LAUTRÉAMONT

Œuvres de Lautréamont
À propos de Lautréamont
Cahiers Lautréamont

 Page de la section
Littérature française
proposée par la
Librairie L'Oiseau-Lire

Aller à la
Page d'accueil de la littérature
ou à la
« Page L »
de la section Littérature française.
Pour commander

 


À propos de Lautréamont

 

[LAUTRÉAMONT (Isidore Lucien Ducasse, comte de)]. CARADEC (François) — Isidore Ducasse, comte de Lautréamont. Édition revue et augmentée. Paris, Gallimard, 1975. In-12 collé, 380 p., (collection « Idées », n° 330).
En quatrième de couverture :
   On a tant écrit et répété qu'on ne savait rien de sa vie, qu'on avait fini par le croire. Il n'y a pas de « mystère Lautréamont » : on en sait plus aujourd'hui sur Isidore Ducasse, poète mort à vingt-quatre ans, il y a un peu plus d'un siècle, que sur la jeunesse de la plupart de nos grands écrivains.
   Autour de découvertes nouvelles et contrôlées, François Caradec trace à la fois la biographie de cette œuvre et l'évolution de la pensée et de l'écriture de Lautréamont, fait revivre les milieux qu'il a traversés, les amis dont il s'entourait, et publie pour la première fois toutes les pièces d'archives, françaises et uruguayennes.

8 euros (code de commande : 25930).

 


DAVID (Sylvain-Christian) — Isidore Lautréamont. Paris, Seghers, 1992. In-8° broché, 288 p., (collection « Mots »).
En quatrième page de couverture :
   « Sous le masque inamovible du comte de Lautréamont, auteur des Chants de Maldoror, se cache un jeune poète, né à Montevideo, Isidore Ducasse.
   Moins connu, plus discret, mais tout aussi efficace.
   Transparent.
   Disparu à l'âge de vingt-quatre ans, Isidore Ducasse serait-il, comme le prophétisa Léon Bloy, l'un des plus grands poètes du monde ?
   Que le comte de Lautréamont tombe le masque ! Le Montévidéen et ses Poésies de l'étrangeté nous parlent d'ailleurs.
   Du plus lointain parage.
   Car, pour le plus surprenant des explorateurs d'espaces, ailleurs c'est ici. »

10 euros (code de commande : Laut/23***).

 


JANOVER (Louis) — Lautréamont et les chants magnétiques. Arles, Sulliver, 2002. In-8° broché, 119 p.
En quatrième page de couverture :
   « Si l'on prête l'oreille à ce que dit Lautréamont, Les Chants de Maldoror restent aujourd'hui encore une fausse note dans la grande symphonie du nouveau monde. Cette fresque hallucinée et hallucinante, qui porte à son paroxysme parodique le système d'exagération des vices du romantisme, peut être lue comme la préfiguration de ce que nous voyons se dérouler sous nos yeux dans les domaines de la culture. Mais elle laisse deviner une autre voie ouverte à la révolte, à contresens de la modernité, et ce courant a trouvé son chemin dans l'histoire. C'est pourquoi certains chants, de Nerval au surréalisme, ont conservé leur magnétisme, alors que d'autres ont été démagnétisés à jamais, pour s'être trop bien accommodés de tous les modes d'emploi et de tous les usages.
   Recomposons la généalogie d'une révolte qui ne risque plus de prêter à confusion. »

10 euros (code de commande : Laut/26).


TESTON (Michel) — Lautréamont. Névrose et christianisme dans l'œuvre du poète. 2e édition revue et corrigée. Antraigues, Chez l'Auteur, 1996. In-8° broché, 125 p.
En quatrième page de couverture :
   « Complètement inconnu de son vivant, de la même génération que Rimbaud, cet autre météore, Lautréamont est le type même du jeune poète maudit que l'histoire n'en finit pas de réhabiliter et de rehausser.
   Mais pour s'être rebellé à ce point-là contre Dieu, ne fallait-il pas être névrosé et confondre Dieu avec son père dans un super complexe d'Œdipe non résolu ?
   C'est ce qu'essaie de démontrer ici Michel Teston en analysant le poète par son texte, puisque « l'inconscient est structuré comme un langage », et réciproquement. »

10 euros (code de commande : Laut/44).


JEAN (Marcel) et MEZEI (Arpad) — Maldoror. Essai sur Lautréamont et son œuvre. Suivi de notes et de pièces justificatives. Paris, Éditions du Pavois, 1947. In-12 broché, 221 p., illustrations hors texte, exemplaire non coupé.
Table des matières :
   I. L'entrée du Labyrinthe.
   II. Le complexe d'Œdipe.
   III. L'expérience fondamentale.
   IV. Le complexe d'Oreste.
   V. Du vampire à l'hermaphrodite.
   VI. Maldoror.
   VII. Le plan des Chants.
   VIII. Vie pré-natale.
   IX. Vie infantile.
   X. Vie génitale.
   XI. L'hermétisme rationnel de Lautréamont.
   XII. L'alchimie de la pensée.
   XIII. Le VIe Chant et le monde occulte.
   XIV. De la rue Vivienne au Panthéon.
   XV. La spirale.
   XVI. L'humour.
   XVII. Le Sphinx et la Pyramide.
   Notes et pièces justificatives.

15 euros (code de commande : Laut/27).

Pour le centenaire de Maldoror. Aix-en-Provence, L'Arc, 1990. In-8° broché, 80 p., illustrations, (n° 33 de la revue « L'Arc »).
Table des matières :
   Lautréamont aujourd'hui, par Raymond Jean.
   Une lecture compromettante, par Roger Borderie.
   « Préface à un livre futur », par Henri Ronse.
   Le Lautréamont de Bachelard, par Georges Mounin.
   Abord psychopathologique de l'œuvre de Lautréamont, par Jean-Pierre Soulier.
   Quelques répétitions..., par Jean Roudaut.
   Une poétique de la transgression, par Gilbert Lascault.
   L'arsenal ironique, par Jacques Raimbault.
   Des discours de distribution des prix, par Lucienne Rochon.
   La Semence de Lautréamont, par Pierre Bourgeade.

10 euros (code de commande : Laut/39).


Retour au début

Cahiers Lautréamont

 

Livraisons XXXI-XXXII.
Lautréamont & Laforgue dans leur siècle.
Actes du deuxième colloque international sur Lautréamont, Trabes et Pau, 21-24 septembre 1994. Textes réunis par Daniel Lefort et Jean-Jacques Lefrère. Paris, A.A.P.P.F.I.D, 1995. In-8° broché, 357 p., quelques illustrations, exemplaire non coupé.
Table des matières :
   Références
       - Jules Laforgue et le droit de citer : Ah ! que la vie est quotidienne !
, par Lisa Block de Behar.
   
Découvertes, apprentissages
       - La bibliothèque du lycée de Pau
, par Jean-Pierre Lassalle.
       - Avec Ducasse et Laforgue au temps des vers latins
, par Jean-Louis Debauve.
       - Ducasse et Hermosilla : « El Arte de Hablar »
, par Jean-Paul Goujon.
   
Les XIXe siècles : géographies sociales
       - Le carrefour des écrasés
, par François Caradec.
       - Lautréamont, le Montévidéen
, par José Pedro Diaz.
       - La France et les Français à Montevideo entre 1830 et 1870
, par Pierre Gibert et Pablo Martinez.
       - Lautréamont au carrefour de deux siècles
, par Maria Angelica Petit de Prego.
       - Lautréamont ou la nouvelle Troie
, par Fernando Loustauneau Braidot.
       - Lautréamont invisible : errance de Maldoror
, par Carlos Pellegrino.
   
Écritures d’époque : l’écrivain au travail
       - Le ressentiment de la nature dans
Les Chants de Maldoror, par Daniel Lefort.
       - Le champ des sciences
, par Michel Pierssens.
       - « Banalités légendaires »
, par Jean-Pierre Bertrand.
       - L’ironie laforguienne dans les « Moralité légendaires »
, par Daniel Grojnowsky.
       - Notes sur la prosodie de Laforgue
, par Michel Décaudin.
   
Lectures du siècle : sources et motifs
       - Une source des « Chants de Maldoror » : « Waverly » de Walter Scott
, par Liliane Durand-Dessert.
       - De l’appropriation considérée comme un jeu créateur : Ducasse et Baudelaire
, par Claude Zissmann.
       - L’œil et le génie : Laforgue, entre l’Impressionnisme et Böcklin
, par Mireille Dottin-Orsini.
       - Les métamorphoses de Lohengrin dans les « Moralités légendaires » de Laforgue
, par Pierre Brunel.
   
Sillages, postérités
       - « Les Chants de Maldoror » en version espagnole
, par Bernard Barrère.
       - Ducasse et Vasseur fortuitement entre rencontre et mal encontre
, par Susana Poulastrou.
       - Jules Laforgue : rêverie tarbaise
, par Daniel Aranjo.
       - Laforgue et Lautréamont, deux manières de vivre leur binationalité
, par Jacques-André Duprey.
   
Pierre d’attente
       - L’Autel des Pyramides
, par Jean-Jacques Lefrère.

25 euros (code de commande : Laut/46).


Livraisons XXXIX-XXXX.
Isidore Ducasse à Paris. Actes du troisième colloque international sur Lautréamont, Paris, 2-4 octobre 1996. Textes réunis par Jean-Jacques Lefrère et François Caradec. Tusson, Du Lérot, 1997. In-8° broché, 322 p., illustrations in et hors texte, exemplaire non coupé.
Table des matières :
   Ducasse avant Paris, par Pierre Gibert.
   Ducasse, Jarry et Fargue, piétons de Paris, par Jean-Paul Goujon.
   Lautréamont est né à Paris avec et contre Maldoror, par Hidehiro Tachibana.
   Théodomire Geslain a-t-il snobé Isidore ducasse ?, par Clara Moressa.
   Petite poésie et haute poésie à l'époque de Maldoror, par Jean José Marchand.
   L'esthétique d'Isidore Ducasse, par Claude Zissman.
   Ducasse et ses libraires, par Michaël Pakenham.
   Par la ville et par les Chants, par Channa Newman.
   Le Baiser de Paris, par Jacques-André Duprey.
   Philippe Soupault biographe et lecteur d'Isidore Ducasse, par François Martinet.
   Sous les pavés, la page, par Jean-Pierre Lassalle.
   Suicider l'autre : Maldoror et la colonne de la place Vendôme, par Peter Nesselroth.
   Paris Paraboles, par Loïs Nathan.
   Iconographie du Paris d'Isidore Ducasse, par Liliane Durand-Dessert.
   Avez-vous lu Bernard ?, par Jean-Jacques Lefrère.
   Sous le signe de Maldoror : Léon Bloy et Henry de Groux, par Rodolphe Rapetti.
   Le statut de Pascal et Vauvenargues dans les Poésies, par Naruhiko Teramoto.
   Lautréamont et l'innommable, par Marc Zammit.
   Le Tunnel, par François Caradec.
   

25 euros (code de commande : Laut/47).


Livraisons XLVII-XLVIII.
Les lecteurs de Lautréamont.
Actes du quatrième colloque international sur Lautréamont, Montréal, 5-7 octobre 1998. Textes réunis par Jean-Jacques Lefrère et Michel Pierssens. Tusson, Du Lérot, 1999. In-8° broché, 510 p., illustrations en noir et en couleurs, exemplaire non coupé.
Table des matières :
   Les Surréalistes belges, lecteurs de Lautréamont, par Paul Aron.
   L'Édition critique, par Henri Béhar.
   Lautréamont dans les lectures uruguayennes des années 1900, par Hebert Benítez Pezzolano.
   Pour un Ducasse électronique, par Michel Bernard.
   Lautréamont et le Mercure de France (1890-1895), par Patrick Besnier.
   Lautréamont et les Automatistes québécois, par André G. Bourassa.
   Lautréamont et les arts visuels (1870-1998), par Liliane Durand-Dessert.
   Ville et nature dans Les Chants de Maldoror : analyses sur la pastorale par Curtius et Benjamin, par Hiroshi Fujii.
   Ducasse avant Dada, par Hartmut Gatzke.
   Lautréamont et ses premiers lecteurs uruguayens, par Pierre Gibert.
   Les non-lecteurs d'Isidore Ducasse, par Jean-Paul Goujon.
   André Breton et la vérité angélique d'Isidore Ducasse, par Suzanne Guerlac.
   Les Inventeurs hollandais de Maldoror, par Frans De Haes.
   Lautréamont lu par les Japonais, par Yojiro Ishii.
   « Los Cantos de Maldoror » de Julio et Ramón Gómez de la Serna. La réception des traductions en espagnol, par Guy Laflèche.
   Ernest Naville, lecteur de Lautréamont, par Jean-Pierre Lassalle.
   Les Lecteurs de Lautréamont, par Jean-Jacques Lefrère.
   Le fauteuil-bascule d'Isidore Ducasse (Aragon lecteur balancé), par Gérard Minescaut.
   Le Passeur d'océans, par Élisabeth Nardout-Lafarge.
   Ducasse illisible, par Peter W. Nesselroth.
   Les traductions en anglais des Chants de Maldoror, par Michael Pakenham.
   De Maldoror à Marchenoir : Léon Bloy héritier de Lautréamont dans Le Désespéré, par Lydie Parisse.
   Maurice Blanchot, Lautréamont et Isidore Ducasse : noms d'auteurs, par Sylvain Pelletier.
   Ponge et Lautréamont, par Michel Pierssens.
   Georges Bataille, lecteur de Lautréamont, par Annaïck Salaün.
   Lautréamont, écrivain créole ?, par Hidehiro Tachibana.
   Les Chants de Maldoror filmés par Shûji Terayama. Texte sur l'écran-rasoir, par Naruhiko Teramot.
   Le Détournement des Chants de Maldoror dans La Liberté ou l'amour de Robert Desnos, par Yves Thomas.
   Une histoire des Chants de Maldoror, par Éric Walbecq.
   Écrivains illisibles et théâtre ob-scène : Lautréamont - Georges Bataille
, par Marc Zammit.

30 euros (code de commande : Laut/48).



Retour au début

Voyez le site
Lautréamont

proposé par le
Centre de recherches Hubert de Phalèse
Université de la Sorbonne Nouvelle - Paris III.
Vous y trouverez des éditions de textes, une bibliographie, des repères chronologiques et de nombreuses informations sur l'actualité de Lautréamont.


Retour au début

COMMANDE DE LIVRES

Si vous souhaitez commander un des ouvrages présentés sur cette page, copiez le code de commande et collez-le dans un courrier que vous adresserez à courrier@loiseaulire.com ; en réponse, nous vous indiquerons si le livre est bien disponible, nous vous donnerons l'évaluation des frais de port (en fonction du pays de destination de la commande) et nous vous communiquerons les modalités de paiement (chèque, carte de crédit, versement bancaire...).

CONDITIONS DE VENTE

Les prix sont exprimés en euros (toutes taxes comprises). Les éventuels frais de port sont pris en charge par le destinataire. Nous garantissons un emballage approprié, cependant les ouvrages voyagent aux risques et périls du destinataire et nous ne pourrons intervenir en cas de détérioration ou de perte.

Les livres sont réservés 14 jours, passé ce délai, ils seront remis en vente.

Le paiement est exigible à la commande : le client non satisfait a un délai de 14 jours s'il veut renvoyer son achat.

Pour nos clients belges, les factures seront réglées par virement bancaire.

Pour nos clients résidant à l'étranger, les factures seront réglées en euros de préférence par carte de crédit (« Visa » ou « Eurocard ») ou par virement bancaire international (IBAN).

Nous disposons d'un C.C.P. en France, nos clients français pourront (sans frais) effectuer leurs paiements par chèques libellés en euros.

En cas de non paiement de la facture dans le délai prescrit, il sera dû à partir de la date d'échéance, de plein droit et sans mise en demeure préalable, un intérêt de retard égal au taux légal. En outre, il sera du une indemnité forfaitaire de 10% du montant total de la facture.

Tant que les biens n'ont pas été payés, ils restent propriété du vendeur.

Toutes les informations sur les taux de change peuvent être obtenues sur le site : The XE.com Universal Currency Converter

Notre numéro de T.V.A. : BE0619836631.