AVIATION
AÉROSTATION

 Page proposée par la librairie
L'Oiseau-Lire
Pour commander
Retour à la page des listes thématiques

Nouvelle(s) entrée(s)

 

NEVE (A.) et LAMBRECHT (F.)La base aérienne de Chièvres des origines à 1967. Chez les Auteurs, 1984. In-8° collé, 280 p., illustrations, résumé en anglais, exemplaire en très bel état.
Préface :
   Chièvres est une petite cité du Hainaut située à une vingtaine de kilomètres au nord-ouest de Mons. Son passé historique est fort riche. Elle fut habitée dès l'époque romaine. Elle devint un centre administratif et religieux au haut Moyen Âge.
   Dotée d'une charte-loi 1194, elle devint « une bonne ville » du comté de Hainaut. Son développement fut cependant bloqué par la concurrence d'Ath et par une série de calamités aux XIVe et XVe siècles. Son église ogivale, les vestiges de ses remparts et ses chapelles romanes (Ladrerie et Saint-Jean) rappellent sa richesse médiévale.
   Cette paisible ville était peu connue jusqu'à la Deuxième Guerre mondiale. À cette époque, les armées, tant alliées qu'ennemies, choisirent sa magnifique plaine (ne présentant pas de reliefs accentués, dont l'altitude varie entre 60 et 80 mètres) pour établir un champ d'aviation militaire important qui occupe une grande partie de son territoire depuis 1940.
   Ce livre traite de toutes les faces et de tous les aspects des opérations militaires aériennes et terrestres se rapportant à l'aérodrome de Chièvres, de sa création à fin 1967.
   Nous nous sommes attachés à explorer les archives et documents des armées anglo-américaine, belge, française, canadienne, allemande et italienne.
   Nous avons interrogé de nombreux témoins ayant participé de près ou de loin à la vie de cette base aérienne.
   Nous n'avons certes pas la prétention d'écrire une étude exhaustive. Notre espoir est de fournir objectivement au lecteur les données essentielles que nous avons pu recueillir après de nombreuses années de recherches.

20 euros (code de commande : 24138 - vendu).

 

Pour être informé des mises à jour de cette page

 

 

 

AREY (James A.) — Les pirates de l'air. (Sky Pirates.) Traduit de l'américain par Claude Fregnac. Paris, Buchet/Chastel, 1974. In-8° broché, 463 p.
En quatrième de couverture :
« Ce livre passionnant s'ouvre sur un document, unique en son genre, relatif à un jet 747 de la PanAm détourné après avoir quitté Amsterdam, dirigé vers Beyrouth et finalement anéanti au Caire. Un radio amateur a enregistré, en secret, les conversations échangées entre l'avion et l'aéroport de Beyrouth par le commandant et les pirates, les officiels de l'aéroport et les dirigeants du Front Populaire de Libération de la Palestine.
James A. Arey a reconstitué l'histoire complète des détournements aériens, de 1930 à 1974, analyse les événements, leurs motifs, les mesures prises sur le plan international pour combattre la piraterie aérienne. Ayant pour base des documents officiels, des interviews et des communiqués de presse, le livre offre un tableau très vivant, détaillé et actuel des détournements aériens, dont environ un tiers à échoué. »

9 euros (code de commande : 11016).

 

[BALL (Albert)]. BOWYER (Chaz) — Albert Ball, vc. Wrexham, Bridge Books, 1994. In-8° sous reliure et jaquette d'éditeur, 197 p., illustrations.
Sur la jaquette :
   Albert Ball was Britain's first universally recognised air hero. Born in Nottingham and educated at Trent College, he joined the army on the outbreak of war in 1914 and transferred to the Royal Flying Corps in 1915. On completion of his flying training he joined No 13 Squadron, a recon-naissance unit serving in France. Transferring to No 11 Squadron he quickly began to establish a reputation as an aggressive combat pilot. He spent a short 'resf period with No 8 Squadron before rejoining No 11, then served with No 60 Squadron.
   Despite being only a junior officer, he was the first man in the British army to be decorated with the DSO and two bars.
After a period of service on the Home Establishment, he returned to France as a senior pilot with the newly formed No 56 Squadron, equipped with the SE5 Scout. By the time of his death, in mysterious circumstances, Ball had been credited with at least 44 combat victories in a period of only 15 months active service.
   This revised edition of the definitive biography of Ball includes a greatly enhanced collection of photographs. Written with the full co-operation of the Ball family and many of his contemporary pilots, this book is essential reading for anyone interested in the history of military flying.

15 euros (code de commande : 21207).

 

BEGHIN (Jean-Luc) et SPARACO (Pierre) Le F-16, vedette de l'aviation américaine. Charleroi, Dupuis, 1978. In-4° cartonné d'éditeur, 46 p., nombreuses illustrations, (collection « Dupuis Aviation », n° 2).

9 euros (code de commande : 8004).

 

 

BRONTMAN (L.) et KHVAT (L.)Le raid héroïque du « Rodina ». Moscou, Éditions en Langues Étrangères, [ca 1938]. In-8° sous cartonnage d'éditeur, 111 p., illustrations hors texte, rousseurs sur la couverture, peu courant.
Extrait :
   Le 2 juillet 1938 apporta une nouvelle victoire aux travailleurs du pays des Soviets. À l'aube, l'hydravion monomoteur MP-I quittait la rade de Sébastopol. À quatre heures de l'après-midi, il se posait sur le lac de Kholm, à 15 kilomètres d'Arkhangelsk. Il était piloté par des femmes, des aviatrices militaires : Paulina Ossipenko et Véra Lomako, lieutenants, et avait pour navigateur le sous-lieutenant Marina Raskova. En 10 heures et demie, elles avaient franchi 2.372 kilomètres, reliant la mer Noire à la mer Blanche.
   Ces admirables femmes soviétiques ont révélé au monde les qualités qu'ont cultivées en elles le parti de Lénine et de Staline, et qu'on ne saurait imaginer dans les pays capitalistes. Libérée du joug de l'exploitation, la femme soviétique qui a cessé d'être une esclave, manifeste son patriotisme dans tous les domaines du travail et de la culture. Dans les champs kolkhoziens, dans les usines et les fabriques, dans la cabine du mécanicien de locomotive, dans la chaire professorale, sur la passerelle de commandement à bord des vaisseaux, dans les laboratoires, partout enfin, la femme libre, l'égale de l'homme, confirme les victoires du socialisme. Il n'est pas dans notre pays un seul domaine où les femmes soviétiques ne manifestent quotidiennement leur amour de la patrie, leur dévouement au parti de Lénine et de Staline.
   Par leur vol record Sébastopol-Arkhangelsk, Paulina Ossipenko, Véra Lomako et Marina Raskova ont montré que notre pays dispose d'excellents cadres féminins dans l'aviation. Une multitude de jeunes ouvrières, employées et kolkhoziennes s'initient, sans quitter leur travail, à l'art du pilotage dans nos aéro-clubs, et telle la jeune communiste Katia Mednikova, s'appliquant sans cesse à se perfectionner dans la pratique du vol, établissent des records internationaux. Ces faits ne laissent pas d'être suggestifs.
   Le raid Sébastopol-Arkhangelsk a été pour nos aviatrices militaires un nouvel examen qu'elles ont subi avec succès. Ellesont conquis pour leur patrie un nouveau record international et montré que les possibilités de l'aviation soviétique sont infinies. Ce vol avait été soigneusement préparé. Ce qui en augmentait la difficulté, c'est que l'hydravion devait survoler d'immenses étendues de terre ferme, où toute possibilité de se poser normalement était exclue. Il était donc indispensable de bien se préparer, de connaître parfaitement son appareil. Ossipenko, Lomako et Raskova effectuèrent de nombreux exercices d'entraînement et vols à l'aveugle.

30 euros (code de commande : 16363).

 

CLOSTERMANN (Pierre) — Le Grand Cirque. Souvenirs d'un pilote de chasse français dans la R.A.F. [Mention de cent soixante-quinzième mille à la couverture.] Paris, Flammarion, 1949. In-8° broché sous jaquette, 308 p., illustrations hors texte.
En quatrième de couverture :
   Avant-propos.
   Première partie : Pilote au Groupe Alsace.
      - École de chasse au Pays de Galles. - L' « Alsace ». - Mon premier grand « Show » sur la France. - Premières victoires. - Le commandant, Mouchotte part. - Radar à l'aube.
   Deuxième partie : Détaché à la Royal Air Force.
      - Le groupe « City of Glascow ». - L'affaire du Munsterland. - Roulements à billes et forteresses volantes. - Découverte du V-I. - Escortes. - Départ pour les Orcades. - Combat dans la stratosphère. - Atterrissages mouvementés. - Bombardement en piqué. - Le débarquement de Normandie. - Le mitraillage de Saint-André. - Première nuit en France. - Nous payons cher. - Combat dans le brouillard. - Trois victoires et la fin.
   Troisième partie : Commandements dans la R.A.F.
      - Le Typhoon. - Une nouvelle phase de la guerre aérienne. - La dernière grande victoire de la Luftwaffe. - Décevant retour. - À Volkel. - Tempest contre Focke Wulf. - Atterrissage tragique. - Tempests contre Messerschmitts. - La chasse au « rat ». - Interdiction de rail. - Nuages, neige et Focke Wulfs. - Walter Nowotny. - Le Rhin. - Un oiseau rare. - Flammes au crépuscule. - Dans l'enfer de la « Flak ». - Je commande le « wing ». - La dernière épreuve. - La porte se ferme.
   Appendice.
      - Notes sur l'organisation de la R.A.F. - Traduction d'un rapport d'opérations. - Attaque d'objectifs au sol en pays occupés. - Fiches de vol. - Tableau de chasse. - Rapports de combats. - Notes sur la Luftwaffe. - Quelques opinions sur la chasse allemande. - Quelques citations concernant l'auteur.

15 euros (code de commande : 17841).

 

DEBERNARD (M.) — Les chemins de l'air. Ballons, dirigeables, aéroplanes. [Limoges], Librairie Nationale d'Éducation et de Récréation, [1910]. In-4° broché, 111 p., illustrations en noir, un frontispice et 5 planches en couleurs hors texte, (collection « In-Quarto Album »), rousseurs parfois importantes, couverture défraîchie avec un manque au dos.
Table des matières :
   Avant-propos.
   I. Les ballons.
      Composition d'un aérostat - Lointains essais - Les frères Montgolfier - Le premier voyage aérien - Ascension de Blanchard et de Robert - Une ascension à Lyon - Mort de Pilâtre et de Romain - La traversée de la Manche - Un ballon en feu : mort de Mme Blanchard - Le martyrologe de l'air - Quelques records aéronautiques - Les aérostats au service de la science - Ascension et expériences de Gay-Lussac - La catastrophe du Zénith - À 11.800 mètres d'altitude !
   II. Les dirigeables.
      Quelques projets originaux - Un ballon attelé à des aigles - La « locomotive atmosphérique » - Application de l'hélice - Expérience de Giffard et de Dupuy de Lôme - Un moteur électrique - L'école de Châlais-Meudon - Les recherches de MM. Renard et Krebs - La France - Le moteur à explosion - M. Santos-Dumont - Une vive alerte ! - Le Santos double la tour Eiffel - Tombé dans les flots ! - Catastrophes du Pax et du Bradsky - Les pionniers de l'aéronautique - Le dirigeable de l'avenir - Un réseau aérien - Le Zeppelin - Le prix d'un voyage en dirigeable.
   III. L''aérostation militaire.
      Les ballons aux armées de la Convention - Devant Mayence - La guerre de Sécession - Les ballons du siège de Paris - Quelques traits d'héroïsme - Une mission astronomique en ballon - La guerre dans les airs - Pour détruire les dirigeables - Les flottes aériennes - Le Patrie - Emporté par la tempête ! - Aux manœuvres du Bourbonnais - La perte du République - Les leçons de la catastrophe.
   IV. Au Pôle, par la route aérienne.
      Le Pôle Nord - Les tentatives pour atteindre les régions polaires - Une expédition en 1497 - Les explorateurs américains - Nordenskiold et Nansen - Projet d'un ballon polaire, par MM. Besançon et Hermite - Le Sivel - L'expédition Andrée - Les préparatifs - Au Spitzberg - Expédition ajournée - Un an plus tard, le Ballon-Polaire effectue son ascension - Perdus ! - À la recherche d'Andrée - L'expédition Wellman - On veut atteindre le pôle en dirigeable ?
   V. Les aéroplanes.
      Les hommes volants - Léonard de Vinci aviateur - Le modèle, c'est l'oiseau - Cerfs-volants utiles - Intéressantes expériences - La photographie dans l'espace - Les premiers aviateurs et leurs appareils - Une invention de Blanchard - Encore une locomotive aérienne - Théorie et essais de Lilienthal - L'Avion - Les expériences de M. Santos-Dumont - Une série de prouesses - Les aviateurs veulent traverser la Manche - L'exploit de Blériot - Insuccès de Latham - Émouvants récits - Roger Sommer - Morts de Lefebvre, de Faber et de Delagrange.
   VI. Les chemins de l'air.
      L'aéroplane de l'avenir - Prédictions de M. Edision - Le moteur idéal - Impressions de vol - Doit-on dire « voler » ? - Le Code de l'air - Un projet audacieux - Un réseau d'aéroplanes, à Paris - Les craintes de l'Angleterre - La Bataille de Dorking - Les aéroplanes militaires - Remplacera-t-on les croiseurs par des aéroplanes ? - Une école supérieure d'aéronautique - Demain...

35 euros (code de commande : 20597).

 

[GARNERIN (André-Jacques)]. PONIATOWSKI (Michel) — Garnerin le premier parachutiste de l'histoire. Paris, Albin Michel, 1983. In-8° broché, 272 p., illustrations, exemplaire en parfait état.
En quatrième de couverture :
   Dès mon premier saut en parachute, je me demandais qui avait pu inventer cette chose étonnante et pourquoi.
   C'est bien longtemps après, en écrivant Talleyrand et le Directoire, que j'ai trouvé les réponses à ces questions, à travers les journaux et les mémoires de l'époque. De recherche en recherche, j'ai découvert la personnalité d'André-Jacques Garnerin et pu étudier sa vie et ses expériences, j'ai compris à quel point Wilbur Wright avait raison de dire que Garnerin, premier parachutiste de l'histoire, avait témoigné d'un courage exceptionnel. « Oui, avait-il coutume de remarquer, c'est l'un des plus beaux actes de l'histoire aérienne. »
   Et ce fut en effet un exploit extraordinaire et d'une grande témérité, dont le succès était plus qu'incertain ; André Jacques Garnerin, en cette fin d'octobre 1797, en abandonnant son ballon et en basculant dans le vide, prenait un risque énorme.
   Même aujourd'hui, où le saut en parachute ne comporte plus cette incertitude, et presque plus de risque, il faut encore recourir au courage et à la volonté pour se lancer dans le vide. Tous les parachutistes en ont fait l'expérience. C'est à eux que ce livre est dédié.

20 euros (code de commande : 15318).

 

 

LIVINGSTON (Harold) Pilotes sans visa (I fly for freedom). Traduit de l'américain par François Gromaire. Paris, Jean Froissart, 1952. In-12 broché, 288 p.
L'avertissement au lecteur :
« En juillet 1948, le monde suivit avec un grand intérêt les péripéties d'un groupe de jeunes Américains, qui tentaient de gagner Israël à bord d'un B-17, en dépit des tentatives officielles pour leur mettre les bâtons dans les roues. Forcés d'atterrir à Terre-Neuve, ils reçurent l'ordre de rentrer aux États-Unis ; on leur laissa juste assez d'essence pour le trajet. Le lendemain matin, les journaux annonçaient que l'avion était parvenu à atterrir aux Açores. L'appareil fut saisi et son équipage arrêté.
Dans le monde entier, des millions de gens considérèrent,cet échec comme une défaite personnelle et souhaitèrent qu'il fût racheté par de nombreux succès. Beaucoup se demandaient si c'était là la première tentative du genre ou si d'autres missions avaient déjà été menées à bien sous le manteau.
Au même moment, le soixantième chargement de matériel militaire était amené à Tel-Aviv par un C-46 des surplus ; l'organisation à laquelle appartenait cet appareil comprenait deux cents hommes ; elle n'avait cessé de croître depuis sa fondation, au début de février, par une poignée de jeunes juifs américains de New-York et de Californie, tous anciens membres de l'aviation U.S.
Ce livre relate l'histoire de ces hommes, de cette organisation et de leurs activités... l'histoire du rôle capital qu'ils jouèrent dans la lutte menée par les Israéliens pour l'édification d'une patrie pacifique. »

9 euros (code de commande : 8001).

 

MOUCHOTTE (René) — Les carnets de René Mouchotte (1940-1945) commandant de groupe de chasse dans la Royal Air force, commandant du groupe Alsace. Présentés par André Dezarrois. [Quarantième mille.] Paris, Flammarion, 1949. In-8° broché sous jaquette, 257 p., exemplaire en très bel état.
Table des matières :
   Introduction.
   I. Oran Juin 1940.
   II. L'envol du Goéland.
   III. À Gibraltar.
   IV. Dans l'aviation anglaise. À l'entraînement.
   V. En escadrille dans la Royal Air Force : d'Aldelgrove (Irlande) à Prestwick (Écosse).
   VI. À Northolt, au « Squadron Churchill ». Premiers combats.
   VII. Sur l'aérodrome de Kenley.
   VIIII. À Valley, en pays de Galles.
   IX. Apres celle de Bouquillard et de quelques autres, la mort de Charles Guérin, le frère d'armes.
   X. « René », premier pilote français, chef d'escadrille anglaise.
   XI. Le premier avion allemand abattu.
   XII. De l'aérodrome de Manston : l'attaque des convois de bateaux allemands.
   XIII. « Ile de France », premier groupe de chasse des Forces Aériennes Françaises Libres.
   XIV. La Croix de Lorraine volante.
   XV. À Westhampnett-Tangmere : « Sweeps » sur la France.
   XVI. Dieppe, le 19 août 1912.
   XVII. « Le commandant René », chef du 65e « Squadron » britannique de chasse.
   XVIII. Entraînement sur porte-avions.
   XIX. « Alsace » second groupe de chasse des Forces-Aériennes françaises libres, est formé par René Mouchotte.
   XX. « René », commandant du Groupe Alsace, abat le millième avion de Biggin Hill.
   XXI. Le sacrifice suprême.
   Addenda.

13 euros (code de commande : 18597*).

 

[PEACOCK A.J.)] — Illustrations to Accompany Notes on the Interpretation of Aeroplane Photographs. York, Smith & Son, [ca 1996]. In-8° carré agrafé, 72 p., nombreuses illustrations, traces de mouillure.
   Il s'agit du n° 36 de la revue Gunfire proposant la réimpression d'un manuel d'instructions utilisé durant la Première Guerre mondiale.
Introduction :
   The Rev Leonard Rivett of York, a Second World War flier, is an enthusiastic worker for and at the Elvington Air Museum. He brought the enclosed volume along to Gun Fire and we are very grateful to him and the Elvington authorities for permission to reproduce what we think is a remarkable volume. The original is not in very good condition, and the photographs are printed in sepia. The book measures 30 cm by 34 cm and it has had a number of owneis. A stamp on the fly leaf reveals that it was once item 13 in the collection of the « Air Defence Cadet Corps Squadron 116 A.H.G.S. »' (AHGS is an abbreviation for York's Archbishop Holgate's Grammar School.) Another stamp reveals it was once housed in the « Common Room n° 1 School of Instruction for Infantry Officers » and was filed as 32L. Plate 1 has been badly damaged, but has been reset, and maybe it should be recorded that the hard cover (with an « Elvington » reference of S31/22) has a stick-on label declaring it is « For official use only » and two references - (S.S.631.A.) and la/42982.A. A note says it is « Series A » and some text has been destroyed. The index has also been reset, as has the title to Plates 2 and 3. These are rather poor, early photocopies in the original. They are in marked constrast to the wonderful illustrations that follow.

10 euros (code de commande : 21640).

 

PLÜSCHOW (Günther) — L'aviateur de Tsingtau. Mes aventures dans trois parties du monde. Traduit de l'allemand par L. Lanoix. Paris, Payot, 1931. In-8° broché, 201 p., illustrations hors texte, (« Collection de Mémoires, Études et Documents pour servir à l'Histoire de la Guerre Mondiale », exemplaire non coupé, cachets de bibliothèque à la page de titre et à la la p. 169.
Préface :
   Les aventures de l'aviateur de Tsingtau : titre lumineux et séduisant. La première édition de ce livre eut un retentissement qu'aucun autre livre n'a obtenu depuis. L'Europe était en guerre, des tranchées la sillonnaient à l'est et à l'ouest, et, déjà, on pouvait prévoir que cette situation n'était pas près de prendre fin. C'est alors que parut, au milieu de la monotonie désespérante des communiqués du Grand Quartier Général, un petit livre portant le nom d'un capitaine allemand qui, d'après ce qu'on disait un peu partout, s'était distingué sur les côtes lointaines de Chine par des vols de reconnaissance audacieux au cours du siège de Tsingtau par les Japonais. On ajoutait aussi qu'il s'était évadé des camps anglais pour revenir dans sa patrie.
   Dans ce livre, il racontait ses aventures. Elles étaient nombreuses, bien plus nombreuses que les courtes notes des journaux ne le laissaient supposer. C'était une véritable odyssée à travers le monde, qui l'avait conduit des champs marécageux de Chine et des palais des mandarins, par l'Amérique et l'Océan Atlantique, dans les bastions de Gibraltar et jusqu'au port de Londres, dernier asile d'un fugitif poursuivi par des espions et qui, au lieu de sa tunique d'officier, portait les haillons sordides des « sans travail ». Comme Günther Plüschow a écrit son livre avec une exacte documentation, c'est avec un intérêt captivant qu'on lit, dans sa fraîcheur naturelle, le récit de cette odyssée qui fut souvent une lutte désespérée pour la liberté.
   Ce petit livre fut, en peu de temps, tiré à 600 000 exemplaires. On le trouva partout ; il enthousiasma les jeunes générations ; il pénétra à l'étranger et, en langue japonaise, jusqu'au Japon, où l'on se souvenait très bien des tours que cet aviateur de marine blond avait joués aux assiégeants de Kiautschou. Il fut traduit en anglais, dans ce même Londres où la presse ne put pendant un certain temps parvenir à expliquer la disparition énigmatique du « Hun ». L'édition fut rapidement épuisée et on réclamait toujours « L'aviateur de Tsingtau ». Aujourd'hui, le livre est édité sous une nouvelle forme.

20 euros (code de commande : 23052).

 

[RICHTHOFEN (Manfred von)]. KILDUFF (Peter) — Talking with The Red Baron. « Interviews » with Manfred von Richthofen. London, Brassey's, 2003. In-8° sous reliure et jaquette d'éditeur, 208 p., illustrations hors texte, exemplaire en parfait état.
Sur la jaquette :
   He remains the most famous military flyer of all time. Manfred von Richthofen – the famous Red Baron – not only became a legend in his own lifetime but has remained so ever since. Somehow his exploits in the fragile, slow « stringbags » of World War I portray greater daring, generate more charisma and stimulate more debate than those of the dogfighters and bomber crews of World War II and the high-tech machines of more recent times.
   Indeed, many of us would relish the opportunity to talk with this cavalier of early flying to see what made him so special and so notorious. Now, in this intriguing new approach to biographical study, we can come as close to him as we ever will.
Peter Kilduff, a noted aviation historian and acknowledged expert on the German ace, creates a war correspondent to follow the great flyer as his career develops, asking questions as he trains, learns from colleagues, works on his flying techniques, enjoys success and adulation, suffers setbacks and is severely wounded. Crucially, the words 'spoken' by the Red Baron are based entirely on his own writings, those of his brother and other contemporaries, and on squadron records and air logs ; there is no surmise or invention.
   This is biography with immediacy, and those who are fascinated by daring lives will delight in this ground-breaking style of historical study, whilst specialist historians will come to « know » Manfred von Richthofen as they have never done before.

13 euros (code de commande : 21666).

.

Retour au début


Si vous souhaitez recevoir les avis de mise à jour de la page
Aviation
indiquez ci-dessous vos références :
prénom et nom :
adresse électronique :
pays de résidence :
et cliquez sur

La fréquence de mise à jour est bien évidemment aléatoire et dépend des achats que nous réalisons...

N.B. : les informations que vous nous donnerez ne seront en aucun cas communiquées à des tiers.

Retour au début

COMMANDE DE LIVRES

Si vous souhaitez commander un des ouvrages présentés sur cette page, copiez le code de commande et collez-le dans un courrier que vous adresserez à courrier@loiseaulire.com ; en réponse, nous vous indiquerons si le livre est bien disponible, nous vous donnerons l'évaluation des frais de port (en fonction du pays de destination de la commande) et nous vous communiquerons les modalités de paiement (chèque, carte de crédit, versement bancaire...).

 CONDITIONS DE VENTE

Les prix sont exprimés en euros (toutes taxes comprises). Les éventuels frais de port sont pris en charge par le destinataire. Nous garantissons un emballage approprié, cependant les ouvrages voyagent aux risques et périls du destinataire et nous ne pourrons intervenir en cas de détérioration ou de perte.

Les livres sont réservés 14 jours, passé ce délai, ils seront remis en vente.

Le paiement est exigible à la commande : le client non satisfait a un délai de 14 jours s'il veut renvoyer son achat.

Pour nos clients belges, les factures seront réglées par virement bancaire.

Pour nos clients résidant à l'étranger, les factures seront réglées en euros de préférence par carte de crédit (« Visa » ou « Eurocard ») ou par virement bancaire international (IBAN).

Nous disposons d'un C.C.P. en France, nos clients français pourront (sans frais) effectuer leurs paiements par chèques libellés en euros.

En cas de non paiement de la facture dans le délai prescrit, il sera dû à partir de la date d'échéance, de plein droit et sans mise en demeure préalable, un intérêt de retard égal au taux légal. En outre, il sera du une indemnité forfaitaire de 10% du montant total de la facture.

Tant que les biens n'ont pas été payés, ils restent propriété du vendeur.

Toutes les informations sur les taux de change peuvent être obtenues sur le site : The XE.com Universal Currency Converter

Notre numéro de T.V.A. : BE0619836631.


Retour au début