LITTÉRATURE CLASSIQUE

 Page de la section "Littérature"
proposée par la librairie
L'Oiseau-Lire
Pour commander
Retour à la page d'accueil de la littérature

Voyez également la page consacrée à l'Histoire de l'Antiquité
et à la Revue Belge de Philologie et d'Histoire.

 

Les collections « Les Portiques », « Budé » et « Classiques Garnier » sont l'objet d'un classement particulier.

Nouvelle(s) entrée(s)

 

OVIDE Les métamorphoses. Eaux-fortes originales de Picasso. Genève, Edito-Service, ca 1970. Fort in-4° en feuillets sous chemise et étui d'éditeur, 394 p., 15 illustrations hors texte à pleine page et 15 bandeaux en tête de chapitre, exemplaire numéroté (N° 1440), en bel état.
   
Il s'agit du fac-simile de l'édition originale parue chez Skira en 1931.

      
Titre, première page du livre IV et illustration en regard de la p. 249.

150 euros (code de commande : 25306).

 

collection Budé

Latins

PLAUTE — Comédies. Tome I : Amphitryon - Asinaria - Aulularia. Texte établi et traduit par Alfred Ernout. Cinquième tirage. 1963. XLI + 203 p., dos et couverture passés.

10 euros (codede commande : 13430).

PLAUTE — Comédies. Tome II : Bacchides - Captivi - Casina. Texte établi et traduit par Alfred Ernout. Quatrième tirage. 1964. 324 p., dos et couverture passés.

10 euros (codede commande : 13431).

PLAUTE — Comédies. Tome VII : Trinummus - Truculentus - Vidularia fragmenta. Texte établi et traduit par Alfred Ernout. Deuxième édition. 1961. 201 p.

10 euros (codede commande : 13433).

GRECS

DÉMOSTHÈNE — Harangues. Tome I. Sur les Symmories - Por les mégalopolitains - Première philippique - Pour la liberté des Rhodiens - Sur l'organisation financière - Olynthiennes. Texte établi et traduit par Maurice Croisset. 1955. XLVIII + 136 p., couverture un peu défraîchie.

9 euros (codede commande : 13442).

EURIPIDE — Les Bacchantes. Texte établi et traduit par Jules Meunier. Deuxième tirage. 1968. pp. 209-301. (Tome VI, 2), non coupé.

10 euros (codede commande : 13443).

LYSIAS — Discours. Tome I (I-XV). Texte établi et traduit par Louis Gernet et Marcel Bizos. Quatrième édition. 1959. 238 p., pliure à la couverture.

10 euros (codede commande : 13446).

PLATON — Cratyle. Texte établi et traduit par Louis Méridier. Troisième édition. 1961. 138 p., décharges d'adhésif.

10 euros (codede commande : 13448).

PLATON — Protagoras. Texte établi et traduit par Alfred Croiset, avec la collaboration de Louis Bodin. Sixième tirage. 1963. 86 p.

9 euros (codede commande : 13448).

 

Pour être informé des mises à jour de cette page

 

 

 

ARISTOPHANE — Lysistrata. Comédie traduite du grec par Louis Artaud. Illustrations par André Deslignères. Paris, A l'Enseigne du Pot Cassé, 1926. In-12 broché, 152 p., 6 bois gravés à pleine page, (collection « Scripta Manent », n° 6), un des 1950 exemplaire numérotés sur Chesterfield (n° 715), couverture un peu défraîchie.

   

20 euros (code de commande : 13438).

 

COLLECTION DES AUTEURS LATINS

Publiée à Paris, chez Firmin-Didot et Cie, sous la direction de M. Nisard, les volumes sont au format grand in-8° sous une demi-reliure de toile chagrinée. Ils contiennent en général une introduction sur la vie et l'œuvre de l'auteur ainsi qu'un appareil de notes. Les textes sont imprimés sur deux colonnes et le texte latin est en dessous de la traduction. La liste des traducteurs est trop importante pour être détaillée ici.

CORNÉLIUS NÉPOS, QUINTE-CURCE, JUSTIN, VALÈRE MAXIME, JULIUS OBSEQUENS Œuvres complètes. 1864. 656 p., cachet sur la page de titre, rousseurs.

50 euros (code de commande : 32/65).

TITE-LIVEHistoire romaine. Tome second. Livres 27 à 45. 1869. 911 p., mors et coupes frottés, cachet sur la page de faux-titre, rousseurs.

40 euros (code de commande : 39/65).

 

DUHAMEL (Georges) — Homère au XXe siècle. Croquis et lettres de voyage de Berthold-Mahn. Paris, Union Latine d'Éditions, 1947. In-4° broché, 123 p., 38 illustrations, non coupé, bel exemplaire.
Avertissement :
   L'Iliade et l'Odyssée que nous venons de faire paraître, dans la traduction nouvelle de Mario Meunier, avec les illustrations de Berthold-Mahn, étaient en voie d'achèvement en 1940, lorsque nous avons prié Georges Duhamel d'écrire pour nous un texte sur l'actualité d'Homère. Dans notre esprit, ce texte, accompagné des lettres et des croquis de route de l'illustrateur, devait servir d'introduction, de présentation, aux poèmes homériques ; c'est-à-dire paraître avant eux, ou tout au moins en même temps. Or, les quatre tomes de l'Iliade et de l'Odyssée ont paru et Homère au XXe siècle ne peut voir le jour que deux années après. Nous tenons à donner ici les raisons de ce retard.
   Homère au XXe siècle fut écrit pendant l'occupation, alors que l'ennemi interdisait à Georges Duhamel de publier quoi que ce fût. Il ne lui pardonnait pas ses livres courageux d'avant la guerre, dans lesquels il dénonçait le péril hitlérien.
   Le veto de l'occupant aurait pu être levé si Duhamel avait bien voulu céder à ses pressantes sollicitation : « Écrivez un mot, un seul mot en notre faveur, lui disaient les sirènes, et tout s'arrangera pour vous, vous pourrez faire paraître ce qu'il vous plaira. » Ce mot, Duhamel ne l'a jamais écrit, malgré les pressions et les menaces.
   Ce n'est pas ici le lieu de conter ce que fut cette longue guerre des nerfs menée contre notre ami. Il voudra bien nous pardonner d'avoir effleuré ce sujet que, certainement, il lui faudra développer plus tard dans ses mémoires.
   Cependant, en dépit de la présence de l'Allemand, Georges Duhamel se réfugiait dans l'étude des poèmes homériques et composait son commentaire ; mais le temps passait, nos quatre tomes pouvaient paraître au début de l'année 1944, tandis que son texte demeurait interdit. Le manuscrit était entre nos mains et nous ne pouvions en publier clandestinement que quelques exemplaires ronéotypés, à l'usage de bien peu de lecteurs.
   Enfin la libération est venue, mais les facilités de travail ne sont pas revenues avec elle. Pour l'Iliade et l'Odyssée, tout l'essentiel avait été fait avant la guerre, alors que tout nous manquait pour ce nouveau livre; nous avons eu bien des difficultés techniques à surmonter pour la reproduction des images, l'impression du texte, etc. Et notre retard s'en est trouvé considérablement accru.
   Nous pensons en avoir assez dit pour nous faire excuser par nos amis lecteurs et bibliophiles ; et nous espérons même que ce petit exposé leur fera prendre plus d'intérêt à lire et à regarder l'ouvrage que nous leur présentons aujourd'hui.


Illustration p. 121.

20 euros (code de commande : 22413*).

 

[ESCHYLE]. BONNARD (André) — Prométhée enchaîné. Tragédie d’Eschyle. Lausanne, Mermod, 1946. In-8° broché, 64 p., exemplaire numéroté.

9 euros (code de commande : 4628).

 

Les Études classiques. Tome XII - N° 1, 2, 3 et 4. (Complet.) Namur, Les Études Classiques, 1943-1944. Quatre fascicules en trois volumes in-8° brochés, 400 p.
Sommaire :
   N° 1.
   - À propos de l'Agricola, par H. Bardon.
   - L'unité de la Première Bucolique, par G. Stegen.
   - Rilke poète français, par J. Fonsny.
   - La répartition de la propriété foncière en Italie, au dernier siècle de la République, par J. Ruelens.
   - La Géographie d'Ératosthène. Son originalité et son influence dans l'Antiquité, par A. Lheureux.
   Varia scolaires :
      - Horace, l'ode X du livre I, par R. Delbove.
      - La classe de M. Chotard (Modèles français, classe de Troisième), par P. Colmant.
      - Algèbre et géométrie sur une droite, par L. Mariscal.
   Revue des revues - Revue des livres.
   N° 2 et 3.
   - Thucydide et Lacédémone, par P. Cloché.
   - À propos d'une étude sur les pouvoirs judiciaires du Conseil athénien des Cinq Cents, par P. Cloché.
   - Qui était Énée ?, par J. Van Ooteghem.
   - À propos de l'Agricola, par E. de Saint-Denis.
   - Quelques noms de poissons en latin classique, par E. de Saint-Denis.
   - Bibliographie de l'histoire des littératures étrangères romanes, par L. Stinglhamber.
   - Fonctions circulaires inverses, par R. Coenen.
   Varia scolaires :
      - La version littéraire, par C. Hanlet.
      - Le Gastronome de La Bruyère, par P. Colmant.
      - Aux armes ! Jeu éducatif, par G. Ramet.
   Revue des revues - Revue des livres.
   N° 4.
   - À nos lecteurs.
   - Les Lettres, par Ch. De Trooz.
   - Heuristique des papyrus grecs, par W. Peremans.
   - Sur l'Agricola, de nouveau, par H. Bardon.
   - Langue latine des Chrétiens. Quelques aperçus récents, par J. de Ghellinck.
   - Chronique d'histoire de Belgique, par L. Willaert.
   Varia scolaires :
      - Phèdre, le fabuliste latin, par C. Hanlet.
      - L'enfant grec de Victor Hugo, par P. Colmant.
      - Le système d'équipes en sixième. Essais de réalisation, par A. Magermans.
   Revue des revue - Revue des livres.

12 euros (code de commande : 19776).

 

FLACELIÈRE (Robert) — Histoire littéraire de la Grèce. Paris, Fayard, 1962. In-8° sous reliure toilée d'éditeur, 476 p., une carte, (collection « Les Grandes Études Littéraires »), auréoles sur la couverture.

7,50 euros (code de commande : 2729).

 

La guirlande d'Aphrodite. Recueil d'épigrammes amoureuses de l'anthologie grecque, par A.-Ferdiand Herold. Paris, Piazza, 1923. Dix-huitième édition. In-12 broché, 155 p., frontispice illustré par Carlos Schwab, (collection « Ex Oriente Lux », n° 6), bel exemplaire.

   
Couverture et frontispice.

15 euros (code de commande : 15916).

[HOMÈRE]. BÉRARD (Victor) Un mensonge de la science allemande. Les « Prolégomènes à Homère » de Frédéric-Auguste Wolf. Deuxième édition. Paris, Hachette et Cie, 1917. In-12 broché, 288 p., couverture défraîchie, manque au dos, rare.

25 euros (code de commande : 45/69).

 

[HOMÈRE]. ENGELMANN (R.) — L'œuvre d'Homère illustrée par l'art des anciens. Traduit de l'allemand. Trente six planches précédées d'un texte explicatif et d'un avant-propos de L. Benloew. Paris, Reinwald & Cie, 1891. In-4° oblong sous couverture imprimée, [1 (titre)], [1 bl.], [2 (avant-propos)], 11, XX (planches), 12, XVI (planches), [1 (liste des abréviations)] p., cachet d'appartenance au premier contreplat, bon exemplaire.

25 euros (code de commande : 12298).

 

[HORACE]. DUPOUY (Auguste) — Horace. Paris, Grasset, 1928. In-8° broché, 266 p., (collection « Les Heures Antiques », n° 3), cachet d'appartenance à la couverture et à la page de titre.

8 euros (code de commande : 76/63).

 

LELOIR (Léon)Poésies lyriques grecques. Texte et traduction rythmée. Seconde édition. Bruxelles, Office de Publicité, 1960. In-12 broché, 124 p., (« Collection Lebègue et Nationale », n° 71).

8 euros (code de commande : 49/69).

 

Le Livre d'amour des anciens. Amours des dieux - Amour conjugal - La science de l'amour en Grèce et à Rome - Le livre d'amour de Plutarque - La muse de Straton ou le Couronne de Sodome - Le livre d'amour de Martial, Catulle, Pétrone, Ausone, etc. Paris, Bibliothèque des Curieux, 1927. In-8° broché, 245 p., (collection « Les Maîtres de l'Amour »), bon exemplaire.

25 euros (code de commande : 20147YB).

 

MEILLET (Antoine) — Esquisse d'une histoire de la langue latine. Bibliographie complétée par Jean Perrot. Paris, Klincksieck, 2004. In-8° collé, XIII, 298 p., (collection « Série Linguistique »), cachet ex-libris et date manuscrite à la page de faux-titre.
En quatrième de couverture :
   Langue d'un grand empire, le latin a fourni à la civilisation moderne la base de son expression linguistique. Si le grec a servi d'organe au développement de la pensée rationnelle, le latin, lui, est à l'origine de notre idée de l'État et du droit.
   Comment le latin s'est-il détaché de l'indo-européen ? Sous quelles actions est-il devenu une grande langue de civilisation ? Comment enfin le parler courant s'est-il brisé pour donner naissance aux langues romanes ? Quelle fut l'influence des événements historiques sur cette langue illustre ? Telles sont les questions auxquelles le lecteur qu'il soit linguiste, latiniste ou simplement curieux, trouvera la réponse dans cette esquisse, devenue, aujourd'hui indispensable.

15 euros (code de commande : 16402).

 

SAPPHO — Poésies de Sappho. Suivies des Odes d'Anacréon et des Anacréontiques. Traduction nouvelle de Mario Meunier avec es illustrations de Sylvain Sauvage. Paris, Chamontin, 1941. In-8° broché, 123 p., xx illustration (3 vignettes de tête de chapitre, 3 culs-de-lampe et 10 hors texte en couleurs), exemplaire numéroté sur vélin blanc des papeteries Navarre (n° 2426), exemplaire en bel état.

   
Couverture, illustration de frontispice et titre.

40 euros (code de commande : 17100).

 

VIRGILE — L'Eneide di Virgilio del Commendatore Annibal Caro. Tomes I et II (complet). Paris, Quillau, 1760. [In Parigi. Presso la Vedova Quillau. M. DCC. LX.] Deux volumes in-8° plein veau, dos à 5 nerfs, tranches dorées, reliures frottées, mors fragiles (celui du premier plat du tome I est fendu), coiffes et queues abîmées, t. I : [2 bl.], [1 (titre gravé)], [1 bl.], II, [2 (légendes des gravures)], 314, [2 bl.] p., t. II : [2 bl.], [1 (titre gravé)], [1 bl.], 342, [2 (privilège)] p., 32 gravures dont 31 d'après G. Zocchi : 2 frontispices (portrait de Virgile et portrait d'Annibal Caro le premier gravé par Ficquet et le second par Deshert), 12 gravures à pleine page (2 gravées par J.J. Pasquier, 2 par L. Lempereur, 1 par Tardieu, 1 par Le Veau, 2 par Defehrt, 2 par Prevost, 1 non signée, 1 dessinée et gravée par Prevost), 12 bandeau de tête de chapitre (1 gravé par P. F. Tardieu, 3 par J.J. Pasquier, 2 par Prevost, 3 par Deshert, 3 non signés), 6 culs-de-lampes (1 gravée par P. F. Tardieu, 1 par Pasquier (et portant la date de 1762), 1 par Prevost, 1 par Defhert, 2 non signées), mouillures aux derniers cahiers du tome II.
   Le poète italien Annibale Caro (1507-1566) fut au service de Pierre-Louis Farnèse, duc de Parme et de Plaisance ; c'est à cde titre qu'il fut amené à remplir plusieurs missions auprès de l'empereur Charles-Quint ainsi qu'aux Pays-Bas. En matière littéraire, il laissa quelques œuvres personnelles et des traductions dont « la meilleur [...], celle qu'il faut regarder comme un chef-d'œuvre, est celle de l'Énéïde qui, malgré quelques inexactitudes, quelques inégalités de style que prétendent y remarquer des critiques très-scrupuleux, montrera toujours ce dont est capable la langue italienne par son élégance, sa grâce et son harmonie. »
Bibliographie :
   - Ginguené, Histoire littéraire d'Iatlie, tome IX, pp. 309-311.
   - Cohen , Guide de l'amateur de livres à vignettes (et à figures) du XVIIIe siècle, col. 512.

   
Portrait d'Annibale Caro et gravure du livre IX.

Les deux volumes : 200 euros (code de commande : 18800YB).

 

[VIRGILE]. BELLESORT (André) — Virgile. Son œuvre et son temps. Paris, Perrin, 1934. In-12 broché, IX + 341 p., une carte. Morceau d'adhésif au bas du dos.

8 euros (code de commande : 2468).

 

WILLEM (Albert) — Melpomène. Histoire de la tragédie grecque. Liège, H. Dessain, 1932. In-8° broché, IX, 503 p.
Avant-propos :
   « La tâche que j'ai, entreprise en composant ce livre paraîtra peut-être téméraire à beaucoup de gens. Faire une histoire complète de la tragédie grecque n'est pas, à première vue, une besogne aisée : la somme énorme des documents à consulter, l'incertitude de tant de textes fragmentaires, les controverses qu'ont suscitées une foule de questions rendent surtout les travaux d'approche lents et pénibles. J'ai cependant essayé : le temps a été mon principal auxiliaire.
   Le présent ouvrage était, d'ailleurs, contenu en germe dans ma Notice sur la Tragédie grecque, qui n'était elle-même que la reproduction à peu près intégrale de l'introduction à mes éditions de l'Œdipe Roi de Sophocle et de l'Hécube et de l'Iphigénie à Aulis d'Euripide. Ce sont ces quelques pages que j'ai amplifiées. J'ai peu changé la partie qui concerne les origines et le côté matériel du théâtre ; j'avais donné l'essentiel à ce sujet. Mais j'ai élargi le plan et le cadre de la partie littéraire et j'étudie le genre tragique depuis Thespis jusqu'aux dernières productions dont le souvenir nous est parvenu.
   Je me suis efforcé de présenter mon livre de façon qu'îl puisse s'adresser à toutes les catégories de lecteurs. Les « profanes », je l'espère, ne le trouveront pas trop pédant, les intellectuels pourront le lire sans fatigue et les philologues ne m'en voudront pas trop (du moins, j'ose en émettre le vœu !) si l'érudition n'y éclate pas constamment et si le bas des pages n'est pas criblé de références. Je n'ai pas voulu donner à mon modeste travail un air trop savant. Je n'ai cependant pas non plus désiré en faire un livre de pure vulgarisation. J'y ai donc introduit un minimum de notes, celles qui m'ont paru indispensables pour permettre au lecteur de contrôler mes sources et de ne pas s'égarer. J'ai cru, par exemple, inutile de renvoyer chaque fois aux pages des ouvrages de critique que j'ai souvent à citer. Le lecteur averti retrouvera le passage précis sans la moindre difficulté.
   Je me suis d'ailleurs astreint à relire toutes les œuvres des tragiques grecs et je les analyse toutes dans le présent ouvrage, car j'ai voulu être complet. Je me suis livré aussi à une étude attentive de tous les fragments que nous avons conservés des pièces perdues. Mes principales sources sont donc les textes eux-mêmes. Mais, bien entendu, comme je l'ai dit plus haut, je n'ai pas manqué d'étudier les ouvrages principaux écrits sur la matière et je me suis particulièrement reporté aux travaux les plus récents de façon à mettre le lecteur au courant des dernières trouvailles de la philologie.
   À côté des livres que je cite, il est clair que je me suis inspiré de tous les ouvrages importants qui traitent de la matière. Je me bornerai à citer ici les noms de quelques-uns des auteurs qui m'ont le plus aidé. Rappelons, par exemple, O. Navarre, P. Foucart, M. Croiset, O. Müller, W. Dörpfeld, E. Bethe, Weeklein, Wilamowitz, Weil, Jebb, Tournier, Zielinski, etc.
   Je dois également beaucoup au livre de H. Patin : Études sur les Tragiques grecs, qui reste le meilleur ouvrage à portée générale écrit en français sur ce sujet et l'on verra que j'y ai fait de fréquents emprunts. Il serait impossible, d'ailleurs, de ne pas tomber d'accord avec H. Patin sur la plupart des points. Dans le même ordre d'idées, je tiens à déclarer que je n'ai pas eu un seul instant la prétention de faire œuvre originale. J'estime que, dans l'état actuel de nos connaissances, le devoir du critique est de faire une bonne mise au point. C'est ce que je me suis efforcé de réaliser : j'ai voulu montrer tout ce qu'on peut savoir de certain et d'essentiel sur la tragédie grecque. Aussi je n'ai jamais hésité à avouer, notre ignorance sur certains points : il est prudent de ne rien affirmer quand on en est réduit aux conjectures et quand on n'est pas sûr d'avoir trouvé la vérité. La philologie du siècle dernier avait singulièrement abusé des hypothèses hasardeuses et notre rôle consiste maintenant à réagir avec pondération et toutefois sans parti pris contre ces tendances aventureuses et souvent fantaisistes.
   Les lecteurs auxquels je m'adresse avant tout, ce sont les jeunes gens qui font ou qui terminent leurs études d'humanités. J'espère que les jeunes philologues y trouveront des renseignements qui leur faciliteront des recherches souvent ingrates. À leur intention, j'ai fait suivre le livre d'un index des noms propres et des titres des œuvres mentionnées, qui leur rendra, j'ose encore l'espérer, de réels services. Ici je me plais à remercier sincèrement M. J. Troisfontaines, professeur à l'Athénée de Liège, qui a bien voulu assumer la tâche ingrate de .la partie matérielle de cet index.
   Ce qui m'a particulièrement incité à écrire Melpomène, histoire de la Tragédie grecque, c'est que, en dehors du livre de H. Patin que j'ai cité plus haut, il n'existe pas actuellement en français de travail d'ensemble sur la matière. Et encore les Études de H. Patin sont-elles conçues sur un autre plan. Des œuvres similaires existent dans d'autres langues, par exemple les beaux ouvrages de Geffken, de Haigh et de G. Norwood, que j'indique plus loin. Mais ils ne traitent pas tout le sujet d'un bout à l'autre. J'ai voulu être méthodique et suivre purement et simplement l'ordre chronologique, de façon à guider le lecteur pas à pas dans l'histoire du développement dela tragédie grecque.
   Parmi les ouvrages les plus récents, j'ai puisé largement dans les excellentes éditions des Universités de France publiées sous le patronage de l'Association Guillaume Budé, et particulièrement dans leurs notices. Je dois ainsi une grande partie de ma documentation la plus récente à MM. Mazon (pour Eschyle), Masqueray (pour Sophocle), Méridier et H. Grégoire, ainsi qu'à mon maître regretté, L. Parmentier (pour Euripide).
   Pour les pièces fragmentaires, indépendamment des Tragicorum graecorurn Fragmenta de Nauck (Leipzig, Teubner, 1889), je me suis surtout référé aux travaux d'Ahrens (édition des Tragiques grecs, Paris, Didot, 1849), particulièrement pour Eschyle, de Pearson (Sophocles) pour Sophocle et de Hartung (Euripides restitutus, Hambourg, Perthes, 1843) pour Euripide.
   J'ai corrigé ce que ceux du premier et du troisième avaient de suranné en m'aidant, entre autres livres et articles de revue récents, du magistral ouvrage de M. L. Séchan intitulé Études sur la tragédie grecque dans ses rapports avec la céramique. (Paris, Champion, 1926), qui venait précisément de paraître quand j'ai commencé le présent livre.
   Pour les auteurs qui viennent après les trois grands tragiques ou qui ont été leurs contemporains, outre l'ouvrage cité de Nauck et un certain nombre d'articles, j'ai mis largement à profit l'intéressant livre de A. E. Haigh, The tragic drama of the Greeks (Oxford, Clarendon, 1896). J'ai eu constamment sous les yeux également Die griechische Tragödie de J. Geffken (Leipzig & Berlin, Teubner, 1921) et Greek Tragedy de G. Norwood (Londres, Methuen, 1920).
   Évidemment je ne me dissimule pas que, malgré tout le temps et tous les soins que je lui ai consacrés, mon livre est loin d'être parfait. Aussi est-ce avec reconnaissance que je recevrai les remarques qui me seront adressées en vue de son amélioration.
   Je sais aussi que c'est une Melpomène bien mutilée, bien incomplète que je présente ici. Elle a malheureusement subi les dégradations du temps comme, hélas ! la plupart des œuvres d'art que l'antiquité nous a léguées ! Mais il faut bien se résigner à la laisser dans cet état, à moins que la papyrologie, par exemple, ne nous révèle quelque jour les productions que nous considérons aujourd'hui comme perdues à jamais.
   J'espère toutefois que mes lecteurs pourront se faire une idée au moins approximative de ce que fut cette éclosion gigantesque, grandiose, prestigieuse, d'œuvres pleines de mouvement, de vie, de couleur et de beauté. »

10 euros (code de commande : 1817*).

 

Retour au début

Collection « Les Portiques »
Ces volumes publiés au Club français du Livre sont tous au format in-8°,
sous reliure simili maroquin sous Rhodoïd en très bon état.

ESCHYLETragédies. (Les Suppliantes. Les Perses. Les sept contre Thèbes. Prométhée enchaîné. Orestie. Traduction de Paul Mazon. 1965. Maquettes de Pierre Faucheux, XXIII + 476 p., un portrait en frontispice, (n° 39).

19 euros (code de commande : 7213)

EURIPIDELes Troyennes. Iphigénie en Tauride. Électre. Traduction de Léon Parmentier et Henri Grégoire. Hélène. Traduction de Henri Grégoire. Le Cyclope. Les Phéniciennes. Oreste. Traduction de Louis Méridier. Iphigénie à Aulis. Traduction de Gustave Hinstin. Les Bacchantes. Traduction de Yves Florenne. Introduction et notes par Yves Florenne. 1962. Maquettes de Jacques Daniel, XVI + 592 p., un portrait en frontispice, (n° 71).

19 euros (code de commande : 7214)

LUCRÈCEDe la nature. Texte établi et traduit par Alfred Ernout. 1968. Maquettes de Jacques Daniel, 6 + 288 p., (n° 90).

19 euros (code de commande : 7218)

Retour au début

 

 Quelques classiques grecs et latins
dans la collection Budé

 

 

ARISTOPHANE — Tome I. Les Acharniens - Les Cavaliers - Les Nuées. Texte établi par Victor Coulon et traduit par Hilaire Van Daele. Paris, Les Belles Lettres, 1923. In-8° broché, XXXII, [468] p., (« Collection des Universités de France publiée sous le patronage de l'Association Guillaume Budé »), texte grec en regard de la traduction, couverture un peu défraîchie (décharges d'adhésif), ex-libris.

12 euros (code de commande : 12614).

 

CICÉRON — Discours. Tome XIV. Pour Sestius. Contre Vatinius. Texte établi et traduit par Jean Cousin. Paris, Les Belles Lettres, 1965. In-8° broché, [432] p., (« Collection des Universités de France publiée sous le patronage de l'Association Guillaume Budé »), texte latin en regard de la traduction, quelques soulignements.

12 euros (code de commande : 12616).

HOMÈRE — Iliade. Tome IV (Chants XIX-XXIV). Texte établi et traduit par Paul Mazon avec la collaboration de Pierre Chantraine, Paul Collart et René Langumier. Paris, Les Belles Lettres, 1945. In-8° broché, XI, [426] p., (« Collection des Universités de France publiée sous le patronage de l'Association Guillaume Budé »), texte grec en regard de la traduction, couverture défraîchie.

10 euros (code de commande : 12621).

 

[HOMÈRE]. BÉRARD (Victor) Introduction à l'Odyssée. Tome III. Le poème édité - Le poème transmis. Deuxième édition. 1933.

7,50 euros (code de commande : 2514).

 

PLATON — Œuvres complètes. Tome III. Hippias Majeur - Charmide - Lachès - Lysis. Texte établi et traduit par Alfred Croiset. Paris, Les Belles Lettres, 1921. In-8° broché, [310] p., (« Collection des Universités de France publiée sous le patronage de l'Association Guillaume Budé »), texte grec en regard de la traduction, un des 150 exemplaires numérotés sur vélin pur chiffon Lafuma (n° 2).

 

25 euros (code de commande : 12624).

PLATON — Œuvres complètes. Tome III - 2e Partie. Gorgias - Ménon. Texte établi et traduit par Alfred Croiset avec la collaboration de Louis Bodin. Paris, Les Belles Lettres, 1923. In-8° broché, [374] p., (« Collection des Universités de France publiée sous le patronage de l'Association Guillaume Budé »), texte grec en regard de la traduction, un des 200 exemplaires numérotés sur pur fil Lafuma (n° 126).

25 euros (code de commande : 12625).

PLATON — Œuvres complètes. Tome III - 2e Partie. Gorgias - Ménon. Texte établi et traduit par Alfred Croiset avec la collaboration de Louis Bodin. Douzième tirage. Paris, Les Belles Lettres, 1968. In-8° broché, [374] p., (« Collection des Universités de France publiée sous le patronage de l'Association Guillaume Budé »), texte grec en regard de la traduction.

12 euros (code de commande : 12626).

PLATON — Œuvres complètes. Tome XIII - 1re Partie. Lettres. Texte établi et traduit par Joseph Souilhé. Paris, Les Belles Lettres, 1926. In-8° broché, CII, [171] p., (« Collection des Universités de France publiée sous le patronage de l'Association Guillaume Budé »), texte grec en regard de la traduction, un des 200 exemplaires numérotés sur pur fil Lafuma (n° 110).

25 euros (code de commande : 12627).

 

XÉNOPHON — Helléniques. Tome I (Livres I-III). Texte établi et traduit par J. Hatzfeld. Cinquième édition. Paris, Les Belles Lettres, 1966. In-8° broché, [288] p., (« Collection des Universités de France publiée sous le patronage de l'Association Guillaume Budé »), texte grec en regard de la traduction.

10 euros (code de commande : 12633).

Retour au début

« Classiques Garnier »

Nous vous proposons un choix de titres de la collection classique Garnier.
Il s'agit des éditions juxtalinéaires, sauf indication contraire.

CICÉRON — Brutus et la perfection oratoire. Texte établi, traduit et annoté par François Richard. 1934. 291 p.

12 euros (code de commande : Ciceron/1).

CICÉRON — De la nature des Dieux. Traduction nouvelle avec notices et notes par Charles Appuhn. 1935. 424 p.

15 euros (code de commande : Ciceron/2).

CICÉRON — Discours pour Sestius, contre Vatinius, pour Célius, sur les provinces consulaires. Texte revu et traduit avec introduction et notes par Henri Bornecque. 1932. 349 p.

13 euros (code de commande : Ciceron/7).

CICÉRON — Œuvres complètes. Tome V. Discours pour Roscius d'Amérie, pour Publius Quintus, pour Q. Roscius le comédien. Refondue par M. Charpentier. Discours contre Cécilius, première action contre Verrès, seconde action contre Verres. Revue et refaite en partie par M. Gréard. S.d. (ca 1920). XIX + 421 p. Le texte latin est ici en dessous de la traduction française.

12 euros (code de commande : Ciceron/10).

CICÉRON — Œuvres complètes. Tome VII. Seconde action contre Verres (suite et fin). Des supplices. Traduction de Gueroult revue et refaite par M. Gréard. Discours pour Cecina, pour Ponteius, Pour la loi Manilia, sur la loi agraire, pour Rabirius. Traductions revues et refondues par M. Cabaret-Dupaty. 1921. 568 p. Le texte latin est ici en dessous de la traduction française.

12 euros (code de commande : Ciceron/11).

CICÉRON — Œuvres complètes. Tome IX. Discours pour sa maison, pour Sextius. Traductions revues et refondues par M. Cabaret-Dubaty. Contre Vatinius, sur la réponse des auspices sur les provinces consulaires, pour Cornelis Balbus, pour Marcus Celius Rufus. Traductions revues par M. Héguin de Guerle. 1919. XV + 485 p. Le texte latin est ici en dessous de la traduction française.

12 euros (code de commande : Ciceron/12).

CICÉRON — Œuvres complètes. Tome XI. Discours contre Marc Antoine. Deuxième à quatorzième Philippiques. Traductions revues par M. Héguin de Guerle. 1920. 452 p. Le texte latin est ici en dessous de la traduction française.

12 euros (code de commande : Ciceron/13).

CICÉRON — Œuvres complètes. Tome XVIII. Les devoirs, sur la vieillesse, de la nature des dieux. Traductions de Stiévenart, Pierrot, Pommier, d'Olivet et Le Clerc revues par Gréard et Crouslé.1923. 518 p., coupé. Le texte latin est ici en dessous de la traduction française.

12 euros (code de commande : Ciceron/15).

 

DIOGÈNE LAËRCE — Vie, doctrines et sentences des philosophes illustres. Traduction nouvelle avec notice, introduction et notes par Robert Genaille. Tomes I et II (complet). 1933. 282 et 290 p.

Les deux volumes : 25 euros (code de commande : CGC/6).

 

EURIPIDE — Théâtre. Tomes I-IV (complet). Traduction nouvelle avec introduction et notes par Henri Berquin et Georges Duclos. 1935. XXIV + 305, 350, 281 et 432 p., traduction française seule.

Les quatre volumes : 30 euros (code de commande : CGC/28).

 

HÉRODOTE — L'enquête de Hérodote d'Halicarnasse ou les neuf livres de ses enquêtes qui portent les noms des muses. Tomes I et II (complet). Traduction nouvelle avec introduction et notes par Henri Berquin. 1932. XXII + 397 et 402 p., index, traduction française seule.

Les deux volumes : 25 euros (code de commande : CGC/29).

 

HOMÈRE — L'Odyssée. Traduction nouvelle avec introduction, notes et index par M. Dufour et J. Raison. 1935. XII + 406 p., traduction française seule.

9 euros (code de commande : CGC/30).

 

JUSTIN Abrégé des histoires philippiques de Trogue Pompée et prologues de Trogue Pompée. Texte latin et traduction nouvelle par E. Chambry et Lucienne Thiély-Chambry. Tomes I et II (complet). 1936. XV + 417 et 373 p.

Les deux volumes : 30 euros (code de commande : CGC/9).

 

MARC-AURÈLE Pensées pour moi-même suivies du Manuel d'Épictète et du tableau de Cébès. Traduction nouvelle avec prolégomènes et notes par Mario Meunier. 1933. 299 p., coupé.

12 euros (code de commande : CGC/10).

 

PLATON — Œuvres complètes. Tome IV. La République. Traduction nouvelle avec introduction et notes par Robert Baccou. 1936. LXXXV + 528 p., index, traduction française seule.

9 euros (code de commande : CGC/31).

 

PLAUTE Théâtre. Tome I. Texte établi, traduit d'après Naudet, avec introduction, notices et notes par Henri Clouard. 1935. VIII + 567 p., en partie coupé.

9 euros (code de commande : CGC/13).

PLAUTE Théâtre. Tome III. Texte établi, traduit d'après Naudet, avec introduction, notices et notes par Henri Clouard. 1935. 608 p.

9 euros (code de commande : CGC/14).

PLAUTE Théâtre. Tome IV. Texte établi, traduit d'après Naudet, avec introduction, notices et notes par Henri Clouard. 1936. 571 p.

9 euros (code de commande : CGC/15).

Romans Grecs. Les Éthiopiques ou Théagène et Chariclée d'Héliodore. Traduction nouvelle avec préface et notes par E. Bergougnan. Suivi de Daphnis et Chloé de Longus. Traduction d'Amyot revue par P.-L. Courier. 1932. XIX + 426 p., index, traduction française seule.

10 euros (code de commande : CGC/32).

 

SOPHOCLE Théâtre. Traduction nouvelle avec introduction et notes par Robert Pignarre. 1933. XVII + 441 p.

10 euros (code de commande : CGC/20).

 

TACITE — Annales. Tome premier. Texte établi d'après Burnouf traduit par Henri Bornecque. 1933. XXII + 514 p.

9 euros (code de commande : CGC/23).

Retour au début


Si vous souhaitez recevoir les avis de mise à jour de la page
Littérature classique
indiquez ci-dessous vos références :
prénom et nom :
adresse électronique :
pays de résidence :
et cliquez sur

La fréquence de mise à jour est bien évidemment aléatoire et dépend des achats que nous réalisons...

N.B. : les informations que vous nous donnerez ne seront en aucun cas communiquées à des tiers.

 

Retour au début

COMMANDE DE LIVRES

Si vous souhaitez commander un des ouvrages présentés sur cette page, copiez le code de commande et collez-le dans un courrier que vous adresserez à courrier@loiseaulire.com ; en réponse, nous vous indiquerons si le livre est bien disponible, nous vous donnerons l'évaluation des frais de port (en fonction du pays de destination de la commande) et nous vous communiquerons les modalités de paiement (chèque, carte de crédit, versement bancaire...).

Notre adresse :
Librairie L'Oiseau-Lire
rue du Hautbois 36,
B-7000 MONS (Belgique).
Téléphone et télécopie : (32) (0)65 31 28 73.

CONDITIONS DE VENTE

Les prix sont exprimés en euros (toutes taxes comprises). Les éventuels frais de port sont pris en charge par le destinataire. Nous garantissons un emballage approprié, cependant les ouvrages voyagent aux risques et périls du destinataire et nous ne pourrons intervenir en cas de détérioration ou de perte.

Les livres sont réservés 14 jours, passé ce délai, ils seront remis en vente.

Le paiement est exigible à la commande : le client non satisfait a un délai de 14 jours s'il veut renvoyer son achat.

Pour nos clients belges, les factures seront réglées par virement bancaire.

Pour nos clients résidant à l'étranger, les factures seront réglées en euros de préférence par carte de crédit (« Visa » ou « Eurocard ») ou par virement bancaire international (IBAN).

Nous disposons d'un C.C.P. en France, nos clients français pourront (sans frais) effectuer leurs paiements par chèques libellés en euros.

En cas de non paiement de la facture dans le délai prescrit, il sera dû à partir de la date d'échéance, de plein droit et sans mise en demeure préalable, un intérêt de retard égal au taux légal. En outre, il sera du une indemnité forfaitaire de 10% du montant total de la facture.

Tant que les biens n'ont pas été payés, ils restent propriété du vendeur.

Toutes les informations sur les taux de change peuvent être obtenues sur le site : The XE.com Universal Currency Converter

Notre numéro de T.V.A. : BE0619836631.


N° 4123