Jérôme et Jean
THARAUD

 Page de la section "Littérature française"
proposée par la librairie
L'Oiseau-Lire
Pour commander
Retour à la page d'accueil de la littérature

 

Les ouvrages qui ne sont pas suivis d'une mention de prix et d'un code de commande ont été vendus, nous les maintenons sur cette page à titre d'information bibliographique.

 

THARAUD (Jérôme et Jean)Un royaume de Dieu. Illustré de 10 eaux-fortes originales de Johnny Friedlaender. Paris, Paul Dupont, 1947. In-4° broché sous couverture rempliée, chemise et étui d'éditeur (passés), 189 p., un des 280 exemplaires numérotés sur Arches (n° 77), non coupé.
Extrait de l'article de Michel Leymarie :
   
Un Royaume de Dieu paraît d’abord dans La Revue des Deux Mondes avant de connaître le succès dès sa publication par Plon en septembre 1920. Le chiffre total des tirages, toutes éditions confondues, se montera à 87.200 exemplaires. Les propositions de traduction – américaine, allemande, espagnole – affluent aussitôt. Dans La Double Confidence, les deux frères citent leur inspirateur principal, un certain Twersky, qui jugeait qu’« il y a pire que le pogrom : c’est l’appréhension du pogrom, cette crainte perpétuelle qui plane sur les communautés. » Tel est en effet l’argument développé dans Un Royaume de Dieu : « un aspect du drame laissé dans l’ombre : l’angoisse pire que la mort », l’attente dans la crainte d’un pogrom qui n’aura pas lieu.
   Même si le remarquable art de conter des romanciers est justement souligné par la critique – tout un petit peuple de revendeurs de blé, de bottiers, d’usuriers, de tailleurs, de menuisiers, de sacrificateurs vit sous leur plume –, l’argument est encore ici des plus ténus : une communauté juive d’Ukraine, qui a une dévotion particulière pour un rabbin faiseur de miracles, vit misérablement dans ce qui est appelé par antiphrase « un Royaume de Dieu », un « ghetto campagnard perdu dans l’immense plaine à blé ». D’emblée les auteurs voient dans cette communauté les représentants de « tout un peuple vieux comme le monde, et qui, dans son orgueil d’être le peuple élu, a tellement ratiociné, ergoté, bavardé sur chaque parole de son Dieu et chaque cri de ses Prophètes, qu’en lui la lettre a tué l’esprit, étouffé l’élan du cœur sous les raisonnements des commentateurs de la Loi et les folles pratiques sans âme ». Pour le cardinal Baudrillart, ce « livre curieux et puissant », n’est pas une simple peinture de mœurs ; on y sent « l’âme de ce peuple, toujours le peuple de Dieu, de ce peuple plongé dans les intérêts de ce monde et vivant cependant pour un idéal surhumain comme instrument de Dieu ».
   La rumeur d’une tuerie réveille le souvenir d’autres tueries perpétrées plus de trois cents ans avant. Pour se protéger d’un éventuel pogrom, le groupe terrorisé fait appel à des Cosaques qu’ils redoutent par dessus tout. Comme le massacre annoncé se révèle n’avoir été en fait qu’une bagarre, la garnison devient vite gênante et la communauté n’a de cesse que les soldats ne repartent. Ainsi, ces Juifs auraient fait beaucoup de bruit pour rien ; en quelque sorte, ces Juifs se jettent à l’eau pour ne pas être mouillés. Les Tharaud développeront le même thème dans les années trente… Les romanciers se moquent de ce comportement sans chercher à comprendre ce que pouvaient être l’appréhension et la réalité d’un pogrom. Leur talent d’évocation est mis au service d’une vision préétablie : le plus souvent, les auteurs ridiculisent la communauté qu’ils décrivent et leur vision est a priori dépréciative. Dans Un Royaume de Dieu comme dans L’Ombre de la uiuyCroix, l’accent est mis sur le caractère répétitif et vain des rites religieux. [...]
   Les Tharaud procèdent également à des généralisations abusives et erronées. Un journaliste de L’Univers israélite note qu’ils feignent de retrouver dans un bourg des Carpathes « un reste de civilisation » qui remonterait à Antiochus et à Salomon ; ils s’imaginent que les Juifs de tous les pays ont commencé par croire en des rabbins miraculeux ; ils croient que les hassidim, présents dans certaines régions d’Europe orientale, sont représentatifs de tout le judaïsme. Ils prétendent que les Juifs refuseraient d’obéir aux contraintes sociales du pays où ils vivent. Ainsi tenteraient-ils d’échapper à l’impôt et aux obligations militaires, ou bien, en cas de besoin, utiliseraient-ils facilement « un faux vrai-passeport ou bien un vrai faux-passeport ». Un Royaume de Dieu, qui tend à montrer la grande bizarrerie des us et coutumes des Juifs de Pologne et d’Ukraine au regard des Français, met également l’accent sur le caractère d’étrangers dans leur propre pays de ces Juifs présentés comme irréductiblement différents.
Bibliographie :
   - Leymarie (Michel), Les frères Tharaud. De l'ambiguïté du « filon juif » dans la littérature des années vingt, dans Archives Juives, vol. 39, pp. 89-109.

120 euros (code de commande : 27764).

 

THARAUD (Jérôme et Jean) — La semaine sainte à Séville. Eaux-fortes originales de Tigrane Polat. Lettrines et culs-de-lampe de Raynolt. Paris, Lapina, 1927. In-8° broché sous étui d'éditeur, 82 p., 2 portraits gravés des auteurs et 4 eaux-fortes hors texte et 5 lettrines et 4 culs-de-lampe, un fac-similé à déplier, (collection « Les Panathénées », n° IX), exemplaire numéroté sur Vergé de Rives B.F.K. pur chiffon (n° 710), non coupé et en très bon état.

         
Couverture, portraits et eau-forte en regard de la p. 22.

35 euros (code de commande : 23280 - vendu).

 

L'an prochain à Jérusalem. 29e édition. Paris, Plon, 1924. In-8° broché, 303 p.

 

La bataille à Scutari. 16e édition. Paris, Plon, 1926. In-8° broché, 288 p.

La Chronique des frères ennemis. Paris, Plon, 1929. In-8° broché, 288 p., édition originale numérotée sur Alfa.

15 euros (code de commande : Tharaud/9).

La Chronique des frères ennemis. Paris, Plon, 1929. Petit in-8° sous demi-simili brun, dos lisse, couverture conservée, 288 p., (collection « Sequana »).

9 euros (code de commande : Tharaud/10).

 

Dingley l'illustre écrivain. Paris, Plon, 1923. In-8° broché, 241 p., exemplaire non coupé, un des 890 sur pur fil.

La double confidence. Paris, Plon, 1951. In-12 broché, 254 p., un des 350 exemplaires sur Alfa.

La maîtresse servante. 63 e édition. Paris, Plon, 1925. In-8° broché, 273 p., rousseurs sur la couverture.

Marrakech ou les seigneurs de l'Atlas. Paris, Plon, 1928 (40e mille). In-12 broché, 284 p., belle dédicace.

Mes années chez Barrès. Paris, Plon, 1928. In-8° broché, 303 p., exemplaire numéroté sur Hollande, déchirure à la page de garde.

 

Mes années chez Barrès. 9e mille. Paris, Plon, 1928. In-8° broché, 303 p.

7 euros (code de commande : Tharaud/11).

Mes années chez Barrès. 16e mille. Paris, Plon, 1928. In-8° broché, 303 p., exemplaire non coupé.

7,50 euros (code de commande : Tharaud/12).

 

La nuit de Fès. Paris, Flammarion, 1932. In-12 broché, 115 p., (collection « Les Nuits »).

 

L'Oiseau d'Or. 6e mille. Paris, Plon, 1931. In-8° broché, 278 p.

 

L'Ombre de la Croix. Liège, Solédi, [1920]. In-8° broché, 252 p., exemplaire non coupé à l'état de neuf.

 

L'Ombre de la Croix. 101e édition. Paris, Plon, 1926. In-8° broché, 306 p.

 

Quand Israël est roi. Paris, Plon, 1921. In-12 demi-basane, dos lisse orné de médaillons à froid et fleurons dorés, tête dorée, coupes frottées, 291 p., hommage d’auteur, tirage courant de l'édition originale.

 

Rendez-vous espagnols. Paris, Plon, 1925. Petit in-8° 12 demi-reliure toilée, couverture conservée, 84 p., exemplaire du tirage courant de l'édition originale.

9 euros (code de commande : Tharaud/5).

Rendez-vous espagnols. Paris, Plon, 1925. Petit in-8° broché, 84 p., exemplaire du tirage courant de l'édition originale.

5 euros (code de commande : Tharaud/17).

 

La Semaine sainte à Séville. Paris, Plon, 1927. Petit in-8° broché, 63 p., exemplaire du tirage courant de l'édition originale.

 

La tragédie de Ravaillac. Paris, Plon, 1928 (40e édition). In-12 broché, 272 p., bel envoi.

15 euros (code de commande : Tharaud/24).

 

La tragédie de Ravaillac. Mention de 34e édition. Paris, Plon, 1922. In-12 demi-chagrin noir, dos lisse orné, 270 p., tête dorée, coins un peu émoussés.

11 euros (code de commande : Tharaud/6).

 

Une relève. Paris, Émile-Paul, Frères, 1919. Petit in-8° broché, 203 p., édition originale, exemplaire numéroté.

Une relève. 30e édition. Paris, Plon, 1924. Petit in-8° broché, 243 p.

 

Un royaume de Dieu. 26e mille. Paris, Plon, 1939. In-8° broché, 309 p., non coupé.

10 euros (code de commande : Tharaud/20).

Un royaume de Dieu. 43e édition. Paris, Plon, 1924. In-8° broché, 309 p.

6,50 euros (code de commande : Tharaud/22).

 

La vie et la mort de Déroulède. 32e édition. Paris, Plon, 1925. In-8° broché, 280 p., couverture passée.

6,50 euros (code de commande : Tharaud/21).


LIENS :

Nous n'avons pas trouvé de site consacré aux frères Tharaud ;
l'Académie Française propose cependant une page à ses deux membres que furent
Jérôme et Jean Tharaud.


Retour au début

COMMANDE DE LIVRES

Si vous souhaitez commander un ouvrage présenté sur cette page, copiez le code de commande et collez-le dans un courrier que vous adresserez à courrier@loiseaulire.com ; en réponse, nous vous indiquerons si le livre est bien disponible, nous vous donnerons l'évaluation des frais de port (en fonction du pays de destination de la commande) et nous vous communiquerons les modalités de paiement (virement bancaire, chèque, carte, ...).

 CONDITIONS DE VENTE

Les prix sont exprimés en euros (toutes taxes comprises). Les éventuels frais de port sont pris en charge par le destinataire. Nous garantissons un emballage approprié, cependant les ouvrages voyagent aux risques et périls du destinataire et nous ne pourrons intervenir en cas de détérioration ou de perte.

Les livres sont réservés 14 jours, passé ce délai, ils seront remis en vente.

Le paiement est exigible à la commande : le client non satisfait a un délai de 14 jours s'il veut renvoyer son achat.

Pour nos clients belges, les factures seront réglées par virement bancaire.

Pour nos clients résidant à l'étranger, les factures seront réglées en euros de préférence par carte de crédit (« Visa » ou « Eurocard ») ou par virement bancaire international (IBAN).

Nous disposons d'un C.C.P. en France, nos clients français pourront (sans frais) effectuer leurs paiements par chèques libellés en euros.

En cas de non paiement de la facture dans le délai prescrit, il sera dû à partir de la date d'échéance, de plein droit et sans mise en demeure préalable, un intérêt de retard égal au taux légal. En outre, il sera du une indemnité forfaitaire de 10% du montant total de la facture.

Tant que les biens n'ont pas été payés, ils restent propriété du vendeur.

Toutes les informations sur les taux de change peuvent être obtenues sur le site : The XE.com Universal Currency Converter

Notre numéro de T.V.A. : BE0619836631.

Retour au début

 

PN : 25