FRANC-MAÇONNERIE

 Page proposée par la librairie
L'Oiseau-Lire
Pour commander
Retour à la page des listes thématiques

 

Nouvelle(s) entrée(s)

 

CORNELOUP (J.) — Schibboleth. De la franc-maçonnerie de grand papa à la maçonnerie de nos petits-fils. La franc-maçonnerie française face à son destin. Paris, Vitiano, 1965. In-8° broché sous Rhodoïd d'éditeur, 170 p., (collection « Le Pour et le Contre »), édition originale, exemplaire numéroté sur papier Bouffant (n° 830), hommage de l'auteur, peu courant.
Avant-propos :
   « Bon titre, mais trop long », me dit Vitiano dès que je lui indiquai comment je pensais intituler mon nouveau livre. Et il ajouta :
   – « Gardons pour sous-titre : « De la Franc-Maçonnerie de grand-papa à la Franc-Maçonnerie de nos petits-fils », mais faisons-le précéder de quelque chose de très court et « percutant ».
   C'est alors que j'ai pensé à Schibboleth.
   Pourquoi Schibboleth ?
   Les rituels maçonniques interprètent : « nombreux comme les épis de blé ». Littéralement, me dit-on, le mot signifie « épi » ou « fleuve ».
   Regardons attentivement, un jour de grand vent, un champ de blé au bord d'un fleuve. Nous verrons la surface de l'un et de l'autre onduler en vagues, du même mouvement. Ainsi fait l'Humanité sous le vent de l'Histoire, l'Humanité, ce grand fleuve qui vient du passé et coule vers l'avenir, cet immense champ de blé dont chaque homme est un épi pensant.
   La légende nous dit aussi que Schibboleth fut un mot de passe qu'il fallait non seulement connaître, mais savoir correctement prononcer.
   Or, le présent livre, contrairement au précédent réservé aux seuls Francs-Maçons, est destiné aux profanes tout comme aux membres de l'Ordre. Que ces derniers ne s'inquiètent point et que les premiers regardent son titre comme un avertissement. Quelque précision que je puisse donner sur la Franc-Maçonnerie, les profanes qui me liront ne pourront se flatter d'avoir surpris quelque chose du fameux « Secret maçonnique » – ; secret insaisissable, évanescent, et dont pourtant la possession devient pour le Franc-Maçon d'autant plus réelle qu'il avance davantage sur la voie de l'initiation.
   Les profanes pourront connaître Schibboleth.
   Ils ne sauront point le prononcer ! 
Table des matières :
   - Avant-propos.
   Chapitre I. Unité et diversité de la Franc-Maçonnerie.
   Chapitre II. La Franc-Maçonnerie de nos ancêtres (1730-1830).
   Chapitre III. La Franc-Maçonnerie de nos grands-pères (1830-1875).
   Chapitre IV. La Franc-Maçonnerie de nos pères (1875-1940).
   Chapitre V. Témoignage.
   Chapitre VI. La Franc-Maçonnerie française d'aujourd'hui.
   Chapitre VII. Initiation.
   Chapitre VIII. Conformisme et tradition.
   Chapitre IX. La loge et le travail maçonnique.
   Chapitre X. L'obédience.
   Chapitre XI. La femme et la Franc-Maçonnerie.
   Chapitre XII. La Franc-Maçonnerie de nos petits-fils.
   Annexe I. Le grand architecte de l'univers.
   Annexe II. Le travail en loge.
   - Index alphabétique.

30 euros (code de commande : 27459 - vendu).

 

LE FORESTIER (René)La Franc-Maçonnerie templière et occultiste aux XVIIIe et XIXe siècles. Publié par Antoine Faivre avec addenda et index, Préface d'Antoine Faivre. Introduction par Alec Mellor. Paris - Louvain, Aubier-Montaigne - Nauwelaerts, 1970. Fort in-8 sous cartonnage et jaquette d'éditeur, une planche à déplier en frontispice, 1116 p. dont 16 planches in fine, tables, très bon exemplaire de cette édition originale peu courante.
Table des matières :
   - Préface.
   - Introduction. Mythes et légendes maçonniques.
   - Introduction.
      Chapitre I. Mythes et légendes du rite anglais.
      Chapitre II. Légendes du rite écossais.
      Chapitre III. La légende templière.
   Livre I. La Stricte Observance.
      Chapitre I. Le Chapitre de Clermont et le Chapitre prieural de Halle.
      Chapitre II. La Maçonnerie rectifiée.
      Chapitre III. Les débuts de la Stricte Observance.
      Chapitre IV. Les clercs du Temple.
      Chapitre V. Le Convent de Kohlo.
      Chapitre VI. La Stricte Observance de 1772 à 1775.
      Chapitre VII. Le Convent de Wiesbaden et la succession du chevalier de l'Épée.
      Chapitre VIII. Charles de Sudermanie et Ferdinand de Brunswick.
   Livre II. Les Chevaliers Bienfaisants de la Cité Sainte.
      Chapitre I. JeanBaptiste Willermoz et la Maçonnerie lyonnaise.
      Chapitre II. Le Grand Temple de Lyon.
      Chapitre III. Le Schisme lyonnais.
      Chapitre IV. Les Tepmliers de Strasbourg et les Frères de Lyon.
      Chapitre V. La restauration des provinces templières de langue française.
      Chapitre VI. Les directoires écossais et le Grand Orient (1774-1777).
      Chapitre VII. Les directoires écossais et les loges françaises (1777-1778).
      Chapitre VIII. La réforme de Lyon : l'intérieur et la profession.
      Chapitre IX. Le Convent des Gaules.
      Chapitre X. Le système des Chevaliers Bienfaisants de 1778 à 1782.
   Livre III. Le système de Wilhelmsbad.
      Chapitre I. La Stricte Observance de 1779 à 1781.
      Chapitre II. Ferdinand de Brunswick et Charles de Hesse en quête de la lumière.
      Chapitre III. La victoire des Chevaliers Bienfaisants.
      Chapitre IV. Le champ clos de Wilhelmsbad.
      Chapitre V. Les séances du Convent.
      Chapitre VI. Un système mystique avorté.
   Livre IV. Les derniers Templiers.
      Chapitre I. Les systèmes templiers en Allemagne, Italie et Russie après Wilhelmsbad.
      Chapitre II. Les Chevaliers Bienfaisants de la Cité Sainte (1783-1784).
      Chapitre III. Provinces templières et systèmes concurrents (1785-1787).
      Chapitre IV. Décadence du système des Chevaliers Bienfaisants d la Cité Sainte.
      Chapitre V. Les Chevaliers Bienfaisants de la Révolution.
      Chapitre VI. La résurrection des Chevaliers Bienfaisants de la Cité Sainte.
      Chapitre VII. Les derniers gardiens de la flamme.
      Chapitre VIII. Les épigones.
   - Bibliographie.
   - Addenda bibliographiques et notes, par Antoine Faivre.
   - Appendice. Instruction secrète des Grands Profès. Document inédit présenté par Antoine Faivre.
   - Index des noms de personnes.

120 euros (code de commande : 27460 - vendu).

 

MARSAUDON (Yves) — L'Œcuménisme vu par un Franc-Maçon de tradition. Préface par Charles Riandey. Paris, Vitiano. 1964. In-8° broché sous Rhodoïd d'éditeur, 139 p., (collection « Le Pour et le Contre »), édition originale, exemplaire numéroté sur papier Bouffant (n° 580), hommage de l'auteur, peu courant.
Extrait de la préface :
   Dans cet ouvrage d'un petit nombre de pages mais d'une grande inspiration, Yves Marsaudon a traité du problème de l'Œcuménisme chrétien dans un esprit de compréhension, qui est le nôtre d'ailleurs, et avec la parfaite connaissance du sujet qu'il tient de ses relations personnelles et de l'attention qu'il a toujours apportée aux questions religieuses.
   Cette étude était achevée quand la deuxième session du Concile vint justifier ses pronostics et répondre aux vœux qu'elle formulait. Hauteur la remania en conséquence.
   L'ouvrage était à la composition quand le pape Paul VI frappa le monde d'admiration en concevant et réalisant en un éclair son « Pèlerinage aux sources ». Une addition s'imposait.
   Il est heureux qu'un retard ait été apporté à la parution du livre car il put ainsi former un ensemble complet. Complet du moins pour un moment car il est à penser et à espérer que Paul VI tient en réserve d'autres actes aussi et peut-être même plus démonstratifs encore que celui-là.
   Avec Yves Marsaudon nous applaudissons avec enthousiasme aux intentions de ce pape, grand par l'intelligence, comme nous avons approuvé celles de son prédécesseur, grand par les vertus du cœur.
Table des matières :
   - Préface.
   - Note de l'éditeur.
   - Avant-propos.
   - Exortation à l'union.
   Chapitre I. À rebours.
   Chapitre II. Avant Jean XXIII.
   Chapitre III. Jean XXIII.
   Chapitre IV. La révélation du concile.
   Chapitre V. La mort d'un saint.
   Chapitre VI. Et maintenant ?
   Chapitre VII. L'Église orthodoxe.
   Chapitre VIII. La pensée protestante.
   Chapitre IX. Conclusions.
   - Bibliographie.
   - Index alphabétique.

25 euros (code de commande : 27458).

 

Pour être informé des mises à jour de cette page

 

 

[GUIGUE (Christian)] — Rite Écossais Rectifié. Rituel pour le travail en loge d'Apprenti. Version de 1778 revue pour La Triple Union de Marseille en 1802. Notes de Christian Guigue. Lille, Guigue, 1993. In-8° sous cartonnage et jaquette d'éditeur, 130 p., illustrations, (collection « Les Rituels de la Maçonnerie Templière »), exemplaire en parfait état.
Sur la jaquette :
   La Maçonnerie Templière, pratiquée en France, par le Rite Écossais Rectifié (autrefois dénommé le Rit templier, à l'orient de Lyon) reste une forme initiatique d'une grandeur absolue. À l'instar des Pauvres Chevaliers de la Milice du Christ, elle se caractérise par un idéal chevaleresque, monastique, gnostique et profondément chrétien. Elle offre au mystique une voie d'une exceptionnelle richesse s'il sait comprendre que l'homme est l'image immortelle de Dieu, mais qui pourra la reconnaître s'il la défigure lui-même.
   Ainsi, dès la réception au grade d'Apprenti, commence la difficile Quête de l'universel absolu qui constituera, pour celui jugé digne d'accéder à cet état de perfection, l'Être nouveau qui, marqué du signe d'une « élection » non humaine, se trouvera cheminant à la rencontre du Graal.
   Cette voie difficile, « périlleuse », est offerte à tous les Cherchants, Persevérants et Souffrants du Rite Écossais Rectifié, dès le premier degré, celui de Chevalier-Maçon-Apprentif, selon l'ancienne formulation de 1774, plus discrètement désigné par le terme d'Apprenti aujourd'hui. »

13 euros (code de commande : FM018*).

.·.

 

MELLOR (Alec) — La Grande Loge Nationale Française. Histoire de la Franc-Maçonnerie régulière. Ses principes - Ses structures. Préface de L.A. Derosière. Paris, Belfond, 1980. In-8° sous reliure toilée d'éditeur, 277 p., édition originale, exemplaire numéroté (n° 558).
Introduction :
   La Franc-Maçonnerie universelle s'incarne en France, métropolitaine et d'outre-mer, en une Grande Loge Nationale Française.
   Elle seule est régulière.
   Elle n'est qu'une Grande Loge parmi les autres, sans autre vocation qu'elles. Elle ne forge pas sa doctrine. Sa régularité est celle d'une gardienne et d'une interprète. Son enseignement n'est qu'un témoignage, mais ce témoignage tire son autorité de la vérité historique, de l'analyse rationnelle et de la caution donnée par la Grande Loge d'Angleterre, Grande Loge mère de toutes celles de la planète. Quant à l'autorité de cette dernière, elle ne tient que fortuitement à sa qualité d'anglaise. Sa source est la tradition. Régulière, la Grande Loge Nationale Française l'est aussi en vertu de la règle dite de l'unité territoriale, qui veut qu'il n'existe qu'une puissance maçonnique par État. (Aux U.S.A., il existe, il est vrai, une Grande Loge par État fédéral, mais cette singularité s'explique par l'impossibilité qu'il y aurait eu, en 1776, à fonder une Grande Loge unique, vu l'immensité des distances et les moyens de communication de l'époque.)
   Fondée en 1913, reconnue solennellement dès sa fondation comme seule Franc-Maçonnerie française par la Grande Loge d'Angleterre, puis par toutes les Grandes Loges régulières du monde, elle n'en fit pas moins durant de longues années figure de tête de pont parce que minoritaire par rapport aux autres organismes se réclamant de la Franc-Maçonnerie à l'intérieur de nos frontières. Elle a souffert jadis de l'illusion consciemment prolongée par eux qu'elle n'était qu'une sorte de minorité allogène. En 1929, Gaston Martin, dans son Manuel d'histoire de la Franc-Maçonnerie française, écrivait encore : « Ce n'est qu'une obédience confidentielle d'une quinzaine d'ateliers, à Paris et dans les ports en relations étroites avec les Îles Britanniques. » G. Martin n'était pas un polémiste. Il ne faisait que refléter l'optique, affirmée à maintes reprises, du Grand Orient de France.
   Ce temps est loin. Les Anglais sont rentrés massivement en Angleterre depuis la fin de la deuxième Guerre mondiale. Certes la Grande Loge Nationale Française comprend-elle toujours des loges anglophones, mais elle comprend aussi des loges travaillant en russe, en ukrainien, en grec, en allemand, en italien, voire en espagnol.
   Le recrutement provient de deux sources : celle des profanes qui ont sollicité et obtenu l'initiation et celle des régularisations de membres d'obédiences irrégulières. La situation internationale de l'Obédience est éminente : elle compte des « garants d'amitié » dans 102 pays étrangers (États américains compris). L'un des aspects les plus frappants de son développement est son extension en Afrique noire francophone, en attendant le jour proche où de Grandes Loges « filles » y prendront sa relève.
   Déjà, en 1963, lors de son cinquantenaire, l'Obédience avait résumé son histoire antérieure dans une plaquette : Histoire de la G.L.N.F. 1913-1963. Jubilé de la Maçonnerie régulière en France due à Jean Baylot. Depuis lors, des faits importants sont survenus. Les deux principaux furent la régularisation massive d'un millier environ de démissionnaires de la Grande Loge de France en 1965, et le document romain dit « Document Seper » qui mit fin en 1974 au conflit historique entre la Maçonnerie et l'Eglise catholique. Or il existe 710 millions de catholiques romains à la surface du globe.
   Le moment semble dès lors venu de tenter la synthèse de ce que la Grande Loge Nationale Française représente au sein de la Franc-Maçonnerie universelle, et tel est le but du présent livre.

20 euros (code de commande : 26372).

.·.

 

ODO (Georges) — Les Francs-Maçons au Maroc sous la IIIe République. Paris, Éditions Maçonniques de France, 1999. In-12 collé, 127 p., (collection « Encyclopédie Maçonnique - Histoire », n° 15), exemplaire en très bel état.
En quatrième de couverture :
   La place de la Franc-Maçonnerie au Maroc ne fut pas négligeable depuis la seconde moitié du XIXe siècle. En partant de l'étude du développement qu'y connurent les obédiences françaises, en particulier sous le Protectorat, l'auteur étend son investigation à l'influence espagnole. Il dresse ainsi une fresque historique qui s'appuie également sur une démarche ethnologique qui donne à cet ouvrage une ampleur universitaire rigoureuse à travers laquelle on découvre tout un milieu aujourd'hui disparu.
   Georges Odo a passé une grande partie de sa vie au Maroc où il a enseigné l'Histoire. Sa formation l'a amené à se pencher sur la présence maçonnique dans ce pays qu'il a appris à connaître au quotidien et qu'il a cherché à comprendre dans ses perspectives historiques. Il a pu rencontrer bon nombre des acteurs de l'épisode maçonnique concerné et compulser les documents sur place, avant d'aborder les archives disponibles en France.

12 euros (code de commande : 26254).

.·.

 

Retour au début


Si vous souhaitez recevoir les avis de mise à jour de la page
Franc-Maçonnerie
indiquez ci-dessous vos références :
prénom et nom :
adresse électronique :
pays de résidence :
et cliquez sur

La fréquence de mise à jour est bien évidemment aléatoire et dépend des achats que nous réalisons...

N.B. : les informations que vous nous donnerez ne seront en aucun cas communiquées à des tiers.

Retour au début

COMMANDE DE LIVRES

Si vous souhaitez commander un ouvrage présenté sur cette page, copiez le code de commande et collez-le dans un courrier que vous adresserez à courrier@loiseaulire.com ; en réponse, nous vous indiquerons si le livre est bien disponible, nous vous donnerons l'évaluation des frais de port (en fonction du pays de destination de la commande) et nous vous communiquerons les modalités de paiement (virement bancaire, chèque, carte, ...).

 CONDITIONS DE VENTE

Les prix sont exprimés en euros (toutes taxes comprises). Les éventuels frais de port sont pris en charge par le destinataire. Nous garantissons un emballage approprié, cependant les ouvrages voyagent aux risques et périls du destinataire et nous ne pourrons intervenir en cas de détérioration ou de perte.

Les livres sont réservés 14 jours, passé ce délai, ils seront remis en vente.

Le paiement est exigible à la commande : le client non satisfait a un délai de 14 jours s'il veut renvoyer son achat.

Pour nos clients belges, les factures seront réglées par virement bancaire.

Pour nos clients résidant à l'étranger, les factures seront réglées en euros de préférence par carte de crédit (« Visa » ou « Eurocard ») ou par virement bancaire international (IBAN).

Nous disposons d'un C.C.P. en France, nos clients français pourront (sans frais) effectuer leurs paiements par chèques libellés en euros.

En cas de non paiement de la facture dans le délai prescrit, il sera dû à partir de la date d'échéance, de plein droit et sans mise en demeure préalable, un intérêt de retard égal au taux légal. En outre, il sera du une indemnité forfaitaire de 10% du montant total de la facture.

Tant que les biens n'ont pas été payés, ils restent propriété du vendeur.

Toutes les informations sur les taux de change peuvent être obtenues sur le site : The XE.com Universal Currency Converter

Notre numéro de T.V.A. : BE0619836631.

Retour au début