÉE]. Exposition Jules Destrée organisée par le Comité du monument Jules Destrée sous le patronage de l'Administration communale de Charleroi. Du 25 septembre au 11 octobre 1954. Charleroi, Imprimerie Régionale, [1954]. In-4° agrafé, [12] p.

8 euros (code de commande : 13658).

 

KÉFER (Léon) — P'tites choses. posésies wallonnes. Advertance d'Ernest Strack. Linos d' Michel Stiévenart. Mons, 1932. In-8° broché, [64] p., hommage de l'auteur.

15 euros (code de commande : 13657).

LEMPEREUR (Emile) — Essai de catalogue d'une bibliothèque de littérature et de folklore wallons. 1890-1947. Bruxelles, Labor, [1948]. In-8° broché, 184 p., cachets de bibliothèque.

10 euros (code de commande : 13663).

MOUTON (R.) — Causans wallon. Vingt-quatre textes en wallon de la région de Neufchâteau. Avec un glossaire. Neufchâteau, 1977. In-8° agrafé, 53 p., ("Terre de Neufchâteau", 11).

7,50 euros (code de commande : 1703).

Poètes wallons d'aujourd'hui. Textes présentés et traduits par Maurice Piron. Paris, Gallimard, 1961. In-8° broché, 173 p., (collection « UNESCO d'Œuvres Représentatives - Série Européenne »), un des 150 exemplaires hors commerces numérotés (n° 2067), on joint le feuillet de « prière d'insérer ».
Sur le « prière d'insérer » :
   Voici seize poètes [Willy Bal, Gabrielle Bernard, Henri Collette, Marc De Burges, Frans Dewandelaer, Willy Félix, Émile Gilliard, Robert Grafé, Jean Guillaume, Marcel Hicter, Jenny d'Inverno, Émile Lempereur, Albert Maquet, Louis Remacle, Georges Smal, Léon Warnant]. Presque des poètes français : en effet, ils sont Wallons. Ils écrivent en wallon, comme Mistral et Roumanille écrivaient en provençal.
   Cette anthologie, composée par M. Piron, les présente enfin au public français. On découvrira en eux des écrivains d'un grand intérêt, soutenus par une inspiration forte et neuve. On découvrira aussi une poésie tantôt délicate, tantôt puissante, une tradition poétique née voici plus d'un siècle et qui connaît depuis quelques années une riche floraison. « Durant l'entre-deux guerres », écrit M. Piron, « quelque chose a bougé qui a finalement engagé la poésie wallonne dans des voies inattendues, au terme desquelles elle se situe à un niveau esthétique et humain qu'elle n'avait pas encore atteint. »
   Le dialecte wallon est proche du français. Toutefois l'auteur, en face de chaque texte, a fait figurer sa traduction. De la sorte on pourra goûter la saveur si particulière, à la fois familière et exotique, de ces poèmes tout en étant sûr de ne jamais se méprendre sur le sens.

20 euros (code de commande : 19794).


Aller au début de la page


Si vous souhaitez recevoir les avis de mise à jour de la page
Histoire de la Wallonie
indiquez ci-dessous vos références :
prénom et nom :
adresse électronique :
pays de résidence :
et cliquez sur

La fréquence de mise à jour est bien évidemment aléatoire et dépend des achats que nous réalisons...

N.B. : les informations que vous nous donnerez ne seront en aucun cas communiquées à des tiers.

Aller au début de la page

COMMANDE DE LIVRES

Si vous souhaitez commander un des ouvrages présentés sur cette page, copiez le code de commande et collez-le dans un courrier que vous adresserez à courrier@loiseaulire.com ; en réponse, nous vous indiquerons si le livre est bien disponible, nous vous donnerons l'évaluation des frais de port (en fonction du pays de destination de la commande) et nous vous communiquerons les modalités de paiement (chèque, carte de crédit, versement bancaire...).

 
CONDITIONS DE VENTE

Les prix sont exprimés en euros (toutes taxes comprises). Les éventuels frais de port sont pris en charge par le destinataire. Nous garantissons un emballage approprié, cependant les ouvrages voyagent aux risques et périls du destinataire et nous ne pourrons intervenir en cas de détérioration ou de perte.

Les livres sont réservés 14 jours, passé ce délai, ils seront remis en vente.

Le paiement est exigible à la commande : le client non satisfait a un délai de 14 jours s'il veut renvoyer son achat.

Pour nos clients belges, les factures seront réglées par virement bancaire.

Pour nos clients résidant à l'étranger, les factures seront réglées en euros de préférence par carte de crédit (« Visa » ou « Eurocard ») ou par virement bancaire international (IBAN).

Nous disposons d'un C.C.P. en France, nos clients français pourront (sans frais) effectuer leurs paiements par chèques libellés en euros.

En cas de non paiement de la facture dans le délai prescrit, il sera dû à partir de la date d'échéance, de plein droit et sans mise en demeure préalable, un intérêt de retard égal au taux légal. En outre, il sera du une indemnité forfaitaire de 10% du montant total de la facture.

Tant que les biens n'ont pas été payés, ils restent propriété du vendeur.

Toutes les informations sur les taux de change peuvent être obtenues sur le site : The XE.com Universal Currency Converter

Notre numéro de T.V.A. : BE0619836631.

Aller au début de la page